VALTAT Alain

Sculpture
Né(e) en :1943
Nationalité :France
5, rue Fromentin
75009 Paris
Tél. 01 42 80 39 50
GSM : 06 62 03 71 25
valtat@alainvaltat-sculpture.com
http://www.alainvaltat-sculpture.com

"Curiace - Portrait d'un déchirement" - 2000 - Fer patiné 62x35x34 cm (©DR)

Né en 1943 à Paris, Alain Valtat s'intéresse à l'image, à la couleur et à la construction sous toutes ses formes dès l'âge de 16 ans, époque de sa première approche autodidacte de la sculpture, au détriment d'études d'électromécanique... Pour gagner sa vie, il exercera d'abord différents métiers. A 17 ans, il commence à travailler comme apprenti chez un reporter photographe. Devenu Grand Reporter, il traverse les violences du monde (Proche Orient, Afrique ou Tchécoslovaquie). Arrêté à Prague par la police politique, il est libéré grâce à l'intervention du Gouvernement français et de ses confrères. Parallèlement tout en travaillant pour des agences, il tourne 3 films moyens métrage, écrit dans «Combat», puis dans «le Quotidien de Paris». En 1974, lassé de voir tant de sauvagerie pour des idées, il quitte le métier.
Tout en créant pour l'édition, il installe un atelier de sérigraphie *1. Ensuite, après avoir repris la peinture et la peinture/sculpture ( "...abord d'un vrai relief sculptural dans la peinture... selon Francis Parent ), il décide de se consacrer exclusivement à la sculpture ( mise de côté en 1965 ). Soucieux des questions d'équilibre, de construction et de mémoire, il s'intéresse tout particulièrement à la vocation de la sculpture contemporaine dans notre société. Face à la déferlante conceptuelle et virtuelle, il plaide pour que la sculpture monumentale sorte de son rôle d'alibi et retrouve la place qui est la sienne au sein des villes : contribuer au développement harmonieux de la cité, de la mémoire et de la "beauté", car dit-il, « aussi loin que l'on puisse remonter, là où il y a eu Cité, il y a eu art de la Cité ».
Aujourd'hui ses sculptures sont présentes dans diverses collections privées en France et à l'étranger.
Frédérique Maupu Flament

Ma sculpture est inséparable de notre époque, elle est un hommage à la construction des hommes, à l'ordre, au désordre infini. Un hommage à l'action, au constant renouvellement, à la grandeur, à la recherche d'autres possibles, à la conquête d'autres manières de voir et non de regarder, elle est " une fenêtre à travers laquelle nous découvrons la vie ".
Elle s'inscrit dans une architecture où la couleur est autant physique qu'irrationnelle, où sa construction déposée, boulonnée, soudée, trace les routes menant de la perception à l'imagination.
Cette construction des hommes est le seul regard possible au milieu de la confusion, de l'agression, des obscurantismes où se réfugient les obtus et les impuissants. Face à notre insignifiant destin, mon travail est la recherche d'une émotion où le spectateur est l'acteur indispensable, le conquérant d'une réalité sans limite en deçà et au delà du regard d'un monde infiniment grand, infiniment petit.
Alain Valtat 1989


Du Fer pour adoucir les mœurs

par Frédéric Chappey
Conservateur des Musées de la Ville de L'Isle-Adam,
Maître de conférences en Histoire de l'Art à l'Université de Lille III

