SCHIAVO Louis

Peinture
Né(e) en :1939
1, rue Saint-Erasme
20200 Bastia
Tél. 04 95 34 07 91
GSM : 06 86 36 16 77
louschi@voila.fr
http://www.louis-schiavo.com

Sans titre - 2008 - Huile sur toile 90x90

"Quand j’ai commencé à peindre, dans les années d’après-guerre, les possibilités d’aujourd’hui n’existaient pas. Très peu de tubes de peinture, pas d’information ... on ne pouvait qu’être autodidacte, comme le fut la plupart des musiciens d’alors, des artisans qui possédaient les choses dans leur tête de façon intuitive.

Je me sens comme eux et ma grande chance c’est de ne pas avoir fait de "peinture d’enfants". Alors, en ce qui me concerne, j’ai plus besoin de peindre sans dire un mot que de débiter des phrases pour croire que je suis peintre."

----------------------

A partir d'un dessin 'classique' (portrait d'Alberto 1967) Louis Schiavo a su développer une écriture qui est passée par toutes les cultures du monde, de la caligraphie arabe, à l'écriture zen des asiatiques en passant par l'expression aborigène. Ainsi a-t-il, après avoir adopté le geste magistral du trait d'un visage, embrassé un cri universel qui est -en fait- matérialisé par la musicalité de la main, signant ainsi dans l'espace une partition très humaine (dans la continuité de Lascaux et annonçant l'ère du tag), partition transcendée par la couleur (qui peut être noir et blanc) simplement sublimée...'  
Bernard Gouttenoire (Paris International / home consulting) Lyon 25 IX 2008
                                                                                                  
Louis Schiavo est un artiste plus proche du Maghreb que de l’Europe concernant notamment les sources de son langage plastique et ses élans vers les mythologies de la modernité.
Badv B. NACEUR
 

Le discours de Louis Schiavo est agréablement descriptif. Son travail s’apparente à un langage ou, plus précisément, au souvenir d’un langage imaginaire où personne ne parvient à comprendre l’Autre (comme dans l’épisode de la Tour de Babel).

Au-delà de cette première impression, on parvient cependant à percevoir un langage universel qui prend forme dans cette transcription lumineuse et colorée que l’artiste élabore.
Louis Schiavo reste cependant en marge des tendances contemporaines.
 
Rosanna DARDOZZI DELMONTE
 
 
La prolifération des figures que vous faites surgir des confins de la forme et de la couleur, parmi les méandres et les accidents de la matière picturale, suscite une belle rêverie à la fois aquatique et végétale.

A mi-chemin de l’art brut et des « paradis d’Orient », vos œuvres sont d’une vraie qualité.

Xavier GIRARD, conservateur du Musée Matisse- 28 mars 1988
 
 
Ma peinture est, dans son ensemble, un hommage aux grands musiciens.
Louis SCHIAVO
 
 
 
…Des forêts plantées… verticalités… sentinelles… négresses… tourbillons polychromes de calligraphies blanches, noires, sang, l’étrange et familier… nudités rondes…
…Hors du désordre primitif… caractères entremêlés, la fumée d’un univers neuf.
…L’harmonie du divers… le géomètre boucle sa nette composition… l’arbre guette le nombre, le mot relie les sources vives…
Cécile TROJANI
 

L’artiste veut montrer les contrastes qui existent entre la mythologie ancienne et le monde moderne…Il intitule « Autoportrait » un mélange original d’image et de sculpture, un disque en bois aux taches noires et blanches fixé sur la partie supérieure d’une stèle en bois noir, avec un petit disque en pierre qui rappelle une pièce de monnaie antique.

