LAKS Victor

Peinture
Nationalité :France
52, avenue du Général Leclerc
75014 Paris

Sables XVII - Acrylique 26x33

INFOS PRATIQUES • PORTRAITS >>> HUGUETTE ARTHUR BERTRAND • FRÉDÉRIC BENRATH • PARVINE CURIE • PIERRE FICHET
JAMES GUITET • VICTOR LAKS • RENÉ LAUBIÈS • ANDRÉ MARFAING • JEAN MIOTTE • LUC PEIRE • JAMES PICHETTE • MAURICE ROCHER

Victor LAKS : invitation au voyage à l'intérieur de la matière picturale

D'une peinture qui ne ressemble à rien.
C'est pour faire connaissance.
Pour apprendre, pour réapprendre qu'on
ne sait pas. Pour nous encourager à savoir. Elle est éprise de jamais-vu, elle se libère, nous libérant, gratuitement, innocemment. Elle se livre naturelle, archaïque, radicale. Elle ne pense pas. Elle s'offre
dans l'émergence nue des formes,
dans leurs pulsions, dans leurs lumières.
Elle s'illustre dans les métamorphoses
du devenir dont les fins se dérobent – doux leurre d'un vanishing point. Rencontrera-t-elle un sens, un lieu ? Un temps aux reflets de mémoire perdue ? Nous nous engageons avec elle dans une histoire
qui étonne et se raconte. En elle, suivant son errance, une main se tend,
geste inspiré qui réclame la juste ligne. En elle, un regard, maître du rêve,
esprit d'une vie, fait signe.
V. L. Novembre 2005


Après une expérience américaine, riche en événements et rencontres importantes, Victor Laks
revient en France en 1955
pour se lancer dans l'aventure de l'abstrait. Une abstraction faite à la fois de rigueur et
de maîtrise de ses pulsions, suivant une impérative nécessité d'organisation.
Une organisation qui refuse toutefois d'être figée en tant
que système. Une abstraction qui, sous le joug de la réflexion et de l'exigence, s'est déplacée peu à peu des paysages végétaux vers les glyphes,
les réseaux, les tessitures,
les reflets et les persistances, comme pour vouloir aller
au coeur même de la substance. Offrant à la tâche et à l'éclaboussure la place essentielle permise par l'éveil du regard : une invitation
au voyage…

"L'orée rouge"
1979 - Aquarelle
104x75 cm


Ce travail singulier est constitué d'éléments innombrables,
étroitement imbriqués, formant
des ramifications, des trames,
des réseaux, des glyphes paysagers, vivant une histoire qui est celle
de l'existence interne de l'oeuvre.

Crédits photos : portrait : A. Laks - oeuvre : © Jean-Paul Felici

CONVERGENCES DIVERGENCES
Du 12 mai au 16 juillet 2006 à l'Orangerie du Domaine de Madame Élisabeth
26, rue du Champ Lagarde - 78000 Versailles - Ouvert tous les jours sauf le lundi de 13 h à 18 h
Victor Laks "Oeuvres récentes"

du 7 mai au 30 mai 1999


Dire que V. Laks n'est pas un jeune peintre c'est aussi dire que pour beaucoup il n'est plus à présenter.

Après une expérience américaine, riche en évènements et rencontres importantes, il revient en France en 1955 pour se lancer dans l'aventure de l'abstrait. Il n'oublie cependant rien de ses acquis. Il saura donner à son abstraction la rigueur qui est la sienne, pensant ses pulsions, organisant ce qui pourrait sembler chaos. L'abandon progressif de la couleur n'enlève rien à son oeuvre, construite sur l'exigence, la reflexion, et un certain mysticisme ...

Ayant exposé aux U.S.A. d'abord, en France et à l'étranger ensuite, membre de salons importants, acheté par musées et institutions, présent dans de nombreuses collections particulières il présente à Châtillon une sélection d'oeuvres récentes à laquelle nous invitons le public dans un lieu mettant en lumière "l'invisible" toujours présent dans les oeuvres de V. Laks.


Expositions personnelles:


1948 Guadalupe Gallery, Albuquerque (Etats-Unis) ;Galeria Escondida, Taos (Etats-Unis) ;. Rotunda Gallery, San-Francisco.

1949 Ministère de l'Education et de la Santé, Rio de Janeiro.

1950 Penthouse Gallery, New-York.

1952 New Gallery, New-York.

1953 Galerie Moderne, New-York.

1954 Galerie Wildenstein, New-York.

1968 International Center of Aesthetic Research, Turin ; Galleria deI Grattacielo, Milan.

1969 « Cent dessins concernant la naissance des formes », Roche-Bobois, Paris.

