HALNAN Barbara

Peinture
Né(e) en :1941
Nationalité :Australie
1/11 Barnsbury Grove
NSW 2203 Dulwich Hill - Australia

+61 2 95608398
0401 044 638
randb@spin.net.au
http://bhalnan.blogspot.com

White - 2018 - Cordes et acrylique sur toile 120x80 (©photo B.HALNAN)

White
Barbara Halnan 2018
Loin de ne tenir qu’à un fil et d’être cousue de fil blanc la peinture de Barbara Halnan repose sur une maturation, une élaboration hautement réfléchie et profondement méditée. Du choix de la toile à la dernière couche de peinture chaque décision aussi invisible qu’insignifiante pour tout oeil pressé et saturé de communication visuelle est en fait une patiente construction de délicats et fragiles équilibres qui, à tout moment, peuvent remettre en cause le processus creatif jusqu’à l’oeuvre elle même.
Évoquons trois moments poétiques de cette oeuvre pour grossièrement illustrer notre propos, et en présentant par avance nos excuses à l artiste.
Choisir la toile qui sera le "corps" de l’oeuvre peut être la première étape. Format et surtout qualité de la toile. Une toile trop préparée, trop enduite ne pouvait faire l’affaire. Une toile à maillage trop lâche non plus. Barbara Halnan a déjà en ce premier temps une idée de ce que cette toile va devenir, déjà les étapes suivantes sont à l’oeuvre dans ce premier choix. Son regard, sa sensibilité tactile, sa connaissance des matériaux et de leur possibilités techniques et esthétiques oeuvrent déjà en "sous couches". Déjà l'invisible nourrit le visible.
Deuxième geste : réaliser deux dessins de grilles complémentaires à l’aide d’un fil cousu sur plus de la moitié du support toilé. Grilles cousues sur toile tramée en quelque sorte. Encore une fois avec une grande et subtile délicatesse, cette deuxième étape transforme le choix initial de la toile: il ne s’agissait pas de trouver un simple support pour poser des formes et couleurs dessus mais de trouver les bases d’une création subvertissant l'usage commun, trop commun de la toile. Le support était donc la condition et le prolongement de ce qui allait se tramer dans les grilles.
Et ce sera la troisième étape de notre brève présentation: les fines couches de peintures qui progressivement vont unir trame et grilles. Mais ici également il ne s’agit pas de recouvrir un support et de d'emprisonner les grilles entre support et couches de peinture. Il s agit plutôt d aller chercher et marier les textures du tressage et de la couture en raviv ant tour à tour l une ou/et l autre pour arriver au très sensible équilibre chromatique qui séduit certes mais surtout interroge durablement aussi bien le regard de l initié que du neophyte.

Jacky Ferrand 2018
White
Barbara Halnan 2018
Far from only holding on by a thread and being sewn with white thread Barbara Halnan’s painting rests on a maturation, a highly thought-out and deeply mediated elaboration. From the choice of the canvas to the final layer of painting each decision, as invisible and insignificant to an eye pressured and saturated by visual communication, is in fact a patient construction of delicate and fragile balances which at all stages questions the creative process right through to the final work.
Let us evoke three poetic moments of this work to broadly illustrate our theme, presenting in advance our excuses to the artist.
The choice of the canvas which will be the « body » of the work is the first stage. Format and above all quality of the canvas. A canvas too prepared, too well-primed is not right ; nor can it be too loosely woven. Barbara Halnan already has in this early stage an idea of what this canvas will become ; already the following stages are present in this first choice. Her attention, tactile sensitivity, knowledge of materials and their technical and aesthetic possibilities are already working in the « under-layers ». Already the invisible is feeding the visible.
The second movement : two complementary grids are made drawn by a sewn thread on more than half of the canvas support. Grids sewn into the weave of the cloth in some way. Once again with great and subtle delicacy, this second stage transforms the initial choice of the canvas: It’s not a matter of finding a simple support in order to put onto it form and colour but of finding the basis of a creation which subverts the common usage, the too common usage of the canvas. The support was then the necessary condition and the extension of what would be worked into the grids.
And this will be the the third stage of our brief exposition : the fine layers of painting which will progressively unite weave and grids. But equally here it’s not only a matter of covering a support and imprisoning the grids between support and layers of paint. It’s more a matter of seeking and marrying the textures of the weave and the sewing reviving the one or the other in turn to arrive at a very sensitive chromatic balance which is certainly seductive but which above all firmly questions the view of both the initiated and the novice.
Jacky Ferrand 2018



Née Perth, Australie Occidentale. 1941

Education:
1959-62 UWA BA(Hons). Etudes particulières en langue et littérature françaises.
1975-1979 East Sydney Technical College - sérigraphie et gravure, dessin et peinture; Vrij Academie den Haag - dessin, lithographie, sérigraphie.
1989-90 Middlesex Polytechnic, Londres - gravure et sérigraphie.

1984-1990 J'ai travaillé comme sérigraphiste dans un atelier (Art and Research Exchange) à Belfast en Irlande, et puis à Londres dans l'atelier de Paddington Printshop.

Depuis mon retour en Australie en 1990 j'ai fait surtout mon propre travail: peintures et installations construites.

J'ai exposé au Salon des Réalités Nouvelles en 2011, 2012, 2013.

Expositions significatives depuis 1999:
2015 Light box. Feral. Articulate Project Space. Leichhardt.
Rotations and lines. oeuvres sur plexiglas. The Shop Gallery, Glebe.
Taking up space. Articulate Project Space, Leichhardt.
2014 Fairisle. Articulate Project Space. Sudoku - wall work.
2013 Steps and risers. Articulate Project Space, Leichhardt.
A-M Gallery, Newtown.
2012 A flight of fancy? Dessin et construction en ficelles. Articulate Project Space, Leichhardt.
2011 Notations. Constuction installée. Factory 49, Marrickville.
Chorale. Articulate Project Space, Leichhardt.
2010 More things in heaven and earth than are dreamt of ... Peintures/installation. Factory 49, Marrickville.
2009 Series and accumulations Peintures récentes. Factory 49, Marrickville. The colour of space - Level 17 Gallery Victoria University, Melbourne. (Avec K Mackay et R.A McGreevy)
2008 Shades of Grey Peintures récentes. Factory 49, Marrickville.
2007 Back to Baudelaire Peintures et constructions. Factory 49, Marrickville.
2006 Don't let the grass grow... Swell Sculpture Festival, Queensland. (Avec R.A. McGreevy)
2003 Incursions - installation avec multi-media. CC Gallery, Sydney. (Avec R.A. McGreevy)
2001 Dumb bell - (une adaptation de ce que j'ai fait à First Draft, mais plus grande and modifiée pour l'espace) Project Contemporary Artspace, Wollongong.
2000 Wavelength - Construction sculpturelle à Sculpture by the Sea, Bondi.
1999 Dumb bell - Construction, First Draft Gallery, Sydney.