CACERES-SOBREA Carlos

Peinture
Né(e) en :1923
Nationalité :France - Argentine
11, rue Fernand Léger
91190 Gif-sur-Yvette
Tél. 01 69 07 70 83
e.caceres@wanadoo.fr
http://perso.wanadoo.fr/artconstruit.org

Bleu- 2007 - Acrylique 100x100 cm (©Caceres-Sobrea)

« Son œuvre se rattache au courant de l'art concret, analytique et rigoureux, résultant de longues études préparatoires. Il s'inscrit dans une abstraction qui, se suffisant à elle- même , ne renvoie à rien d'autre qu'à sa propre évidence. « Calme, lenteur et méditation devant la matière deviennent les principes de cet art, héritier de l'abstraction américaine, mais dans un registre très personnel , où son art des dégradés les plus subtils ouvre sur des espaces uniquement mentaux propres à une contemplation sereine ».
J.B. Eléments biographiques figurant dans le dictionnaire international des peintres et des sculpteurs, BENEZIT.

L'œuvre de Carlos Caceres Sobrea s 'inscrit dans la mouvance et dans la rigueur de l'abstraction géométrique, mais elle y apporte une contribution très personnelle. Une sorte de dimension émotionnelle émerge de ses compositions… Exempte de références comme de notations anecdotiques, cette peinture n'en est pas moins une œuvre devant laquelle on a envie de s'accorder un moment de contemplation et de sérénité.
MARC GAILLARD

Les peintures actuelles de Caceres Sobrea sont devenues les « icônes » de notre époque, à la recherche d'une nouvelle forme de spiritualité. Dans leur plastique très contemporaine, rigoureuse et sensible, rayonne une mystérieuse aura, source d'apaisement et de vraie richesse .
HENRI MALVAUX

Avec une économie de moyens remarquable mais aussi une maîtrise de la couleur, Caceres Sobrea nous entraîne très loin, au delà de tous les portiques, vers des abysses dont on risque de ne jamais revenir indemnes.
PIERRE KALFON

… il ouvre des « espaces ambigus » charpentés sur de multiples dessins préparatoires, et développe les dégradés les plus subtils. IL règne sur cette série d'œuvres produites ces dernières années, une sérénité, un calme absolu, si proche du pudique et discret Caceres.
PHILIPPE CARTERON- Le nouvel Observateur

… ses œuvres exigent la calme contemplation, et cette sorte de réceptivité qu'inspire l'immensité du paysage américain . Sa dernière exposition, au musée des Arts Décoratifs à Paris ( Salle d'actualité ), laissera l'empreinte de l'école du Rio de la Plata (Argentine-Uruguay) par son importante contribution à l'art international.
FRANCOIS LEPOT - El Clarin- Buenos Aires

Caceres Sobrea n'énonce rien pour nous laisser à notre gré, il tend ses toiles vers le silence, pas un mutisme ni une aphasie, mais une retenue, le silence d'une parole qui se garde de dire.
PHILIPPE MADEC

L'heure de la consécration arrive enfin pour cet argentin qui s'est dépensé si longtemps dans l'enseignement. Patiemment mûries, ses toiles aux dégradés raffinés engendrent derrière leurs strictes franges un spectaculaire espace savamment démultiplié.
GASTON DHIEL- Arts News

Caceres et moi, nous partageons l'origine sud-américaine, le goût de l'amitié et l'attitude moderne. Caceres peint de l'espace abstrait par des franges linéaires tenues entre elles par des règles simples. Ces figures ainsi composées lui permettent d'établir une dilatation de la couleur, dégradé subtil qui devient l'architecture lumineuse de la peinture. Belle émotion
HENRI E.CIRIANI

L'art construit s'interdit souvent toute fantaisie ; quelle joie donc quand vient s'y ajouter l'esprit, la finesse et que l'apparente contradiction se trouve levée !
Caceres Sobrea, a résolu cette antinomie en sertissant l'émotion dans un cadre rigoureux
JEAN PIERRE DELARGE Dictionnaire d'art contemporain. Edition Gründ-Paris


né le 17 Mars 1923 à La Rioja ( Argentine )

Peintre abstrait- géométrique.

Diplômé de l'école des Beaux arts de Buenos Aires. Après un premier séjour à Paris au cours duquel il fréquente l'atelier de Fernand Léger, et fuyant la dictature militaire en Argentine, il se fixe en 1965 à Paris. En 1980, il s'installe à Gif sur Yvette où se trouve toujours son atelier.

Il participe aux salons « Réalités nouvelles », « Salon de mai », Grands et jeunes d'aujourd'hui » et à de nombreuses expositions collectives : 1962, Art latino- américain au musée d'Art moderne, 1965 « Artistes latino-américains de Paris », toujours au musée d'art moderne, en 1968 « Art 68 » au château d'Ancy le Franc, en 1970 « Constructivisme et mouvement » à la maison des quatre vents à Paris, en 1982 « l'Amérique latine à Paris » au Grand Palais, en 1987 « Onze artistes latino-américains de Paris », au musée Rayo en Colombie « 9 artistes latino-américains de Paris », en 1988, à la galerie « El Retiro » à Buenos Aires, galerie « El Patio » Bremen, en 1989 galerie « Realidades » au Bresil, en 1990, à la galerie « Michael » à Heidelberg, galerie « Métaphore à Paris, en 1994 galerie « Claude Dorval » à Paris, en 1997 Arte B.A ( foire internationale d'art contemporain à Buenos Aires), et ARCO 97 à Madrid, en 1998 « Art construit en Europe » au musée Ceara au Brésil, en 1999, « Art Paris » au carrousel du Louvre et à « Art contemporain latino-américain » au musée MACLA de La Plata, Argentine.

Son œuvre fait l'objet de diverses expositions personnelles dont la première en 1955 à Buenos Aires et dernièrement entre autres, à la salle d'actualité du musée D'arts décoratifs Paris, à la galerie Elvine-Dalbanes, au château de Belleville, Gif sur Yvette, à la galerie Claude Dorval Paris.etc.

Ses œuvres figurent dans des musées et collections privées en France, Allemagne, Belgique, Italie, Etats-Unis, Brésil, Nicaragua, Colombie, Chili, Argentine

Participe à l'exposition itinérante « Célébration de l'art géométrique » qui a eu lieu en Italie et actuellement ( Mars 2005) aux Etats-Unis (Musée MADI, Dallas).


Il exerce aussi des activités d'enseignement à Paris ; Ecole des Beaux arts ( unité d'enseignement et de recherche sur l'environnement 1968-1972), Ecole Nationale d'architecture de Paris - Belleville et à l'école Camondo, jusqu' en 1989.

Il réalise des interventions plastiques en milieu architectural ; mises en couleur, murs en céramiques, etc.