Février 2001
Comme de nombreux artistes contemporains, Alain Valtat a exercé plusieurs métiers il a été tour à tour photographe, peintre et seulement enfin sculpteur. Aujourd'hui, il n'est que sculpteur. C'est d'ailleurs l'un des rares en France à n'être que cela et rien d'autre. Alain Valtat n'enseigne pas la sculpture, il la pratique, l'élabore et l'exécute. Année après année, il tente courageusement, certains diront de manière téméraire, de vivre de sa sculpture. Il le veut, il l'exige de lui-même.
Il y a un véritable défi de la part d'Alain Valtat, lorsqu'il choisit de créer du Beau, non pas avec les matériaux traditionnels de la sculpture comme le marbre, la pierre ou le bronze, mais avec un matériau représentant au contraire aux yeux du grand public l'antithèse absolue de la Beauté la vieille pièce en fer provenant de décharge de ferrailleurs. Faisant fi de l'élégance des patines du bronze, il privilégie le métal le plus anodin et le plus quelconque, apparemment le plus impropre à la germination du Beau en sculpture. Apparemment seulement. En effet, pour Alain Valtat, le fer est le matériau par excellence de la sculpture contemporaine. Sa noblesse initiale ne réside t-elle pas d'ailleurs dans son origine ancestrale, une des premières révolutions dans l'histoire de l'humanité remontant à cet "Age du Fer", apparu au 8ème siècle avant notre ère.
Pour Alain Valtat, l'IPN (poutrelle de construction à Profil Normalisé), peut à la fois, être considéré intellectuellement comme l'élément symbolique le plus représentatif de cette autre révolution ; la révolution industrielle et technologique qui a façonné notre civilisation occidentale depuis plus de 150 ans, mais aussi esthétiquement comme une forme géométrique pure alliant paradoxalement, finesse du dessin et robustesse de la matière. Peu importe la qualité et l'apparence du matériau employé par l'artiste. Peu importe que certains ne voient que poutrelles tordues et tôles froissées, ces assemblages, ces constructions dirait Alain Valtat, sont promus et sublimés par l'imagination féconde de l'artiste au rang d'oeuvres d'art.
L'oeuvre d'Alain Valtat réside ainsi dans un jeu complexe d'oppositions formelles, nombreuses et savantes, entre le poids du matériau utilisé et la légèreté de l'équilibre des formes en expansion dans l'espace, entre la fragilité de la tôle froissée et la solidité de I'IPN (ressuscitant l'ancestrale opposition entre le plan et la ligne), entre le caractère rectiligne de certains axes linéaires, et celui ondulatoire de certains autres faits de courbes et de contre courbes, enfin, entre l'apparente dureté de ces poutrelles fabriquées pour supporter des gratte-ciel et la facilité déconcertante avec laquelle l'artiste les plie et les tord comme bon lui semble.
Alain Valtat n'est pas un artiste isolé. Au-delà des réminiscences avec les constructivistes russes des années 20, son art se rattache à l'évidence à tout un courant de sculpture contemporaine anglo-saxonne né au début des années soixante auquel appartiennent des sculpteurs aujourd'hui aussi bien représentés dans les musées d'art moderne du monde entier que David Smith, Anthony Caro, John Chamberlain, Robert Morris, Herbert Ferber ou Mark di Suvero, pour ne citer que les plus connus. Cependant, si ces illustres devanciers ont ouvert la voie à une certaine réflexion sur la société contemporaine et ses matériaux de prédilection, l'art d'Alain Valtat, s'affirme d'une grande originalité. Il est un des seuls sculpteurs abstraits contemporains à oser autant jouer des concepts de la variété et de la diversité, d'une part des formes, afin d'aboutir à des compositions mêlant volumes, surfaces et lignes projetées dans l'espace comme de mystérieuses calligraphies, et d'autre part, des couleurs qui si elles s'atténuent d'année en année, ont, par leur polychromie ludique "picturalisé" ses oeuvres et représenté souvent comme une signature monumentale de l'artiste.
Une majeure partie de l'oeuvre d'Alain Valtat est constituée de pièces de grandes dimensions conçues pour être installées en extérieur, afin de mettre en valeur un site public qui lui-même devient avec le temps un décor et un "fond de scène" à ses sculptures. En 1994. Alain Valtat a écrit que "face au malaise des banlieues en passe de devenir ghettos, l'art urbain, la sculpture en particulier peut concourir à une ré-appropriation de l'espace pour le citoyen". La sculpture urbaine n'est pas inutile ou superfétatoire. Elle ne doit pas être la "cerise sur le gâteau" d'une opération d'urbanisme ou d'aménagement d'un lieu public. Elle confère à l'espace qu'elle occupe un aspect poétique, une part de rêve, qui l'humanise et le rend tout simplement "habitable". Une ville n'a pas seulement besoin de commerces. Une sculpture, par la puissance ludique de l'équilibre de sa tridimensionnalité, peut achever une ville, une vraie ville où il fait bon vivre. Par sa gratuité même, la sculpture d'un artiste comme Alain Valtat élève la pensée et anobli le regard du passant qui la croise sur son chemin. Si "l'utilité" des oeuvres de cet artiste devait être prouvée, elle résiderait sans doute dans cette nécessaire obligation qu'elles ont reçu d'apporter de la Beauté (du "signifiant" diraient certains), là où il n'y en avait pas encore. Ajuste titre Alain Valtat pense depuis longtemps que la création contemporaine a toujours eu comme fonction d'être un facteur de cohésion sociale lorsqu'elle est mise à disposition d'une population donnée. En effet, la sculpture publique embellit nos villes et agrémente nos vies, car elle leur apporte ce supplément d'âme qui nous intrigue et nous surprend, nous agace parfois en nous forçant à réagir à sa présence ou au contraire, nous amuse et nous ravit par sa pure liberté.

