VISO Maria Angelica

Sculpture
Nationalité :Venezuela
Calle Paterna 3b
46110 Godella, Espagne

34658093014
mariangelicaviso@gmail.com
http://www.mariaangelicaviso.com

Géométries Tronquées - 2018 - Acier au carbone peint avec peinture polyester, 45 x 45 x 7 cm

María Angélica Viso (Caracas, Venezuela, 1971).
J'ai étudié à l'atelier de peinture de l'artiste Ofelia de León pendant quinze ans. Bien que l'art ait toujours été ma passion, j'ai obtenu un diplôme en administration des affaires de l'Université Metropolitana de Caracas et, plus récemment, un diplôme en Histoire de l'art Occidental au Centre Arturo Uslar Pietri d'études Latino-Américaines de l'Université Metropolitana. Dans ce même centre, j'ai obtenu un diplôme d'études d'Arts Visuels Vénézuéliens.
Très jeune, j'ai remporté la première place au concours artistique du Playa Azul Club (1982). La même année, j'ai obtenu une mention honorable au salon annuel d'art Maraven. J'ai également obtenu la deuxième place au 17e salon annuel d'art Maraven (1987). J'ai reçu le prix Arts Advocacy Award, décerné par le WIFTS, à Los Angeles, en Californie, États-Unis (2015). Mon travail a été sélectionné pour participer à diverses expositions collectives au Venezuela, au Pérou, en Uruguay au Canada, aux États-Unis, en France, en Italie et en Espagne. Et lors de deux expositions individuelles au Venezuela, à la galerie Parenthesis, Deshojando (2014) et Insertions (2015). Mes œuvres sont présentes dans des collections privées du monde entier, notamment à Malte, en Espagne, en France, en Suisse, aux États-Unis, en Uruguay, au Pérou, au Canada et au Venezuela. Je vis et travaille actuellement à Valence, en Espagne.
Bien que j’ai initialement développé mon travail artistique dans la peinture à l’huile, j’ai expérimenté avec d’autres supports et je réalise depuis plusieurs années des œuvres sculpturales que je découvre être ma passion. Mon travail sculptural est basé sur les relations entre les formes et le matériau que j'utilise, la distribution sur le plan suggérant un déplacement et un rythme, en d'autres termes, une illusion de mobilité devant l'œil humain. La couleur constitue l'axe central. Quand j'ai commencé à travailler avec l'acier, j'ai découvert la possibilité de représenter des situations et des comportements de papier mais en métal. J'essaie de saisir la douceur et la polyvalence du papier grâce à la rigidité du métal qui fait des coupes, des courbures et des déchirures. C'est mon inspiration et mon défi.