Paul Butti

Hommage à Paul Butti

1924 - 2003

Des œuvres chargées de tension. Butti livre un combat avec la matière tantôt épaisse, tantôt diluée à l'extrême. C'est cette passion contenue que nous percevons dans ses toiles.

Né en Tunisie en 1924 de parents d'origine Italo-Française, il est, enfant, marqué par la culture islamique. L'abattage rituel des animaux auquel il a l'occasion d'assister à l'âge de huit ans le fascine. Durant toute sa vie il sera sensible à la charge profonde que peuvent avoir les émotions et les faits violents de la vie. Il veut exprimer dans un langage avant tout pictural et plastique la tension qu'il ressent entre la simplicité apparente de la surface des choses et la réalité complexe derrière celle-ci.

À l'âge de quinze ans, un accident l'oblige à garder le lit pendant plusieurs mois. Il en profite pour beaucoup dessiner puis se met à la peinture après son rétablissement. Il abandonne alors sa scolarité normale et entre à l'École des Beaux-Arts de Tunis. Après la déclaration de guerre, il gagne avec sa famille le sud de la France puis s'enfuit en Espagne où le rattrape la cruelle réalité du fascisme. Libéré du camp de concentration de Miranda de Ebro en 1944, il visite le Prado et découvre l'œuvre de Jérôme Bosch et des grands peintres espagnols : Vélasquez, El Greco, Zurbaran, Goya...

De 1945 à 1948, il vit à Barcelone où il peint près de deux cents toiles de format 10 x 25 de facture très expressionniste : portraits et paysage à la limite de l'abstraction. En juin 1948 il découvre Paris, s'y installe et y travaille d'une façon presque continue jusqu'à sa mort

Les forces de la nature représentent une importante source d'inspiration notamment dans le Vaucluse ou le Gard, puis dans le Périgord où la présence de la préhistoire est encore palpable. Butti se passionne pour de petites trouvailles archéologiques.

C'est ce contraste apparent, ce paradoxe entre les forces primitives de la nature, sa tendresse, sa poésie que Butti exprime dans ses tableaux. Ses toiles montrent souvent de grandes plages de couleurs monochromes, mais sous la surface et au bord de la toile, on perçoit le combat qui a mené à ces silences tendus.

Différentes couches de peinture et mouvements d'une grande violence sont à certains endroits encore visibles sur la toile. Le récit de l'œuvre peut se trouver à côté de celui des grands phénomènes naturels : Mer du Nord, Désert Nord Africain... “L'essentiel est à côté, derrière le voile et près du vent" est le titre d'un de ses tableaux, d'après un poème de Damion.

Butti ne travaille pas de façon impulsive. Bien que ses toiles soient proches des expressionnistes abstraits américains, la maîtrise de l'élaboration de la peinture joue un rôle important. C'est cette maîtrise qui donne à son œuvre cette tension.

Isabelle Delord

 
Laurent BOUTPaola PALMEROChoi THOJIKate MACKAYLoredana RANCATOREEliza DEVIEChristian RIGAULTOuanes AMORAnne ZABLOTFabien JOUANNEAUJean-François BERJOANOlivier DE COUXJean-Pierre VIOTPascaline FONTAINEDominique BINET