Les œuvres de Louis Schiavo expriment son univers, les impressions de l’art et de la culture de l’Orient qu’il a appris à connaître et à goûter à l’occasion de nombreux voyages en Afrique du Nord, à alexandrie et en Jordanie, comme il apprécie le monde de la musique et de la poésie. Il aime les grands compositeurs, en particulier l’Ecole de Vienne, et vénère les poètes Hölderlin et Arthur Rimbaud.
Marianne EISEN
 
 
Car je ne sais ce que je préfère, des subtilités qu’il me semble sans cesse déceler : d’abord les coloris, leurs à-plats ou leurs brusques accents (les rouges surtout), les structures lisses, les réseaux géométriques, les tissages somptueux, perlés, de « pointillés » enserrant en ce que j’appelle pour moi des « fenêtres abstraites » où la couleur se dilue (pour moi, un peu des morceaux du cosmos). Enfin –et je ne croyais pas que j’allais aimer- pour la première fois des figures humaines. Celles hors du temps ou venues des premiers âges – moi, je les vois parentes des gravures du sahara, des époques prédynastiques. Dodues, elles ressemblent à la « Dame de Brassempouy », sveltes, elles dansent comme la préhistoire de l’Egypte ancienne. Modernes, elles se déclinent en noir, blanc et rouge, si intensément vivantes et communicatrices – pour moi : « joyeuses », « ludiques », préoccupées d’un rituel connu d’elles seules. En un mot, ces hiéroglyphes d’êtres humains m’enchantent.
 
Jocelyne BERLANDINI-KELLER
Egyptologue, chargée de recherches CNRS
Professeur à l’Ecole du Louvre
 
 
A droite une voluptueuse petite Korê blanche avec cambrure africaine et longs bras fantomatiques ! L’un d’eux, comme un cordon ombilical, semble donner l’impulsion à l’étrange entité, enserrant les formes géométriques d’un puissant réseau rouge, assoupli par le bondissement des points et des « dents de peigne »…Je ressens cette œuvre comme joyeuse, comme la joie d’électrons libres en un univers de couleurs et de formes originelles… L’autre œuvre, plus « totémique », montre que à travers des signes énigmatiques de bordure, tu te penches de plus en plus sur la figure humaine, multiple, alourdie de ses choix noirs, allégée de ses membres grêles. Sur l’échiqier blanc/noir du fond, d’autres forces jouent, et telle l’aiguille sombre d’un cadran solaire, sur l’abstrait de blancheur absolue, s’incline de manière « angoissante » la figure hiératique aux bras démesurés, sœur des « giacomettites ».

Jocelyne BERLANDINI-KELLER
Egyptologue, chargée de recherches CNRS
Professeur à l’Ecole du Louvre
 
 
St Florent, le 25 Juillet 1991
 
Cher peintre,

A peine avais-je dégusté ces admirables crustacés, croqué les têtes et les antennes que j'ai dû filer sur Paris, ce qui m'a privé jusqu'ici de vous exprimer ma reconnaissance. En rien je ne méritais des délicieux présents. J'aime beaucoup ce que vous peignez, la fraîcheur d'âme que vous exprimez en même temps que vous dévoilez votre passion pour la musique.

Faites-moi le plaisir, si vous venez jusqu'ici, de venir partager mes repas, ou bien à Paris, de venir rire un peu. Ca devient si rare.

Mille sentiments amicaux.
 
Maurice RHEIMS
 
 
 
Hambourg, le 27 Avril 1988
 
Cher Monsieur Schiavo,

Veillez excuser le grand retard de cette lettre mais jusqu'à maintenant le temps m'a manqué afin de vous répondre.

J'ai bien reçu votre tableau il y a déjà quelques mois et vous pouvez croire que votre aimable geste m'a très touché. Je vous remercie aussi pour vos belles paroles au sujet de ma musique.

Recevez, cher Monsieur, mes salutations reconnaissantes et cordiales.
 
György LIGETI
 
 

"Quand j’ai commencé à peindre, dans les années d’après-guerre, les possibilités d’aujourd’hui n’existaient pas. Très peu de tubes de peinture, pas d’information ... on ne pouvait qu’être autodidacte, comme le fut la plupart des musiciens d’alors, des artisans qui possédaient les choses dans leur tête de façon intuitive.

Je me sens comme eux et ma grande chance c’est de ne pas avoir fait de "peinture d’enfants". Alors, en ce qui me concerne, j’ai plus besoin de peindre sans dire un mot que de débiter des phrases pour croire que je suis peintre."
 
