BANCQUART Marc

Peinture
Né(e) en :1927
Nationalité :France
10 les Jardins de Deauville
14800 Saint-Arnoult
Tél. 02 31 87 46 39
GSM : 06 11 53 41 17
marc-bancquart@orange.fr

Sans titre - 2009 - Acrylique sur toile 92x73

Marc Bancquart est né en 1927à Rouen.Après des études classiques,il entre à l'atelier L'atelierFougerat pour préparer l'entrée aux Arts Décoratifs.En meme temps, i 1 s'adonne à la poésie et se passionne pour le surréalisme.
Il fait alors la rencontre d'André Breton,depuis peu de retour de son exode américain.
En 1945,Anne et Pierre Seghers publient ses premiers poèmes dans « Poésie 45 Supplément ». De cette époque datent ses premières toiles.Très vite,il se consacre à l'abstraction lyrique. En 1972,il se lie avec Jean Miotte qui le présente à Maria Menton et Louis Nallard. Intéressés par son travail,ceux-ci l'invitent au Salon des Réalités Nouvelles où il exposera jusqu'en 1978. En Mai de la même année ,la Galerie d'art d'Orly Ouest lui consacre une exposition personnelle où il peut montrer le résultat du travail de plusieurs années. Puis ,en Novembre,nouvelle exposition à La Galerie,rue Saint-André des Art. Cette exposition sera suivie d'une exposition de groupe à la même galerie en 1976. Passionné par les arts graphiques,il entreprend une série de sérigraphies qu'il réalise lui-meme selon une techrùque originale.Puis illustre,pour une maison d'édition suisseJe « chant de notre Rhone» de Ramuz. En 1984Jors d'un déménagement,pour gagner de la place dans son nouvel atelier, il confie à Maitre Dupuy,commisaire priseur à Honfleur,une vente d'atelier.150 toiles seront ainsi vendues en deux jours. Suivront ensuite des expositions personnelles,à Viens en Luberon,au Golf-Club de Lausanne,à la Mairie de Bourg-en-Bresse,à celle de Neuilly et,en 2008,à l'Hopital Paris Saint-Joseph,service d'imagerie médicale. En 2003,un incendie détruit son atelier,effaçant ainsi l'essentiel de 50 années de travail. Séduit par la liberté du travail à l'encre de chine,il avait commencé dès 2001 ,une longue série d'oeuvres sur papier Vélin d'Arches qu'il poursuit encore aujourdhui parallèlement à celui de la toile