MANDONNAUD Dominique

Sculpture
Né(e) en :1947
Nationalité :France
106, rue François Perrin
87000 Limoges
dominique&mandonnaud.fr
http://www.minederien.biz

Résilience ( Ref co44 ) - 2010 - Peinture et sculpture sur bois 210x180x80

Dominique Mandonnaud

Il se définit comme se voulant un homme libre. Il aime tout, mais rien au point de le sacraliser. Ses valeurs morales n’ont pas l'ambition de laisser une trace, amasser n'est pas son objectif. Quel est son moteur ? Ecrire des pages et les tourner. Dominique Mandonnaud aime créer, en ça il est un artiste. Il a besoin d'aboutissement et d'immédiateté et est toujours en recherche. Son travail de peinture et de sculpture le révèle. Doué sans aucun doute, il ne se conforme à aucun style ce qui peut paraître déroutant. Pour lui, l'art est partout, dans la nature, dans la cité, à l’intérieur d’un atelier, il passe d’un monde à l’autre, parfois en les mêlant. C'est un façonneur d’espaces extérieurs et intérieurs. Sa peinture est aussi le reflet de ce perpétuel chantier. Sans aucune référence à l'histoire de l'art, Dominique Mandonnaud touche à tous les styles pour n'appartenir à aucun.


Dominique Mandonnaud dans tous ses états !
Demandez-lui qui il est et il vous répondra : sculpteur, coloriste, architecte, paysagiste, chercheur, concepteur, parfumeur, réalisateur, financier donc contribuable français (il y tient). Beaucoup pour un seul homme et c'est pourtant vrai, preuves à l'appui. Cet inventaire à la Prévert lui ressemble car Dominique Mandonnaud est un autodidacte selon la définition du Littré : "celui qui apprend sans maître". Réceptif à tout et à tous, il traduit sa liberté d'expression dans chacune de ses réalisations, sans limite de technique, de couleur ou de matière.
- Sculpteur. Il débute par la pierre, poursuit par le bois, modèle la terre, cisèle ses bronzes, découpe, soude, assemble le métal, tronçonne, rabote, polit les arbres, pour créer ses sculptures.

- Coloriste. Passionné par la couleur, à l’issue de ses recherches, il découvre l’influence de la couleur sur les comportements et crée en 1987 un magasin consacré au prisme lumineux et un second au noir et blanc et à la matière. En 1995 il crée une gamme de 365 rouges à lèvres et une ligne de bain, où l’arc en ciel se décline en 24 nuances et senteurs correspondantes.

- Architecte. Il dégage les lignes de force, structure l’espace, utilise et détourne les matériaux, aménage au service de l’usage, le moindre détail est toujours capital. Chaque dernier né des 54 magasins qu’il conçoit sera toujours le meilleur. En 2000, dans un château du XVIIe siècle il conçoit un loft du XXIe utilisant les matières comme couleur et la transparence comme éclairage naturel. Les courbes et les lignes renforcent l’originalité.

- Paysagiste. Adepte du Land Art, en 1998 il redessine 3 hectares sur le front de mer à Saint Jean de Luz, transforme des blockhaus pour les intégrer dans un paysage contemporain. Il aménage, dans la forêt d’Orléans, un parc sculptural de 40 hectares, modèle le paysage, plante des milliers d’arbres, sculpte des chênes centenaires, crée des perspectives et des plans d’eau.

- Chercheur. Dès 1969, il crée une cellule « recherche & développement » dans la distribution, y consacre 1 à 2 % de son chiffre d’affaire, et la dirige personnellement. En 1987 il s’offre l’antithèse en créant un magasin prototype mêlant l’eau, le fer, le verre et le béton dédié aux objets de la mémoire collective.

- Concepteur. Il crée et développe pendant 30 ans le concept des parfumeries Sephora. A 50 ans il ouvre le magasin des Champs Elysées qui offre au monde une autre dimension et cède en 1997 son entreprise à LVMH.

- Parfumeur. En 1996 il conçoit un orgue à parfums où il classe dans un alphabet olfactif, 50 parfums de la vie, plus de 300 fragrances de créateurs et les principales matières premières.

- Réalisateur. Le 22 décembre 1996, il crée la nuit du Parfum, date du solstice d’hiver comme la fête de la musique marque le solstice d’été. Il réunit sur les Champs Elysées, nez, couturiers, acteurs de cinéma, artistes, … retransmis en direct par une chaine de télévision privée.

- Financier. Il produit dans les années 90 un T.R.I. de plus de 50 % pour les fonds d’investissements qui l’accompagnent dans le développement de son entreprise.

- Contribuable. En 1998, il ne suit pas ses conseillers, ni son intérêt, ni le mouvement migratoire. Il choisit de rester français avec l’impôt que cela représente.

- Sportif. Instructeur de ski, il participe dans les années 70 au premier stage de ski acrobatique, réalise en 1979 les 85,8 Kms de la Vasaloppet en Suède et gravit le sommet du Mont Blanc.

- Patient. Sa santé physique étonnante, le pousse à dépasser ses limites, mais son extrême sensibilité le rappelle à l’ordre régulièrement.

- Philosophe. L’Abécédaire de Gilles Deleuze, l’amène à découvrir Epicure, Spinoza, Nietzsche, Foucault et lui offre un autre regard sur la vie. Il suit l’actualité de Michel Onfray avec plaisir.


Mine de rien
Orléans 2010