 
Parcours

Louis SCHIAVO vit et travaille à Bastia
 
1959
 Exposition
Peinture, Bastia, "U Pozzu"
 
1960
Exposition
Sculptures, Bastia
 
1961
Exposition
1er prix du jury, Bastia
2ème prix du public, UNEC
 
1962
Exposition
Sculptures Barbelés, Bastia

1963
Exposition
Nice
 
1967
Portrait de Giacometti
 
1969
Exposition
Cagnes-sur-Mer
 
1971
Exposition
Grand et jeunes d’aujourd’hui, Paris
 
1976
Film
Par Mylène Demongeot et Marc Simenon
 
Grand prix
Grand prix international d’art contemporain
 
1977
Exposition
Bibliothèque municipale de Bastia
Citadelle de Saint-Florent
 
1980
Affiche
Festival film de jazz, Bastia
 
1981
Exposition
Regard sur l’identité Corse, Bastia
Exposition-conférence
Démarche sur la Corse à travers sa peinture, Lima et Arequipa (Pérou)
 
Affiche
Festival film de jazz, Bastia
 
1982
Exposition
Affiches, Arequipa (Pérou)
Oratoire de Saint Antoine, Calvi
Trois regards sur la Corse, Théâtre National de Chaillot, Paris
 
Affiche
Festival film de jazz, Bastia
 
1983
Exposition collective
2ème Festival du cinéma des cultures méditerranéennes, Bastia
 
 
Illustration
Recueil de poésie de A. ANDREUZZI, poète corse
 
Affiche
Festival film de jazz, Bastia
 
1984
Exposition
Maison des jeunes et de la culture, Bastia
"La marge", Ajaccio

Conférence-exposition
Affiches, Port au Prince, Haïti

Affiche
Festival film de jazz, Bastia
 
1985
Exposition
La Corse 2ème période, Galerie 5, Paris
La Corse, traces, Galerie Galéa, Caen

Affiche
Festival film de jazz, Bastia
 
1985-1986
Grim Musique Marseille Hommage à Bill Evans
 
1986
Exposition
Centre International d’Art Contemporain (C.I.A.C.), Paris
14ème salon de l’Union des artistes et amateurs d’art dans les salles de la FIAP, Paris
Les bleus de John «Coltrane », Galerie Jean Camion, Paris
Cabinet du dessin
 
1987
Exposition
Petit format contemporain, Galerie Haute Feuille
Osaka (Japon)
"Identité Modernité, Ben-Viallat-Schiavo"
Manique Sarradet, Carcassonne
L’abstraction depuis 50, Galerie Agora, Marseille
Galleria Artco, Ajaccio
 
1988
Exposition
Argo Lyon
Galerie Galéa, Caen
Agora, la Vieille Charité, Marseille
Galerie ouverte, Paris
FRAC Corse, Corte (achat)
FACT, Toulouse
 
1989
Exposition
BIAF Barcelone
Biennale Québec (Canada)

Musique
Réponse picturale à "Répond" musical de Pierre Boulez
Séquence 8 de Lucciano Berio, violon solo Ariette Vladuca-Bonamy
 
1989-1990
Musique
I Pesci, Commande de Louis Schiavo à Pascal Dusapin. Création mondiale par Sylvie Dambrine (flûte solo), place du Marché, Bastia
 
1990
Exposition
Galerie Annie Lagier, Isle-sur-Sorgues
BIAF Barcelone
 
1991
Exposition
Galerie Calibre 33, Nice
 
1992
Exposition
Croisière des cultures, Paquebot Méditerranée
Galerie de l’Etang d’art. Bages
1 prix, Ville di Paraso (Corse)
Penta di Casinca (Corse)
Espace Orenga, Corse
 
1993
Exposition
Centre culturel Français, Casablanca
Centre culturel Français, Marrakech
ART.Jonction, Cannes
Affiche du Festival Cultures Méditerranéennes
 
1994
Exposition
Musée Galveïas, Lisbonne
Musée Sidi bou Saïd, Tunisie

Illustration
Couverture du livre de Charles Santoni
 
1995
Exposition
Eglise Saint-Louis, Aigues Mortes
Parcours du Regard, Oletta (Corse)

Film
de Matfeo Bellinelli, Télé Suisse-Italie
 
1996
Exposition
Galerie Gullivers, Carpentras
 
1997
Exposition
Musée des Beaux-Arts
 
Illustration
Illustration pour la revue littéraire Bonanova, Université de Corse
 
1998
Exposition
Musée d’Art moderne, Sassari (Sardaigne)
 
Happening
"De Bach à Baccalat", oeuvre pour étalage de poisson, vente de sardines à 11h20 et quatuor à cordes, Bastia
 
