LEVRIER-MUSSAT Alain-Jacques

Peinture
Né(e) en :1971
Nationalité :France
ajlm.cl@free.fr
http://www.levriermussat-bleu.com

Signe Paysage Lumière-2015-Pigment étiré sur miroir 110x110

Préambule
Préambule



Face ou dans le bleu, je ne développe aucun lyrisme, je ne m’abandonne à aucune mystique.

J’admets simplement une obsession pour une lumière et l’évidence d’une esthétique répondant à la fulgurance d’une vision : Ce n’est ni celle du ciel ni celle de la mer. C’est le constat de la propriété concrète d’un pigment dont la densité est si forte qu’il en émane une iridescence lumineuse.

Si le bleu «n’a pas de dimension, s’il est hors de dimension » comme le déclarait Yves Klein, seule la mémoire peut le contenir et lui donner une forme.

Bergson considère que l’immanence perceptive est le propre de l’œil et que la pensée permet de donner une structure à la vision. Dans la « phénoménologie de la perception », Merleau-Ponty admet son impuissance à posséder le bleu du ciel en pensée. Pour qu’il cesse d’être une « perception visuelle », il doit devenir un « monde », une construction.

Suivant cet enseignement, mon schéma ne peut que suivre le principe d’une équation. Le carré bleu est l’inconnue permanente. La matérialité des livres, les textes, les mots, leur scripturalité, les consciences poétiques passagères sont autant de variables, de possibilités de le matérialiser, d’en faire un espace-temps, donc de développer une écriture.



Alain-Jacques Lévrier-Mussat
Alain-Jacques Lévrier-Mussat est né à Grenoble en 1971. Entre école des Beaux-arts et sciences politiques, ce passionné a commencé par travailler durant plusieurs années au Musée d’art contemporain de Lyon ainsi qu’au musée d’art moderne de Saint-Etienne. Installé aujourd’hui dans le département des Hautes Pyrénées, il se consacre entièrement à son travail de plasticien dont le fondement artistique repose sur la révélation à la fois sémantique et esthétique des propriétés d’un pigment bleu.
Les «compositions » qui découlent de cette démarche très exclusive s’appuient systématiquement sur des variations de textes et sur une dissection du livre considéré comme objet. Ce qui pourrait se traduire comme l’invention d’une improbable équation ; Un bleu et un seul d’une part, les livres comme autant d’inconnues de progression de l’autre.
Si le bleu peut être considéré comme un terrain de recherche et d’expériences, les ouvrages constituent les moyens concrets d’approfondissement du « sujet ».
L’œuvre, oscillant entre opacité et transparence de la matière, surface et profondeur de la pensée, apparait comme l’échafaudage intime d’une mesure de soi. Dans cette confrontation étroite, il est d’abord question de temps et de mémoire.
En admirateur discret du monde souterrain de la philosophie et de l’histoire de l’art, l’artiste échafaude sans concession et patiemment son schéma…
Les références du processus sont répertoriées dans un manuscrit dont l’artiste publie les strophes à l’occasion de chacune de ses expositions. (Disponible par mail sur simple demande ; ajlm.cl@free.fr)
Alain-Jacques Lévrier-Mussat expose régulièrement depuis 1999 essentiellement en France, dans différentes galeries et autres lieux d’art soutenant des démarches singulières.
A Paris, il participe chaque année à l’actualité du salon historique des Réalités Nouvelles dont l’objectif est de recenser les multiples tendances contemporaines de l’abstraction. (D. RICHENT)


Prix fondation « Neues Glass » – Düsseldorf. (2001)
Acquisition fond Galerie I. Tries. Cologne (2003)

Réalisation de commandes publiques.
Vitraux pour l’Abbatiale romane de Saint Savin (2007)
Abbaye de l’Escaladieu (2012)

Principales expositions récentes

Musée BORDA. Dax (Mars / Juin 2012)
Abbaye cistercienne de L’ESCALADIEU. (Juillet / Septembre 2012)
Galerie GIMPEL & MÜLLER. Paris (Février / Mars 2013)
Abstraction/Abstraction(s). BIENNALE. Toulouse (Septembre 2013)
Maison des arts contemporains. Bages d’Aude. (Janvier / Mars 2014)
Salon des REALITES NOUVELLES. Paris (Septembre 2014) 6ième participation
«Galerie nationale des Beaux-arts ». Pékin. )RN structure(. (novembre 2014)
Le Carmel. Tarbes. (Février / Mars 2015)