GEMIGNANI Michel

Peinture
Né(e) en :1941
Nationalité :France
Les Vernous
41220 Saint Laurent-Nouan
Tél. 02 38 45 15 82
GSM : 06 09 01 48 46
michel.gemignani0668@orange.fr
http://www.michel-gemignani.com

Tout feu tout flamme - 2016- Acrylique sur toile 146x114 cm    

Et si la Peinture nous apprenait à regarder

Sur la toile, des personnages sont absorbés dons une activité qui reste mystérieuse. Il sont là et demain sans doute ils seront ailleurs. Les mêmes ou leurs semblables. Qui sait ? Ils traversent l'espace pictural. Des profils, des visages pour des "Regards croisés" imposent un hiératisme, paradoxal dans une composition où tout nous dit le mouvement, le flux dans une immobilité éphémère. Celle du temps de l'arrêt sur l'image qui est celui de la peinture

Les Passants.

Michel Gemignani les regarde, interrogateur, curieux, amusé et en dresse une galerie qui ne se veut surtout pas sociale. La peinture commande et celui qui lui a consacré sa vie lui demande, tout autant de lui donner les moyens qui alimentent son envie de peindre que de servir, sans éclipser le caractère universel de ses sentiments, les sujets dont le spectacle l'émeut et qu'il adopte parce qu'il sait être ceux là mêmes qui représenteront le mieux, un moment donné de son expérience comme de sa sensibilité.

Nous mettons a notre tour nos pas dons les siens. Nos yeux dans son regard. Une vingtaine de tableaux balisent cet itinéraire qui se fait ou rythme des titres qui se déroulent comme les rimes d'un poème. Ritournelles dont les clés se livrent a nous avec saveur Parfois secrètes, " Les jardins de Meyfong ", elles ne nous seront que de peu d'utilité pour déchiffrer une histoire qui est d'abord celle de la peinture. Il lui faut interroger a nouveau les combinaisons de formes et de couleurs pour des évidences plastiques, questionner encore et toujours la picturalité, qui précède toujours le sujet parce qu'elle est l'enjeu d'une lutte qui oppose l'image a la matière. Inaltérable est son enthousiasme qui le voit accumuler, pendant trois ans, des centaines de dessins. Une déferlante graphique qui viendra nourrir une œuvre encore en devenir. Le geste se libère sur le papier où un gros pinceau esquisse des passants, acteurs d'une foule qui bientôt sous le jeu hasardeux d'un jet d'eau qui lave le dessin, va avancer, reculer, comme projetée dans un mouvement. Eternel retour Présence et effacement Gemignani dompte le provisoire, arrête le passage.

Il vient de prendre la mesure d'une nouvelle proposition. Il lui reste à arpenter son nouveau territoire.

Son enthousiasme est récurrent et égale son ardeur dans l'impérieuse nécessité qui est la sienne de lever les images. Son langage expérimenté à la source traditionnelle ne craint pas l'invention, les chemins de traverse, si forte est sa tension entre son geste accompli et sa vision. L'acquit est au service de ses audaces authentiques. Rivé a sa sensibilité et si cette longue fresque qui se déroule, qui "passe" devant nous était une hagiographie affective ? il ne fait que transposer les éléments perceptibles de l'univers.

Avec la magnificence que nous lui connaissons, sa peinture est jubilatoire. Généreuse, elle canalise la couleur. Réfléchie dans son écriture, elle s'émancipe. Hors mesure et dressée. Baroque et classique. Lyrique et grave. Sauvage et noble.

Elle porte son exigence comme le don grâce auquel elle nous émeut.

Ces passants nous ressemblent.

Leurs visages sont des masques, interchangeables, dans la farandole qu'ils forment pour traverser les frontières.

"On ne se parle pas, puisque l'on se croise", "Vous n'aurez pas notre jardin", "Libellule et papillon", "Suite météorologique", "Comme d'habitude", "L'une court, l'autre pas", "To walk under the rain". Cela nous ramène au " 121 rue de la Glacière"

Encore et toujours d'autres regards.

Regardeurs. Regardés. Ils échangent.

Passé et présent. Velasquez et Delacroix ont ouvert la voie à la problématique d'aujourd'hui. Gemignani s'en souvient.

Le passage est cet instant, ce lieu du dépouillement pour renaître différent.

Les Passants. Temporalité. La peinture de Gemignani les installe dans une éternité que nous partageons, le temps du regard. Apprenons à ce qu'il ne soit pas fugitif. Nous y gagnerons en jouissance picturale.


Lydia HARAMBOURG
Historienne, Critique d'art
Avril 2003
BIOGRAPHIE

Né à Méricourt -Yvelines en 1941
1956/1959 École des Arts appliqués - Paris
1960/1966 École des Beaux-Arts de Paris
1966 Prix de Rome
1971/2006 
Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure 
des Beaux-Arts de Paris
1993/2006 
Directeur des Ateliers Beaux-Arts de Paris XIIIème 
Président d’honneur du Salon Réalités Nouvelles

