abstraction(s)

 

Le Salon Réalités Nouvelles est un espace d'expérimentation, dont le nom illustre pourrait en figer la forme si nous n'y prenions garde. Au-delà des références historiques, le terme même d'abstraction recouvre tellement de possibilités et d'expériences différentes ; nous voulons montrer cette multiplicité. Des abstractions vectrices d'histoires et d'imaginaires ont porté les combats théoriques dans un autre temps "moderne" mais les débats actuels sont restés vivifiants. Le terme "abstraction" devient un outil qui travaille les strates de connaissances et de sensibilités, l'abstraction naît là, à un moment donné dans la construction et l'élaboration du travail. Il y a une forme dont on peut dire qu'elle est abstraite, certes ; mais l'histoire et la pensée peuvent la révéler aussi. C'est dans cet état d'esprit que nous sommes heureux d'inviter Eric de Chassey, historien de l'art et directeur de l'INHA, aux Réalités Nouvelles, pour la signature de son essai L'abstraction avec ou sans raisons.

Dans un monde de l'art où toute générosité paraît une étrangeté,
Réalités Nouvelles tire de la pratique du bénévolat une capacité de mobilisation pour développer des actions en dehors du Salon. Telles nos expositions "hors les murs" en France et partout dans le monde. C'est aussi de façon permanente, avec une programmation dense à la Galerie Abstract Project, galerie associative que beaucoup d'entre vous connaissent depuis son ouverture en 2015 dans le XIe arrondissement de Paris. Ce fût le cas durant trois mois cet été, au château de La Veyrie à Bernin près de Grenoble, avec une quarantaine d'artistes des Réalités Nouvelles. Une programmation ouverte, des expositions toute l'année, et des résidences d'artistes les deux mois d'été. Ce sont ces propositions qui nous font créer nos fonctionnements et nos normes, sans cesse réinventés par nous-mêmes.
Encore récemment, beaucoup d'enseignants d'écoles d'art et particulièrement des Beaux-Arts de Paris exposaient régulièrement aux Réalités Nouvelles ou étaient membres du comité, ils y invitaient naturellement une partie de leurs étudiants, ce qui créait une fluidité entre la pratique dans l'atelier laboratoire de l'école et le fait d'en sortir, de regarder, de penser autrement son travail. Le salon comme extension de l'atelier, plutôt qu'une galerie dédiée au sein ou dépendante d'une école, le contraire du vase clos. C'est un état d'esprit qui existe encore pour nous, une proposition presque plus sauvage dans la confrontation, enrichissante par le grand nombre de point de vue singulier. Nous continuons ces projets avec les cartes blanches à des enseignants en école d'art, nous accentuerons même ces relations afin de collaborer encore plus en amont avec les écoles, pour qu'un projet porté par l'enseignant et les étudiants puisse sur l'année circuler du Salon à la Galerie Abstract Project et faire partie de nos "hors les murs".

Une part des artistes qui exposent aux Réalités Nouvelles sont représentés dans des galeries, d'autres pas et pour eux les rencontres avec les collectionneurs et amateurs revêtent une grande importance. Nous assumons ce rôle de médiateur dans un marché de l'art complexe et concurrentiel sans qu'aucune règle ne semble définie. Est-ce d'ailleurs possible ? Il nous importe de pouvoir orchestrer de multiples flux d'énergies créatrices branchés sur le monde et c'est dans l'organisation d'expositions comme ailleurs, que la force des projets tient à l'énergie de ceux qui les portent. Ce sont les membres du comité que je souhaite remercier plus particulièrement, pour ce courage à puiser dans leur propre temps de création et de le donner à cette aventure des Réalités Nouvelles, au service d'un collectif. Réalités Nouvelles est comme son nom l'indique, une histoire d'actualité dynamique, une histoire entre des artistes, des amateurs d'art, des acteurs du milieu, et l'art.

« L'actuel n'est pas ce que nous sommes, mais plutôt ce que nous devenons, ce que nous sommes en train de devenir, c'est-à-dire l'autre, notre devenir-autre. »*

Olivier Di Pizio
Président du comité du Salon Réalités Nouvelles
Paris, septembre 2017

 

(*) Citation de Gilles Deleuze et Félix Guattari, in "Qu'est-ce que la philosophie ?", Editions de Minuit, 1991
Bruno HOOPKAFederica NADALUTTIAnne L.RAFFALLIPhilippe Henri DOUCETElisabeth GOREGilles DYSEKMichel GRAFFPrisca TEMPORALCristina PASSIMA TRIFON Jean-Philippe BAUDRYPascal MAHOU DIANE DE CICCOJoël BESSEPascal HUGUAYFabienne JOUSSE