MAC DOWELL DE Q. MATTOSO Maité

Sculpture
Né(e) en :1949
Nationalité :Brésil
Avenue Atlantica 2172
ap. 1201
22021-001 Rio de Janeiro - Brésil
Tél. +55 21 22563311
mmattoso@terra.com.br

"Les pieces qui restent de ma vie...et mes tristesses"--Sterling silver ( argent 1000) 30x30

Née a Rio de Janeiro en 1949.

Etudes de Droit, Université P.U.C – ( Pontificia Universidade Catolica ) a Rio de Janeiro.

Renonce au Droit et à la succession de son père avocat, pour se consacrer à une longue recherche spirituelle, philosophique, et sur soi. Etude des textes bibliques et bouddhistes. Contribue activement au mouvement « L’invitation à la vie » de Yvonne Trubert. Participe aux séminaires du Père Trévisan et du philosophe Robert Happé auprès duquel elle s’initia à la méditation.

En parallèle, travaille dans le marché de l’art, devenant ainsi l’amie de plusieurs grands artistes.

Instinctivement se mets a la peinture et commence à travailler. Apprentissage et maitrise de la technique des couleurs avec le Professeur Luiz Ernesto, Parque Lage, Escola de Artes Visuas, Rio de Janeiro. Conseillée, et influencée pour la technique, aussi, par Mario Agostinelli, peintre Péruvien vivant au Brésil.
Travaille après avoir médité. Son travail résulte de sa rencontre avec elle-même, et de la manière dont elle cherche à s’harmoniser avec l’univers, en se libérant et en trouvant la paix intérieure.
Obéit avant tout à son inspiration, sa vision ayant été influencée par les grands maîtres européens et brésiliens (notamment par Amilcar de Castro, pour la technique et les lignes et non les sujets).

Participe au Brésil à de nombreuses expositions privées. Ses Œuvres figurent dans les collections d’art de Olavo Monteiro de Carvalho, Heicius Pitanguy, Rogerio Pessoa, Paulo Bandeira de Mello, Allan Adler, Pedro Henrique Paiva , Andre Jacursk, Eduardo Saad, a Rio de Janeiro, et de Jose Brafman, a Paris, ainsi que de Stephan Guerin a Shanghai et Bangkok.

En France :

2004. White Elephant
2005. White Elephant (Année du Brésil )
2006. Réalités Nouvelles.