EXPOSITIONS PARTICULIÈRES
1967 -Beaulieu-sur-Mer Chapelle Santa Maria de Olivia
1968 -Thionville-Hôtel de Ville
1970 -Académie Internationale de Nice
1973 -Musée de la Chasse et de la Nature, Paris
1975 -Galerie Athanor, le Vésinet
1982 -La Galerie, Paris
1984 -Maison des Arts d’Évreux
1987 -Galerie Ariel, Paris
1989 -Galerie Ariel, Paris
1991 -Galerie Ariel, Rive Gauche Paris.
1992 -Galerie Ariel, Paris -Galerie Lacourière-Frelaut, Paris
1993 -Galerie André Djian, Chambéry
1994 -Galerie Ariel, Paris
1995 -Galerie André Djian, Chambéry
1996 
-Rétrospective de 1985 à 1995, Châteaudun 
-Galerie Vie Privée Chambéry
1997 
-Galerie Ariel, Paris -Réprospective , Barleduc
1998 -Galerie Vie Privée, Chambéry
1999 
-FIAC -Galerie ARIEL, Paris -Galerie de Arte,Félix Gomez,Sevilie
2000 -Exposition débat, Collège St-Valérien -Sens
2001 -Palais Épiscopal de Belley
2002 -Vie privée, Chambéry
2003 
-Galerie Ariel -Paris -« les Passants» 
préface de Lydia Harambourg
2004 -Galerie Vie Privée, Chambéry
2005 
-« Les Cages» Galerie Ariel, Paris 
-Galerie Vie Privée, Chambéry
2007 -Galerie Vie Privée -« abat-jour», Chambéry
2008 -Galerie Ariel -abat-jours, etc .., Paris
2009 -Maison des Arts, Méricourt
2011 -Invité d’honneur au Salon des Artistes Orléanais
2012 
-Exposition “de plumes et d’eaux”, Galerie Vie Privée, 
Chambéry

EXPOSITIONS DE GROUPE
1967 -Orangerie du sénat, Paris
1968 -9 peintres d’Aubervilliers à Aubervilliers
1969 -Maison de la Culture d’Aubervilliers
1972 -Peintres français à Moscou et Léningrad
1976 
-Festival Couperin, Coulommiers, Peintres et Sculpteurs amis de la Musique
1980 -Centre Culturel de la Villedieu
1988 -Galerie Ariel, FIAC 88, Paris
1989 -2ème Rencontre du Haut Var, Salernes
1991 -Galerie Saint-Rémy
1992 -7 peintres à SUPTG, Reims
1993 -Œuvres sur papier -Salle Charles Sandro, Salernes
1995 
-Salon de Marne la Vallée
-Salon international d’Art Contemporain, Strasbourg
1996 -Salon de Marne la Vallée
1997 -Salon de Marne la Vallée
1998 -Troyes
1998 
-Paris Rotterdam, Galerie Delta à Rotterdam. 
-Duchesne de Boulogne -visages et expressions -aspects contemporains, École Nationale des Beaux-Arts de Paris
1999 
-Peintres en partage -le temps du Maroc -Espace des Blancs Manteaux -Paris Peintres Marocains et Français -Lille
2000 
-Invité d’honneur au SIRAC de Noisy Le Grand 
Paris-Israël Peintres et sculpteurs en partage, Les Blancs Manteaux -Paris
2002 -Salon d’Angers triptyque -figurabstraction
2003 
-Peintres de Paris -Musée des Beaux-Arts de Kaohsiung -Taiwan
2004 -
Peintres Paris -National Taiwan Muséum off fine Art.
Tête à tête - Musée Ingres - Montauban.
2005 -50 ans de peinture en France -Musée de Cahors
2007 -«l’action pensive» Villeneuve-sur-Lot
2010 -La Galerie Ariel à Lyon -Galerie des Tuilier
2011 
-Réalités Nouvelles à Troyes-Artistes
-Artistes Orléanais, 104éme Salon ,
Collégiale St Pierre-Le-Puellier

SALONS
1973 
-Comparaisons
depuis 1976 -Salon Réalités Nouvelles
1988/1996 -Salon de Mai
2004/2005 -Salon de Mai
2005 -Salon 109
2006 -Salon de Mai
2011 -Manifeste au Salon des Réalités Nouvelles
Commandes publiques
1967 -Mosaïque, Thionville, 5x1m
1968 
-Dalle de verre, Paris 3x2m 
-Décoration murale pour S.M. le Roi Hassan Il, Palais Royal de Casablanca, Maroc, 4x3m
1970 -Mur polychrome, C.E.S à Neauphle-le-Vieux 78 -40x2,40m
1972 -
Relief en cuivre rouge, Groupe scolaire, Caen, 1x1,50x0,30m
40 peintures acquises par S.M le Roi Hassan Il du Maroc.
1973 
-Sculpture en résine stratifiée, C.E.S Blénot les Pont-à-Mousson, 10x1,80m
7 peintures acquises par le Musée de la Chasse et de la Nature, Paris
1974 
-Peinture murale, hommage à Albert Camus, lycée Albert Camus, Bois-Colombes, 350m2
1975 -Mosaïque, C.E.S. Pont Saint Maxence, 40m2
1976 
-41 galinacés, sculpture en résine stratifiée, lycée Valentine Labbé, Lille 20x5m
1977 -Peinture murale C.E.S. Reims, 20x4 m
1978 
-Mur relief polychrome, résine stratifiée, C.E.S. Conflans-Sainte-Honorine, 10x1,80m
-Peinture murale les «champs» C.E.T. Charleville Mézière 50x5m
-2 tapisseries de haute lisse «les puits de Fez» «les teinturiers» 2x2m, Palais Royal de Casablanca
1979 
-Fond National d’Art Contemporain -sculpture fontaine en bois, 3,60x1,6x1m
1985 
-Sculpture fontaine en résine polyester, lycée La fontaine à Crépy-en-Valois
1988 
41 moutons, sculptures en résine stratifiée polychrome à la Centrale nucléaire de Cattenom, avec Jean Cardot.
1990 
-Place commémorative à Cattenom, sculpture monumentale, Pierre d’Euville, 7x 1,30x1,30m -Mosaïque, 80m2
1991 -Relief en résine stratifiée -Europarc, Créteil -Metz
1993 -Relief en résine stratifiée -Europarc, Stuttgart, Allemagne
1996 -Relief en résine stratifiée pour EuroPole, Berlin.