SAGALYN Adine

Photographie
Né(e) en :1959
Nationalité :France-États-Unis
3, place Charles Digeon
94160 Saint-Mandé
Tél. 01 43 74 19 93
GSM : 06 74 07 70 64
adine.sagalyn@gmail.com
http://www.adinesagalyn.com

Carrément - 2015 - Impression sur papier fine art  60x80 (© Sagalyn Adine)

Mon travail de photographe plasticienne consiste à réaliser des portraits de la matière, et prend comme source d'inspiration l'architecture, le paysage urbain et la matière industrielle. La composition, issue de rythmes visuels, lignes de force et jeux de valeurs, est fondamentale.

Ma démarche repose sur trois éléments : la réalisation de prises de vues où prime souvent le détail, la juxtaposition d'images, et  le cas échéant, la prise en compte de l'espace architectural dans lequel s'inscrira mon oeuvre.

Mon travail de plasticienne donne à voir autrement la réalité et permet de redécouvrir le réel sous des aspects inattendus. Il s'agit de ce que nous connaissons sans nous en rendre compte. Il s'agit d'une reconnaissance profonde pour ce qui nous entoure dans notre quotidien, auquel nous ne prêtons pas attention habituellement.

Je réalise des photographies d'éléments hétérogènes, certains immédiatement identifiables (bouteille, grille, immeuble), d'autres rendus insolites par mon approche visuelle (décontextualisation, cadrage rapproché, choix d'angles, choix du point de vue, choix de lumière).

Une première transformation s'opère lors de la prise de vue. Je m'approche au plus près de mon sujet pour surprendre la texture de la matière, sa lumière, la géométrie des formes, leur rythme, leur mouvement essentiel.

Plus encore, quand je me penche sur un objet, je vois l'Homme qui l'a pensé, réfléchi et participé à sa construction. Quand je photographie un objet, je vois l'Homme dans la matière - la beauté de son geste y réside.

Une deuxième transformation s'opère lorsque je commence à tisser les images pour créer une composition. Les photos sont toujours pleines cadre - je ne les manipule pas en photohsop. La juxtaposition des images crée une fluidité dynamique qui révèle pleinement la matière, lui donne vie.

Au sein des compositions, la subtilité des répétitions et des variations d'images, le rythme produit par les liens de formes et de mouvement, le jeu de lumière, le jeu des formes courbes ou géométriques, le rapport entre objets identifiables et insolites et la juxtaposition des zones de couleurs créent des résonances visuelles qui sollicitent une lecture multiple. Le regard se promène, s'approche puis s'éloigne pour mieux y revenir et redécouvre ainsi le sujet de façon stratifiée et approfondie.

Dans mon travail comme dans la vie,  c'est en suivant un parcours qui semble nous éloigner que nous retrouvons ce que nous connaissions avant même le départ.



Adine Sagalyn
Adine Sagalyn, américaine, est arrivée Paris en 1981. Elle a acquis la nationalité française en 2007. Elle est photographe portraitiste et photographe plasticienne. Ses tableaux photographiques sont consacrés à l’architecture, le paysage urbain et à la matière industrielle. 

Expositions – solo et collective dont Paris sur Quais, Quais de la ligne N° 1 de la station métro Franklin D. Roosevelt (2013-2014), 3e Biennale Art Contemporain, exposition collective, Le Pecq, Ephémère, exposition collective, Artistes à la Bastille, Design Center, Paris, Salon Réalités nouvelles, Parc Floral, Vincennes (2011, 2012), 8ème Salon de Bry, invité d’honneur, exposition collective. Bry sur Marne (2012), Paper Nights, Vanves (2011), Pigments Ephémère gourmands, pigments violents, exposition collective,Artistes à la Bastille, Paris. Paradise, Proteus Gowanus, Brooklyn, N.Y. (2011) Salon Comparaison avec le groupe Signes et Traces, Grand Palais (2010), Art in Image – Light & Line, Nuartlink Pop-Up Exhibit, Westport, CT, Uni-vert (2010) et Haut les murs ( 2010) avec les Artistes à la Bastille, Montant tissé, Ateliers du Chaudron, dans le cadre des Portes ouvertes des ateliers de Ménilmonant (2009), HINART, l'oeuvre collaborative avec Carol-Ann Braun avec l'Est au Carré, Pavillon du Carré de Baudouin (2009), Des américains à Paris, (2009), Jardin d’Acclimatation et Dorothy's Gallery, Geste d'Art: matières à rêver, participation à l'exposition collective en tant qu'invitée des Gobelins, l'école de l'image, Viaduc des Arts (2004)…

Elle a réalisé un travail chez de nombreuses entreprises dont Renault, le Groupe Danone, Arc International , Lapeyre, Alstom, Dassault, Design rendez-vous… Elle a notamment créé une fresque photographique monumentale de 500M2 pour le Centre de Recherche de Daniel Carasso du Groupe Danone, bâtiment conçu par Architecture Studio. Pour Renault, elle a réalisé une exposition itinérante Sécurité dans l'objectif basé sur le thème de la sécurité, suite à laquelle elle fut l’artiste invitée à l’exposition Scenic'Art de la Collection d‘Art de Renault à L'Atelier Renault, à côté de Arman, Erro, Tinguely, Doisneau et César.

Son projet intitulé “Paris sur Quais” comprend cinq compositions photographiques en mouvement. Les séquences sont diffusées à intervalles irréguliers au long de l'année 2013-2014 sur les Quais de la ligne N° 1 de la station Franklin D. Roosevelt à Paris.