F.C.
EXPOSITIONS COLLECTIVES

2005
Salon Réalités Nouvelles.
2003
Salon Réalités Nouvelles. Avril.

2002
Freiberg Allemagne, Paris concièrgerie - Monum (atelier avec des enfants), Paris Atelier, Salon Réalités Nouvelles. Janvier, Mairie du 9ème,

2001
Mars/Avril, Salon Réalités Nouvelles.
Avril, Biennal de Sharjah - Emirats Arabes Unis.

2000
Mai, Ville de Soisy sous Montmonrency.
Mai/Juillet, Ville d'Andresy, sculptures monumentales.
Avril, Salon Réalités Nouvelles.
Les Gets 74260 - 1 Sculpture monumentale.

1999
Château de Reviers,
"La sculpture du 19ème au 20ème".
Viry-Chatillon, "Salon d'Art contemporain".
Ville d'Andresy sculptures monumentales.
Soisy sous Montmorency, Sculpture en Ile de France.
Premier Prix et Médaille d'Honneur de la Ville.

1998
Paris, L'Art en Mouvement, Andersen Consulting.
Gonesse, Biennale de sculptures contemporaines de plein air.
La Garenne Colombes, Association Arts Espace Paris.
Salon Comparaisons.

1997
Sevran, Association Arts Espace Paris, Meubles d'artistes, Association Sculpteurs au Présent.
Nevers, Association Pulsart.

1996
Cracovie, Palais des Arts.
Gonesse, Biennale de sculptures contemporaines de plein air. Paris, Association Sculpteurs au Présent.
Levallois-Perret, Salon Itinéraire.

1995
Paris, "Le Jour de la Terre" Paris.
Salon Comparaisons.
Carhaix, Festival Euro-sculpture.
Bourges, Invité d'honneur, Salon d'Art de Bourges.
Château de Clères, Ville de Clères, Seine-Maritime.

1994
En exposition au Musée de Faouët, "Entre ciel et Terre".
Paris, Vapeurs, exposition privée à la galerie Maeght.
Paris, Chapelle de la Salpétrière, ARPA International.
Bourges, Salon d'Art de Bourges.
Premier Prix pour une sculpture.

