BERTRAND Jean-Claude

Peinture
Né(e) en :1948
Nationalité :France
26, Boulevard des rondes
47220 Astafort
Tél. +33 (0) 553 953 812
GSM : +33 (0) 614 282 482
bertrandjcl@yahoo.fr
http://https://www.bertrandjc.com

Introspection N°4 - 2018 - Technique mixte 120x190 (©www.bertrandjc.com)

Jean-Claude Bertrand

Une aventure picturale au cœur de nos mémoires sensorielles

Très sensible aux musiques d’improvisation et plus particulièrement au jazz, Jean-Claude Bertrand a tout d’abord décrypté cette richesse musicale. Puis, explorateur insatiable, il a élargi sa palette à toute autre forme de musique, de voix, ainsi qu’à d’autres aventures sensorielles comme l’univers du parfum, de la gastronomie, du vin…
Jean-Claude Bertrand ressent intimement la force expressive et lyrique de la matière et de la couleur comme un matériau privilégié pour accoucher de ses émotions sensorielles suite à ses découvertes musicales, œnologiques, olfactives, gastronomiques, esthétiques.
Pour s’échapper de toute référence à des images anecdotiques Jean-Claude Bertrand peint en privilégiant le silence iconographique qui l’oblige à une écriture plus vraie et plus spirituelle, répondant puissamment à sa véritable nécessité intérieure.
« La toile se structure ainsi dans ce creuset permanent où conscient, inconscient, intuition et choix personnels s’affrontent, se confrontent, se complètent jusqu’à leur imbrication à mes yeux évidente. Le point de finition est alors décidé ».
L’œuvre n’a de légitimité et d’existence propre que lorsqu’elle se donne à voir, qu’elle se livre au lecteur afin qu’il puisse s’y aventurer à son tour et ressentir cette belle émotion qui nous atteint en écoutant de la musique, en dégustant un vin, un mets, en respirant un parfum… et qui nous procure l’irrésistible envie de bonheur et de son partage.
Jean-Claude Bertrand ne souhaite pas témoigner, dénoncer les travers de notre société. Il aspire plutôt à être un chantre de la beauté, de la féerie de ce monde que l’on ne sait plus voir ni regarder, ni écouter, ni savourer, ni humer, ni toucher… à être constamment capable d’étendre, et toujours plus loin, le réseau de nos capteurs sensibles !


