GUZRANYI Jean-François

Peinture
Né(e) en :1956-2016
Nationalité :France
Contact: Béatrice MARY-GUZRANYI
10, rue de Thionville
94170 Le Perreux-sur-marne
Tél. 01 48 71 32 62
GSM : 06 68 03 03 10
beatrice.anne.mary@wanadoo.fr

Plaisir rupestre - 2005 - Huile sur toile 73x92

Une odeur venue d'ailleurs.

En franchissant le seuil de l'atelier de Jean-François Guzranyi, une odeur vous invite vers un ailleurs.... partout des références : ethnologique comme ce magnifique masque africain et, une mémoire d'un passé familial présent par ses objets divers : pendule, vieux bocaux, murs recouverts de souvenirs... Tout autour de l'artiste, des toiles renversées, soigneusement rangées contre les murs. Les fenêtres occultées n'offrent aucune évasion seules, les œuvres en cours, ouvrent l'unique perspective.

Dans un coin de l'atelier, un chevalet dressé, avec sur sa droite, une palette tablette, témoin de l'acte créateur, qui connaît, repentir, faiblesses, fougue et passions...
C'est la fabrique de toute cette alchimie, un autel ou l'artiste célèbre cette magnifique pâte picturale.
Sa palette de couleur :
le rouge domine avec toutes ses nuances, du rose au violacé,
le jaune ocre naturel venant de variétés de schistes et de grès,
le gris, le bleu, le vert olive,
et le blanc kaolin...

Guzranyi pratique bien la peinture des maîtres anciens, porteur de la grande tradition picturale, avec cette technique mystérieuse, ces effets émaillés, ces glacis : la peinture à l'huile celle du repentir, du séchage lent ; huile de lin, de noix, d’œillette, d'hélianthe, de carthame... huiles essentielles.
Les vernis et résines, dammar, mastic, copal de Venise..... donnent aux couleurs une brillance qui rappelle l'émail, toute une alchimie qui déjà nous invite aux voyages.

Les partis-pris de l'artiste ont leur esthétique propre, leur codes et leurs récurrents. Ils sont le témoignage d'un monde passé, perdu ou fantasme d'une irréalité qui devient réalité, par la force créatrice.
Paradis perdu réinventé et réinscrit.


Les nanas

Dans un travail antérieur, il est celui qui a affranchi le modèle, le libérant pour l'exhiber;ses « nanas », femmes, objets, poupées, géantes émancipées qui gravitent dans un univers sombre, glauque, et nous questionnent librement, se glissent furtivement dans la peinture pour mieux aiguiser nos désirs profonds, nos fantasmes présents ou nos résurgences de l'enfance...


Le monde Guzranyi
….. sourire devant l’œuvre, c'est déjà l'accepter.....

Petit monde, qui, sans discontinuité, occupe tout l'espace, toutes ses images arrivent à fleur de toile, rémanentes, elles flottent entre l’œil et la main ; elles sont là, présentes, et constituent un vocabulaire précis d'êtres, de végétaux, d'objets, de personnages, dont l'inventaire fantastique nous amène dans ce monde merveilleux humoristique où se mêle la tendresse.
C'est bien dans cette révélation de son imaginaire fantasmagorique, qu'il puise toujours des valeurs découvertes dans l'enfance et inscrites à jamais dans sa conscience.

Toute cette population silencieuse, de formes familières réinventées, sont de véritables icônes païennes contemporaines, figures inscrites dans la peinture, elles ont pris corps dans l'énergie picturale et portent en elles cette grande histoire de la représentation.

Les poupées russes « Matriochka »....

….Jouets, poupées gigognes fabriquées en Russie à partir du dix-neuvième siècle, sont d'origine japonaise inspirée par l'imagerie du dieu Fukuruma. Ces poupées sont un symbole de fécondité. La version féminine est appelée babouchka, qui veut dire « grand-mère », et la version masculine est appelée dedouchka, qui veut dire « grand-père ».
C'est bien un objet du monde de Guzranyi, qu'il va décliner dans la peinture ; jeune enfant langé ou petite fille géante qui toujours nous regardent frontalement, une longue supplique, une douce prière dans la peinture.


La série rupestre
…....une grande diversité et une extraordinaire complexité.....

La série de toiles nommées « rupestres » se décline dans des formats différents, mais c'est bien toujours le même histoire, une peinture toute entière imprégnée d'humanité.
Il libère l'énergie en façonnant la matière, révèle les couleurs, capte la lumière.
La couleur dominante est noble, porteuse d'ancestralité un travail de la couleur comme seul cet artiste en possède le secret, un secret initiatique pour des pièces maîtresses de son travail.
On peut interpréter les formes, mais on est dans l'impossibilité de deviner le sens des figures, comme si la tradition qui les a engendré était perdue, les images ne parlent pas d'elles-mêmes, mais, si le sens est perdu, la relation avec le sacré semble évidente.
Ces projections incongrues, dans la matière picturale, dynamisent par la rupture, et font force dans la peinture.