1992
Paris, "Résistance à l'arbitraire",
2 Sculptures musicales, Amnesty International. Musique de François Dréno.

1990
Paris, France télécom, Espace Lamartine.
Créteil, Maison des associations.

1989
Istanbul, Tem Sanat Galerisi, Peintures/Sculptures.

1988
Bruxelles, Centre Culturel, Peintures

1987
Paris, Galerie Lahumière, "Le Noir est une couleur" Peintures

1986
Paris, Galerie Action, Peintures.

EXPOSITIONS PARTICULIERES

2004 octobre / décembre
Atelier Paris
Portraits froissés

Hôpital Européen Georges Pompidou
"L'âge du Fer, d'autres Possibles".
Phase III - L'âge du fer
2003 28 juin-5 octobre
Saisons du Vieux Château, Mairie de Vicq sur Breuilh
"L'âge du Fer, d'autres Possibles".
Avec le concours des Saisons du "Vieux Château", de la Mairie de Vicq sur Breuilh, de la DRAC du Limousin et du Crédit Agricole. 20 ans de sculpture. Extérieur & Intérieur.
2002
Freiberg am Neckar (Allemagne)
"L'Age du Fer" - 20 Sculptures - Décembre 2002 / 18 janvier 2003.
Au Batignolles
Gümüslük Akademy (Turquie)
Atelier de sculpture à la "Cultural Fondation for the arts and Center for Scientific Research" - Juillet 2002 / Août 2002.
SNCF Gare de lyon - 4 sculptures -
22 mai / 22 septembre 2002.
Atelier Paris
Avril 2002
2001 Avril-Septembre
L'Isle-Adam, Centre d'Art J.H. Lartigue.
"L'Age du Fer"
1990/2000
50 Sculptures
4 Sculptures monumentales en Extérieur

2000
Soisy sous Montmorency,
8 Sculptures monumentales en Extérieur.
Paris, Groupe Prévoir.

1999
Pré-Catelan, Paris,
40 Sculptures en intérieur.
avec Identité instruments pour Ardent Software.

1998
Taverny, Extérieur, 4 sculptures monumentales.

1997
Galerie Arnoux, Paris, Sculptures.

1995
Moulin de l'Acqueduc, Avallon, Sculptures.

1994
Château Le Portail,
Monteaux 41150, Extérieur-Intérieur, Sculptures.

1993
Paris, Portraits de Prométhée,
L'Atelier du Créac, Sculptures.

1990
Nandy 77176, Galerie Art et Passion, Peintures/Sculptures.
1989
New-York / NY, Kew Gallery, Peintures/Sculptures,
Paris, Espace Lamartine, Peintures/Sculptures.

1988
Paris, Galerie Ouverte, Peintures.

1986
Paris, Galerie Action, Peintures.
... / ...

COLLECTION PRIVEE

2004
"Sur le Dos du Vent "
Collection Professeur Michel Kazatchkine, Président de l'Agence Nationale de la Recherche sur le SIDA et Chef du Service d'Immunologie Clinique de l'Hôpital Européen Georges Pompidou.
2003
"Sinistre prédateur dissimulé en affable et galant séducteur"
Collection S.A.S. Prince Albert de Monaco.

"D'autres possibles"
En m H = 4,30
Collection Ville de Vicq sur Breuilh

"Plaisir Mythologique
En m H = 1,38x1,55x0,78
Collection le Vieux Château de Vicq sur Breuilh

"Le mythe d'Icare"
En m H = 2,30x1,40x0,80
Collection le Vieux Château de Vicq sur Breuilh
2000
"Prométhée singulier"
Collection privée.
1998
"Le Rêve d'Icare"
en m H = 2,16x1,50x1,47.
Collection Ville de Taverny.
"Ensemble d'improbabilités"
en m H = 3,60x2,00x1,70.
Collection privée.

"Dialogue rêveur avec le Vent"
en m H = 2,40x0,90x1,10.
Collection privée.
1997
"Le paradis peut attendre"
Trophée du Média Annuaire SNA/CB News.
IIdentité Instruments.
1996
"Le Vent du Monde"
Trophée Wirlhpool
Collection Wirlhpool.
1994
"Au fil de l'eau"
en m H = 2,60x1,40x1,80.
Collection privée.

"Icare"
Trophée Jules Vernes Aventure,
Association Jules Vernes Aventure.
1993
"Construction"
en m H = 3x6x2.
Collection privée à Istanbul.

"Rencontre avec Icare"
en m H =2,10x1,10x1,70.
Collection privée.
1992
"Commedia dell' Arte"
en m H =4x2x2.
Collection Ville de Combs-la-Ville.
1990
"Métallurgies"
en m 2,50x 2,50x0,11.
Collection Chambre Syndicale des Industries Métallurgiques, Lyon.

• "Alain Valtat Portrait d'une sculpture"
Cédérom Éditions-Production MB Communications - 1997.
• "Alain Valtat Sculpteur & Olivier Garros Photographe"
Éditions M&M Paris - Septembre 1996.
• "Alain Valtat, Sculptures, Portraits de Prométhée" Éditions Le devoir de citer - Janvier 1993.
• "Manifeste - Prométhée : Utopie et Construction" Éditions Connivence