Les écritures …
Jean-Claude Bertrand introduit parfois dans ses œuvres des écritures très souvent non lisibles, signes inventés, indéchiffrables, colorés, qu’il utilise comme un matériau pictural à part entière. La matérialité des écritures et l’expressivité d’un tracé rapide condensent un ensemble de sens non narratifs qui permet d’éclairer et de compléter la signification de l’œuvre, elle-même non figurative.
Jean-Claude Bertrand échappe ainsi au discours convenu, propre à une culture définie, pour s’orienter vers une communication universelle. Par cette pratique, il vise à créer un contact direct, à jeter des passerelles, entre sa conscience individuelle et la conscience collective. Le lecteur quel qu’il soit, peut alors se réapproprier l’œuvre avec ses propres acquis.
Ces écritures dont les signes se touchent, s’entremêlent, rappellent souvent des manuscrits du moyen-âge, voire des écritures égyptiennes, grecques ou encore des idéogrammes chinois. Elles évoquent ainsi les origines du langage écrit.
Dans certaines œuvres, par le tracé gestuel de l’écriture, Jean-Claude Bertrand évoque non seulement les prémices de la communication écrite originelle mais aussi les arabesques et le phrasé des partitions musicales. A la découverte de ces écritures musicales, le peintre invite le lecteur à pénétrer dans un monde vibratoire où la spatialité joue un rôle de plus en plus prépondérant. L’espace complète alors les paramètres traditionnels du son : la hauteur, la durée, l’intensité et le timbre. Ses écritures musicales deviennent alors multidimensionnelles.
L’artiste n’est-il pas souvent un pont entre le passé et le futur …. ?
L’écriture étant une traduction manuscrite voire graphique par l’homme de sa pensée, le peintre aspire ainsi à « figurer » comme en filigrane la présence de l’humain.
L’écriture garde trace des rêves, des pensées, des émotions, des craintes et des désirs des hommes. Elle contribue à l’histoire de l’humanité.
Pour les Chinois, chaque trait de pinceau, animé par l’esprit, livre à l’homme l’âme de l’univers.
C’est ainsi que, pour le peintre Jean-Claude Bertrand, l’œuvre ne doit pas être la représentation des choses, mais « objet » en elle-même, un objet investi par l’artiste d’une charge énergétique capable de trouver un écho chez son lecteur.
Né le 25 août 1948, diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Nancy (1965-1970) a fait carrière dans la publicité pendant plus de vingt ans. Depuis 1997, suite au décès de sa première épouse, il se consacre uniquement à sa démarche artistique et s'inscrit à la Maison des Artiste (B313044).
Principales expositions personnelles
• Mai 1998 : à Lectoure dans le Gers. Galerie de l’Hôtel de Ville.
• Novembre 1998 à Janvier 1999: à Francfort en Allemagne. Centre Universitaire Hospitalier UNIKLINIK. « Ecoutez-voir le Jazz ».
• Octobre 1999 : à Martigny dans le Valais en Suisse. Galerie « Les Ateliers » Avenue du Grand-Saint-Bernard.
• Novembre 1999 à Janvier 2000: à Madrid en Espagne. Galerie Carmen de la Guerra.
• Juillet Août 2001: à La Romieu dans le Gers. Galerie Va Bene
• Mai Juin 2002: à Saint Louis dans le Haut Rhin. Invité au Forum de l’Hôtel de Ville
• De 2002 à 2005: à Souillac dans le Lot. Invité spécial du Festival de Jazz, une exposition lui est consacrée chaque année et une affiche est réalisée à partir de l’une de ses œuvres.
• Juillet 2004 : à Vitrolles dans les Bouches du Rhône. Parrain du Festival de Jazz « La Fête à Charlie et créateur de l’affiche.
• Juillet 2010: à Saint Clar dans le Gers. Ancienne Eglise.
• Septembre Octobre 2010: à Paris. Galerie ARTELANO, showroom de meubles design.
• Septembre 2013: de Vézénobres dans le Gard. Salles Romanes de la Mairie.
• Janvier 2014: à Paris. Centre Culturel du Ministère des Finances à Bercy.
• Avril 2016: à Paris. Galerie Oblique au cœur du Village Saint Paul dans le Marais.
• Novembre 2016 au 8 Janvier 2017 : à Pessac. Galerie des nouveaux talents. Boutique du Château Pape Clément, invité par l’Institut Culturel Bernard Magrez de Bordeaux en Gironde.
• Mai 2017 : à Montreux en Suisse. Galerie Jean-Luc Moser.
• Juillet 2017 : à Saint Clar dans le Gers. Galerie de l’Arcade.
• Août 2017 (16-28) : à Pujols dans le Lot et Garonne. Eglise Sainte Foy.
Principales expositions de groupe
• Juillet à Septembre 2001: à l’Abbaye de L’Escaladieu dans les Hautes Pyrénées. «Mouvements» sous l’égide du Conseil Général. Conférence débat «quand l’espace pictural et l’espace musical se rencontrent».
• Octobre 2002: à Samatan dans le Gers. Salon d’Automne. Invité d’honneur.
• Novembre 2002 Mars 2003: à Montauban dans le Tarn et Garonne. Salons du Conseil Général.
• Avril Mai 2005: à Sarlat, à l’Atelier du Lavoir et à Saint Cyprien, à l’Ancienne Justice de Paix, en Dordogne. « Parcours de la Justice… au Lavoir »
• Juillet à Septembre 2012: à Agen dans le Lot et Garonne. Centre Culturel André Malraux
• Septembre 2016: au Château d’Oléron en Charentes Maritimes. Avec « le collectif regArts + » au Bastion de la Brèche.
• 27 Mai – 2 Juillet 2017 : à Mauzac en Dordogne. Centre d’Art Contemporain « Carré d’Arts Croisés ».
• 29 Juin - 20 Août 2017 : "Summer Inspiration" à Montreux en Suisse. Moser Art Gallery.
• 28 Octobre - 5 Novembre 2017 : à Perros-Guirec en Cote-d'Armor. Invité d’Honneur du 15ème Festival d'Art Contemporain (Cap sur les Arts).
• A partir de Mai 2018 : à Beaune en Côte d’or. Galerie de l’Hôtel de Saulx.
• Juin 2018 : à Lannion en Côte-d'Armor. Invité d’Honneur Galerie Boutique Créateurs d'Irène Bonny.
• 14 Septembre – 26 Octobre 2018 : à Agen dans le Lot et Garonne. Salon d’art 2018.
Salons d'art contemporain
• Juin 2015 : à Rennes en Ille-et-Vilaine. Salon art3f.
• Septembre 2015 : à Paris. Salon art3f.
• Octobre 2018 : 72ème Salon des Réalités Nouvelles. Parc Floral de la Ville de Paris.
Divers
• 2009 - 2013: Le site web de la revue Jazz Magazine présente ses œuvres.
• En Septembre 2002: à Saint Louis en Alsace. Réalisation de la commande du vitrail « Jazz » pour la façade de l’École Municipale de Musique.
• En Juillet 2010: à l’Ancienne Eglise de Saint Clar dans le Gers. Il crée son premier concert musico-pictural et invite François Jeanneau et Sylvia Versini Campinchi.
• 11 Octobre 2013: à La Dynamo Bleue de Pantin. Premier Festival de SoundPainting : il est invité par le SPOUMJ dirigé par François Jeanneau à s’exprimer picturalement sur son propre scénario « Le sens de la vie ».
• Janvier 2014: à Bercy au Centre Culturel du Ministère des Finances. Il décrypte picturalement l’interprétation de la cantatrice Carole Chabry, d’un extrait de « la Wally » de Catalani.
• 17 Mai 2014: à Etoy en Suisse. Invité d’honneur de l’Ecole de Musique, il s'exprime en sentant un parfum inédit de Jacques Masraff et en écoutant l’interprétation de Marie-Anouch Sarkissian au piano.