HIRSCH Stéphanie

Œuvres sur papier
Né(e) en : 1966
40, Rue de l’Alma
92400 Courbevoie
GSM : 06 64 79 43 32
stephanie.hirsch92@gmail.com
http://www.stephanie-hirsch.fr/Instagram stephanie_hirsch_artiste

Variations - 2017 - Encre et acrylique 42x29,7 (©photo Stéphanie HIRSCH)

Partageant ma vie entre Courbevoie (92) et Cour Maugis sur Huisne (Orne), je travaille depuis toujours la peinture et le dessin.

Durant plusieurs années, ma peinture essentiellement abstraite traduit un intérêt pour la couleur-forme, le rapport de la masse à l’espace. Elle est en quête d’une « expression silencieuse » en équilibre.
Depuis 2014, ma palette et médium se sont restreints : support papier, encre de chine, feutre acrylique noir, crayon, et parfois quelques couleurs. L’absence de couleur me permet d’interroger sans bavardage.
Je me passionne pour la ligne : Quand est-ce qu’une ligne linéaire ou non devient forme « artistique » expressive ou non ? Existe-t-il une place entre la représentation dite artistique et l’écriture ou le signe « compréhensible » par tous ?
Mes séries à l’encre noire «grilles aux carrés» et « traits » permettent l’expérience du geste qui ne peut se répéter infiniment parfaitement et qui laisse ainsi place à l’hésitation, au raté inhérent à notre humanité. Dans un monde où la robotisation devient de plus en plus prégnante, il me semble important de rappeler la beauté en soi du geste humain « primitif », c’est ce que permet le dessin, le tracé des lignes-traits-courbes.
Le tracé du trait me permet l’expression d’une radicalité/énergie hors bavardage.
Les séries variations et lignes colorées interrogent l’espace-temps, le rythme et la musicalité. J’aimerai que ces dessins puissent être regardés et écoutés, qu’ils évoquent un temps, un son, une musicalité.
Pour certains de mes dessins à la plume comme ceux de la série Histoires, je ne « trace » qu’une ligne noire sans interruption qui débute en haut de la page- à gauche ou à droite- pour finir en bas. Au spectateur de décider s’il s’agit d’un langage destiné à l’autre ou de la représentation d’un monde intime qu’il peut s’approprier pour explorer le sien. J’aimerai idéalement que chaque dessin de cette série puisse être vu dans le sens souhaité par le spectateur, qui aurait ainsi la liberté active de lui attribuer plusieurs sens.
La série trames a pour point de départ une réflexion sur l’utilisation de la grille à la renaissance et sur notre place – point de vue.
La série « fil » me permet de mettre en perspective l’espace et de jouer avec le plan par la simple ligne.
Formation :
- Ateliers des beaux-arts de la Ville de Paris (17ème) et autres (1990-2000)
- Atelier Robin Thiodet (2000-2013), Atelier Pascal Andrault (depuis 2014)
Expositions collectives et individuelles
- 2018 (mai juin) Espace « Après l’école » Saint Cyr la Rosière (Orne)
- 2018 (février mars) Galerie Abstract Project (Paris) « Vibrations »
- 2017 (octobre) Salon des Réalités Nouvelles
- 2017 (Juin à août) Exposition individuelle Mortagne au Perche (« un antiquaire et une photographe dans le Perche »)
- 2016 (8-11 décembre) Salon national des Beaux-Arts 2016 (Carrousel du Louvre)
- 2015 XIV ème biennale Salon du Palais
- 2007 Hôtel de Ville de Courbevoie (exposition collective)
- 2007 Animation pendant 15 jours d’un Atelier Peinture dans une école primaire de Courbevoie dans le cadre de « la quinzaine de l’art » organisé par le département des Hauts de Seine
- 2005 La Barrique (Paris) 2005
- 2005 Maison GIFFARD (Autheuil Orne)
- Espace Art et Liberté Charenton-le-Pont 2003