Marcel PETIT

Hommage à Marcel Petit

1926 - 2009

Marcel-Petit est mort dans la nuit du 13 au 14 Août. C'était un grand sculpteur. Il -avait 83 ans. Chaque jour dans le monde des yeux se posent, découvrent, s'interrogent, rêvent devant ses pierres monumentales. En Chine, à Shanghaï à Pékin, en Suède, en Egypte, en Israël, au Canada, à Sénart ou Vincennes, entre lumière qui se lève et ombre qui enveloppe, ces pierres vivent. D',autres œuvres aussi, plus intimes, recentrées sur l'essentiel, qui sont le choix d'amateurs, de collectionneurs, de galeries ; elles sont le fruit de tentatives pour atteindre au plus profond de lui-même une vérité qui se dérobe.
Marcel-Petit était mon ami. Il est né à Aix-en-Provence et dès les bancs de l'école, puis du lycée, nos vies se sont accompagnées, dans un dialogue où perçait toujours entre les mots l'exigence ascétique d'une recherche, d'une voie, le choix d'une vie, quoi qu'il en coûte.
je l'ai vu pendant des semaines sur un échafaudage, en plein soleil, burin et masse en mains, face à un bloc de granit de plusieurs tonnes, frapper inlassablement à petits coups, s-,-arrêter, regarder un Tong moment, silencieux, évaluer une courbe, ses doigts glissant sur la pierre pour la sentir, lui parler, puis recommencer. J'ai vu aussi, dans une fonderie d'art, son œil, inquiet, avide, gourmand, fataliste, suivant geste après geste le démoulage d'une œuvre en-bronze, la découvrir, se reculer, fermer à demi les paupières, sourire, puis regarder autour de lui, interrogatif.
Les sculpteurs ne sont pas médiatiques, encore moins médiatisés.
Plus tard,peut-être…
Marcel-Petit était secret, pudique, if fuyait plutôt ceux qui s'intéressaient à lui, ça le dérangeait, venait perturber la relation mystérieuse entamée depuis si longtemps avec la pierre.
Il y a peu d'années, le Ministère de la Culture d'Egypte a eu l'idée d'organiser un symposium de sculptures monumentales en faisant appel à sept grands noms de la sculpture internationale. Marcel-Petit a été de ceux là. En aval du barrage d'Assouan il existe une carrière de plusieurs kilomètres constituée par le granit accumulé pendant des millénaires par les eaux du Nil. Les sculptures des temples égyptiens de la haute époque sortent de cette carrière. Les sept sculpteurs, chinois, indien, américain, canadien, ivoirien… devaient choisir un bloc et sur place, et pendant deux mois, donner forme à un pan de leur imaginaire.
Malgré ses réticences, sans-doute à cause de notre amitié, Marcel-Petit a accepté que je le suive. J'ai fait un film pour ARTE et sous l'œil de la caméra une œuvre est née. Son auteur nous a fait partager, avec des mots et pas seulement des gestes, des bribes de son dialogue intérieur avec la pierre. Au cœur de la·Nubie, dans une lumière éblouissante, son œuvre est venue rejoindre d'autres œuvres dans l'immense musée à ciel ouvert qui domine le barrage d'Assouan et la vallée du Nil.
À sa juste place.

Ange CASTA, août 2009.

Jacques TISSINIERFederica NADALUTTIBernard POURCHETPierre BOILLOTAleksander DRAKULICSiméon COLINAntonius DRIESSENSGrzegorz SZCZERBAPascal HUGUAYAlain TERGNYSonia BURELJean-Paul BARETMunira NAQUIRichard BELLDidier GAULON