Au delà du visible

L'évidente qualité plastique de cet artiste, tient aussi dans sa faculté d'emmener le « regardeur » à aller au delà du visible, en libérant le regard, en induisant dans la vision le trouble de la reconnaissance, l'objet questionne par sa taille, par ses formes reconnues et inconnues, brouille la vision, c'est dans cette mise sous tension, qu'il amène à une confrontation objective de la peinture.

Son œuvre interroge en permanence le passé, pour mieux se projeter dans le futur ; Jean-François Guzranyi est de la lignée des grands peintres : il porte le relais au plus haut niveau.



Maryse Bordet-Maugars
Né le 15 octobre 1956 à Briey (Meurthe et Moselle)


DIPLOMES
• Beaux-Arts de Besançon 1978 et Beaux-Arts de Paris 1980
• Diplôme Supérieur d'Arts Plastiques des Beaux-Arts de Paris, 1985

PRIX OBTENUS
• 1er Prix Victor Choquet et 1er prix Rocheron, 1985
• 1er Prix du Salon de la société Artistique de l'Aube (Troyes), 1987
• Prix Air Inter, le portrait dans l'Art Contemporain, 1990
• 1er Prix de la Nuit des Jeunes Créateurs, 1991
• Lauréat du Grand Prix de Peinture de l'Académie des Beaux-Arts et du Crédit Agricole, 1991
• Les Trophées de la couleur, 1995, 3ème Prix Lefranc & Bourgeois
• Académie internationale de Lutèce, Médaille de Bronze
• Lefranc & Bourgeois 3éme Prix, 1995.

EXPOSITIONS PERSONNELLES
• Grigny 2, 1982 et 1987
• La Galerie (Paris), 1986
• Galerie Etienne de Causans (Paris), 1989 et 1990
• Maison des Beaux-Arts (Paris), 1989 et 1990
• Galerie Renée Fotouhi (New-York), 1989
• Galerie Ultim-Art (Paris), 1990
• Galerie Art Communication (Berlin), 1991
• Galerie Triade, Suzanne Tarasiève (Barbizon) 1994

SALONS-EXPOSITIONS DE GROUPE
• Salon des Artistes Français (Paris), 1983,1985
• Groupe Couleurs et Formes, Maison des Beaux-Arts (Paris), 1984
• Salon Réalités Nouvelles (Paris), 1985,1987,1988,1989,1990, 1991, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004

• Salon de la Société Artistiques de l'Aube (Troyes), 1986 et 1988
• Salon des Indépendants
• Biennale des Internationales des Arts (Nogent-sur-Seine), 1986
• Salon d'Arts Plastiques (Bagneux), 1986
• Salon d'Arts Plastiques (Clichy), 1987
• Biennale du Noir et Blanc (La Garenne-Colombes), 1987
• Dix élèves de l'école des Beaux-Arts de Paris (Evreux), 1988
• 150ème Anniversaire de la naissance de Claude Monet (Argenteuil), 1990
• Salon international d'Art Contemporain (Monaco), 1990 et 1992
• Les Fêtes de Mai (Meurthe et Moselle), invité d'honneur, 1991

• Décor de Théâtre « Fleur de papier », d'Egon Wolff au guichet Montparnasse (Paris).
• Grands et Jeunes aujourd'hui, 1991
• Galerie Triade (Barbizon), Vive la peinture 1990-1991
• Espace Libergier, Union Nord-Est à Reims 1993, Crédit Agricole
• France-Japon Nippon Télévision, expo à Tottori, Tokto, Yammaguschi, Nagoya, lshinomaki, Kitami, 1994 -1995
• Sup'T.G de Reims, les sept Peintres, invité expo Annuelle d'Art contemporain Sup'T.G, 1992
• L'Art à l'école, Ministère de la Jeunesse et des Sports, 1995
• Ville de Bernay, 10 peintres invités à l'Abbatiale de Bernay, 1995
• Ville d'Asnières-sur-Seine, Quartiers d'Art, 6 peintres invités
• Centre Culturel Louis Ratel (Bièvres), 1997

ACHATS
• Musée de l'histoire du sacre, Belin Zucker Museum. Musée des Mines Allemand, Deutches Bergbau Museum Bochum.
• The Delfina studio trust Maryland work's. Nombre réalité nouvelle 2001.
• La Palette du Val-de-Marne, 2003
• Réalités Nouvelles, 2002, 2003, 2004
• Arto Amgi, expo peinture, 2002
• Centre Culturel de Pierrefitte, 2004