1999
Exposition
Centre culturel Una Volta, Bastia
Conférence organisée par Louis Schiavo
Alexandrie, par JP Corteggiani, égyptologue à l’IFAO
MAYA, ministre de Toutônkhamon, par Jocelyne
Berlandini, professeur à l’Ecole du Louvre et chercheur au CNRS, spécialiste du Nouvel Empire, péristyle du théâtre de Bastia
 
2000
Exposition
Centre culturel égyptien, Paris
 
Conférence
Découverte du monde sonore, une question de structure..., Bastia Ecole nationale de Musique et de Danse
Destruction de 17 peintures 2001
Format 1,07 x 1,07 m et autres
Exposition
 
2002
Exposition
Galerie Green Art, Dubaï
 
Peinture-installation
Les arbres de mon enfance, réalisation avec les élèves de CE1 du l’Ecole du Centre, Bastia
 
Conférence
La musique à Bastia dans les années 1949 à fin 1960 dans le quartier du marché
Concert improvisation peintures pour partition
Bastia Ecole nationale de Musique et de Danse

Affiche
Rencontres Musicales Méditerranéennes, Bastia
 
2003
Intervention
Fondation Nour El Hussein, Amman
 
Intervention
UMM al Jimal secondary school, Al-Ma Fraq (Jordanie)

Exposition
Espace Art contemporain A.G.F., Bastia
Galerie Cardinal, Ajaccio

Conférence
Couleurs Poème — Rimbaud
Musique Couleurs — Messiaen
Bastia Ecole nationale de Musique et de Danse

Affiche
Rencontres Musicales Méditerranéennes, Bastia

Radio
Fronce inter—3 jours d’émission, interview par "Chris"
 
2004
Acquisition
Museum of the Royal Sociefy of Fine Arts, Amman
 
Danse
Mezza luna”, création ballet contemporain, Bastia

Conférence
Charlie Parker, Russell, Benedetti, Jazz à Saint-Germain, Paris

Exposition
Galerie Chomarat, Lyon

Exposition
Galerie Mûnsfer, Luxembourg

Affiche
Rencontres Musicales Méditerranéennes, Bastia
 
2005
Conférence
La métrique dans la poésie
La métrique dans la peinture et la musique
Lycée du Fango - classes d’hypokhâgne et khâgne

Décor
Décors pour 26 émissions de FR3 Corse

Exposition
Couvent Sainte Catherine de Sisco (Corse)
Création en collaboration avec la direction des Affaires Culturelles de la Ville de Bastia
Romieu Musique
Concerts de Jazz sur la place du Marché aux poissons
 
2006
Exposition
Galerie 31 — José Lorenzi (Bastia)
Art Metz, foire internationale d’art contemporain de Metz
Galerie l’Etang d’art, Bages
Galerie Marie Ricco, Saint-Rémy-de-Provence
Smarf’Aix, Salon international d’art contemporain, Aix-en-Provence

2007
Expositions :
Galerie Eiman, Erbeuval
Espace d'art contemporain Orenga, Patrimonio
Colori d'Umani, Ajaccio
 
organistion :
Les Notes Bleues de l'été, concerts en collaboration avec les Affaires Culturelles de la Ville de Bastia
 
2009
expositions :
Galerie Gour, Bastia
Parcours d'artistes, Bruxelles
Colori d'Umani
Galerie 2K, Milan
Photographie de Chet Baker, Galerie Depardieu, Nice
Donation
Donation de photographies, affiches et documents des années 1960 à la Fondation Giacometti

Organisation :
Les Notes Bleues de l'été, concerts en collaboration avec les Affaires Culturelles de la Ville de Bastia


Exposition
Galerie Gour, Bastia
Galerie « La Galerie », Luxembourg
Acquisition par le Musée de Schengen, Luxembourg
Centre Una Volta, Bastia
Espace Cardin, Paris
Galerie Tormo, La Rochelle
 
Donation
donation d’une centaine de films de jazz à la cinémathèque de Luxembourg ; conférence
 
Edition
Couverture du livre d’Anne-Xavier Albertini , Le journal fou d’une infirmière, Edition Materia Scritta, 2009