GOALARD Michèle

Peinture
Né(e) en :1936
Nationalité :France
1, rue Francis de Pressensé
75014 Paris
Tél. 01 45 42 60 80

Plus loin, la mer - 2009 - Huile sur toile 150x150

L'osmose de l'esprit et de la matière

I l y a beaucoup de constantes dans l'œuvre de Michèle Goalard : la restriction dans le choix des couleurs, l'absence d'empâtement et le travail dans l'espace qui joue avec le blanc de la toile.
Contrairement certains artistes qui utilisent la superposition des tons, Michèle Goalard travaille, elle, dans une sorte de mouvement organique qui fait que les couleurs s'imbriquent, s'interpénètrent, provocant ainsi, à la fois, des oppositions et des complémentarités où la gestuelle s'oppose aux silences. Ainsi, par exemple, lorsque le violet de mars, le jaune de Naples et les tons de cuivre se rencontrent et s'unifient, cela donne le ton froid du mauve qui s'oppose aux tons chauds des bruns.
Pendant 3 ans (1990-1993), elle va travailler sur le thème Outremer dont .'inspiration est la Méditerranée. Avec (les oct-es, des bleus et (les noirs elle peint des tableaux très structurés mais très éclatés qui présentent l'aspect de grands paysages abstraits. Dans chacune de ces toiles, une ligne horizontale indique la ligne de la mer.
Parallèlement à la série Outremer, l'artiste s'oriente aussi vet's une recherche sur le papier et crée treize oeuvres intitulées Stances Marines. On y trouve une légèreté. une musicalité remarquables.
Aujourd'hui, le pôle d'intérêt de Michèle Goalard c'est la tête à laquelle elle adjoins l'auréole. Pour elle, dans sa réflexion personnelle. la tête a eu deux rôles tout d'abord, de l'aider à créer une émotion clans un espace concentré où les jaunes et les tons fouilles s'opposent et où le volume de la tête suggérée, plus qu'affirmé se heurte u drame intérieur exprimé par les tons violacés. Ensuite par l'intervention de l'auréole ouverte vers le haut, de parvenir à indiquer la nécessité de la méditation et de l'union de l'être humain avec le cosmos et pourquoi pits, avec la divinité.
Michèle Goalarci pense ses oeuvres, essayant d'éluder le hasard, travaillant sans relâche pour retrouver le geste primitif qui apportera, d'un seul coup, la délivrance de l'artiste. Ses œuvres sont presque rituelles tant elles sont imprégnées d'une spiritualité alliant l'homme et l'univers, le geste et la parole.
Lorsque l'on admire les dernières toiles qu'elle a exposées à la galerie Sculptures, rue Visconti à Paris, on a une impression de facilité et de rapidité d'exécution, alors qu'il n'en est rien. Chaque tableau est le résultat d'une longue élaboration, temps nécessaire et indispensable permettant aux choses de s'organiser et de se marier C'est un peu comme si, après un long brassage, tout se déposait en même temps sur la toile. Alors l'osmose et l'unité fécondent les différents éléments en présence et ainsi l'œuvre est créée.
Michèle Goalard est un peintre profond à la gravité émotionnelle intense et à la technique assurée lui permettant de jongler avec les idées qui l'habitent.

Patrice de la Perrière
Sculpteur en milieu architectural


Née le 29 septembre 1936 à Caux, Hérault. Etudie la peinture et la sculpture à l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Montpellier Enseigne le dessin à l'Académie Charpentier - Paris de 1961 à 1964. Participe à différentes expositions, Salon d'Automne, Salon des Tuileries, Galerie Charpentier, Formes et Couleurs, Réalités Nouvelles.


Travaux intégrés à l'Architecture à partir de 1965.


1967 Grenoble, Lycée Jean Bart, Sculpture (béton projeté)
1968 La Grande Motte, Hérault "point 0" espace de Méditation Mur-Sculpture
C.E.S. Rutiliano à Port-Boyer, Nantes Loire Atlantique. Sculpture en acier corten et Mur Sculpture
1970 Nantes, Cité Scolaire "Les Bourdonrnères". Sculpture pierre claire de Poitiers.
1971 Port Camargue, Jardin sculpté, en collaboration avec le peintre et sculpteur A. MARCHAIS (béton)
1972 Mamers, Sculptures béton coloré
1975 Paris, thçade acier coloré Institut de la Tour.
1977 Compiègne, 3 peintures murales C.E.S.
1980 Vedène, Espace sculpté, béton coloré en coffrages négatif du polystyrène (béton de bauxite)
1981 La Grande Motte, 2 Sculptures-Fontaine, béton de basalte gris-bleu, coffrage négatif du polystyrène.
1982 Bezons, 3 sculptures béton de bauxite, coffrage négatif du polystyrène.
1983 Roquevaire, 4 sculptures béton blanc, coffrage négatif du polystyrène.
1985 Vedène en Vaucluse, 4 ponts piétonniers, béton de bauxite, coffrage
1987-1988 12 Porteurs de lampes pour une passerelle à La Grande Motte du Couchant 1989-1990 Coloriste Conseil et Suivi de chantier - rénovation hôpital Curie - Paris, Agence Jean Balladur.
1991-1992 Projets: Grand ensemble de sculptures à Valence-Drôme. Aménagement du Rond-Point National 532, "Hommage à la Résistance".
1995 2 peintures murales, Institut Curie, Paris.
1996 Seize petits bronzes pour deux portes d'entrée Société Concorde, Paris
1994-2002 Coloriste Conseil, Rénovation Lycée Voltaire, Paris. Agence Balladur.


Travaux d'Artiste peintre.

En 1982, les Affaires Culturelles se portent acquéreurs de la toile exposée au Salon des Réalités Nouvelles. Mars 1990 Exposition personnelle, L'ENTREPOT Paris XIV
Avril 1990 Exposition personnelle, Galerie Emiliani, Drôme.
Déc. 1990 Artothèque Passionnariat, Charenton le Pont
Fév. 1991 Exposition personnelle, Centre Robert Desnos, Ris Orangis.
Fév. 1994 Exposition personnelle avec Ilio Signori, sculpteur, galerie Sculptures
JuiL 1994 La Grande Motte, "Art et Achitecture".
1993-2002 Salon des Réalités Nouvelles.
Déc. 1995-99 Exposition de groupe, galerie Sculpture. Paris VI JuiI.Août 99 Athènes. exposition de groupe avec la galerie Sculpture.
Janv. 2001 Galerie Sculpture, Parts VI Mars 2001 Espace Tiphaine Bastille, Paris
JuiL 2001 "D'ici et d'Ailleurs", Saint Gely d'Apcher.
Mars 2003 Réalités Nouvelles.
Juillet 2003 chapelle de Corbelin, Nièvre avec le sculpteur llio Signori


Publications: Recherche et Architecture, Léonardo - l'Œil, créé. Connaissance des Céramiques. La Galerie des Arts, Profil et Art public, Art Magazine et Revue du Bâtiment