FINET Guillaume

Peinture
Né(e) en :1969
Nationalité :France
70, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
GSM : 06 31 87 52 42
guillaumefinet@yahoo.fr
http://gfinet.over-blog.com

Moments d'enduits, série 2 N°1 - 2008 - Enduit à la colle, huile sur toile 160x160

Guillaume Finet élabore un travail de peinture ainsi qu’un travail d’installation qui permet de relier les oeuvres entre elles et de prolonger l’univers de la peinture et de la matière dans l’espace. Il ne s’agit pas seulement de la matière texture mais aussi de la matière sonore et sculpturale. Cette matière est formée par la présence de terre, cailloux, sons, autant de matières collectées dans l’environnement, reliées par des tuyaux ou des fils électriques qui dessinent un parcours, forment une architecture, une ossature et créent un territoire à mi-chemin entre la nature et la civilisation, quand l’homme tente de dominer la nature et d’imposer ses frontière pour survivre.

Sa démarche relève avant tout du travail du peintre, avec des techniques traditionnelles alliées à une réflexion très personnelle. Ce travail n’est pas figuratif mais dépasse l’abstraction car il est au plus près de la matière organique de la peinture, de la réalité du corps. D’abord la facture des couches successives et leur transparence évoquent une peau humaine, tendue, tantôt à la limite de la déchirure, tantôt en proie au flétrissement imposé par le temps. La matière est en effet exposée au vieillissement, quelquefois à l’effritement, à l’usure. Une lutte constante s’enclenche pour guérir et régénérer cette peau, par recouvrement d’huile qui tente de lisser et adoucir les couleurs. Cette démarche ne laisse pas de place au hasard. Les coulures maîtrisées sont le signe d’une implosion silencieuse qui permet aux boursouflures de transpirer, de rester sous tension, comme une respiration en suspens.

Le corps et la mémoire, indissociables, sont comme une fenêtre murée, vivante et impénétrable, qui ne laisse voir que des vibrations colorées ou des vibrations en relief. On assiste à un travail de fossilisation constant qui tantôt révèle tantôt recouvre l’histoire personnelle d’un corps.
Séverine Duhamel.

Cv expositions Guillaume finet.

10/17 avril 2011
Salon Réalités Nouvelles, parc floral, paris 12ème

22 janvier/06 février 2011
«Les Hivernales», Centre Culturel, Bonsecours.

Mai 2010
Exposition collective, La Générale en manufacture, Sèvres.

04 /11 avril 2010
Salon Réalités Nouvelles, Parc Floral, Paris 12ème.

29 mai/06juin 2009
« Longitudes », La Générale en manufacture, Sèvres.

Novembre 2007
Couverture et illustrations du n°64 de la revue Chimères,
Entretien avec Stéphane Nadaud.

15 août/30 novembre 2006.
Résidence, La Générale, Paris 19ème.

Juin 2006
« Greatest hits », Média phosphéne, Rouen.

8 juin/8 juillet 2006
« Relais », galerie du Bellay, Mont Saint-Aignan.

Séjour de 7 mois en Afrique.

Juillet 2004
Aide Individuelle à la Création, DRAC Haute-Normandie.

18 octobre/01 décembre 2002
« La vie est belle. Regards sur la jeune génération 2 », FRAC Haute-Normandie, Sotteville-lès-Rouen.

Juin 2002
« Le Village Enchantant », atelier-rencontre, Juvisy-sur-Orge.

06 juillet/23 août 2001
« 24 peintres pour un été à Rouen », mairie de Rouen.

15/30 juin 2000
Galerie Simone l’Hermitte, Rouen.

21 mai/11 juillet 1999
« Détours’99, Totem », Arts’ battoirs, Billère (Pau).

13 juin/14 juillet 1998
« L’art du temps dans les jardins de la ville », Parc François Mittérand, Evreux.

08/24 octobre 1997
« Métier : Etudiant, Activité : la Banalité », galerie du Bellay, Mont Saint-Aignan.

01/15 février 1996
« Mur-Murs », galerie Lieu-Dit, Rouen.