1971 Musée d'Art Moderne, Fondation Pagani, Milan (Castellanza).

1972 Centre Culturel de Bobigny, « Vingt années de peinture », exposition rétrospective en parallèle avec une exposition de Silvano Bozzolini sur le même thème ; Galleria Cavour, Milan (exposition présentée par Michel Tapié).

1973 Maison de la Culture de Colombes.

1974 Galerie La Pyramide, Florence.

1975 Galerie Septentrion, Marcq-en-Barœul.

1976 Galerie Christiane Colin, Paris, « Feuilles de Présence l » (présentation de Jean-Clarence Lambert) ; Centre d'Art et de Communication, Vaduz, Liechtenstein, « Feuilles de présence II ».

1981 Galerie de Bellechasse, Paris, avec publication de la monographie de Gérard Xuriguera.

1982 Syn' Art, Paris, exposition de dessins présentée par Jean-Clarence Lambert.

1986/1989 Galerie Olivier Nouvellet, Paris.

1991 Galerie Olivier Nouvellet, Paris ; Galerie Françoise Bolognini, Thionville.

1992 Galerie Convergence, Nantes.

1998 Galerie Eric Le Gallo, Rouen.


Expositions collectives:

1962 Galerie Orient-Occident, Paris.

1963 Galerie Gérard Mourgue, Paris ; Galerie Sept (« L'œil de Bœuf » de Cérès Franco), Paris ; Biennale de Sào Paul
1965 Galerie Atheneo, Madrid.

1965 Galerie Beno d'Incelli, Paris.

1966 Galerie Marbach (« L'espace intérieur ») ; Galerie Valin Erikson, Goteborg (Suède).

1967 Galerie Pagani, Milan ; Galerie Numaga, Auvernier-Neuchâtel (Suisse).

1968 Musée d'Art Contemporain, Skopje (Yougoslavie).

1969 Musée des Beaux-Arts de Nantes.

1969 Galerie Cortina (« Espaces abstraits » de Michel Tapié), Milan.

1971 Galerie Vercamer (« Groupe V »), Paris; Symposium der Künste, Mannheim (R.F.A.); Galerie La Bussola, Turin.

1972 Maison de la Culture de Grenoble (« Groupe V »).

1973 Galerie Il Giorno (« Groupe V »), Milan ; Palazzo dei Diamanti, Ferrare (Italie) ; Centre Culturel de Toulouse.

1974 Galerie Weiller (« Groupe V »), Paris ; Foire de l'Estampe, Villeparisis.

1975 Galerie Mitsubishi, Tokyo.

1976 Galerie Christiane Colin, Paris ; Athénée du Luxembourg (« Groupe V »), Luxembourg.

1977 Maison de la Culture des Hauts de Belleville, Paris ; Minitalia, Capriate San Gervasio, Bergame (Italie).

1978 Galerie de l'Université (« Signes / Espaces / Ensembles de signes »), Paris ; Twithof, Knesselare, Belgique ; Galerie Moris, Tokyo.

1979 Galerie Simone Badinier (« Traces »), Paris ; F.I.A.C. (Centre d'Art et de Communication, Vaduz, Liechtenstein), Paris ; Maison de la Culture des Hauts de Belleville (« Lyrisme et Géométrie »), Paris ; Galerie Maracaibo (Vénézuéla).

1980 Mairie du 3° arrondissement (« Signes / Espaces / Ensemble de signes »), Paris.

1981 Kunstamt, Bezirksamt Reinickendorf, Berlin-Ouest ; Centre Georges Pompidou (« Témoignages »); Centre Culturel du Mexique, Paris. Galerie Lucas (« Quinze artistes de Paris »), Valencia (Espagne).

1983 Centre Culturel de la Villedieu (« Tendances de la peinture abstraite ») ; Chapelle des Franciscains, Arts et Perspectives, Saint-Nazaire ; Musée d'Art Moderne, Troyes.

1984 Maison de la Culture des Hauts de Belleville (« Aspects de la peinture contemporaine » , exposition organisée par Gérard Xuriguera), Paris ; 3° Biennale de l'Estampe, Sarcelles ; Musée d'Art Moderne, Troyes ; Festival d'Art Contemporain, Sisteron ; Galerie Jacques Barbier (« Les années 50 »), Paris ; Espace Belleville (« Peinture contempo raine »), Paris.

1985 Galerie Olivier Nouvellet (« Papiers choisis »), Paris ; Galerie Lambert (30 peintres - 30 pastels), Paris ; Palais Granvelle, (« Les années 50 »), Besançon ; Musée d'Art Contemporain (« Les années 50 »), Dunkerque ; Mairie du 10ème arrondissement (DeI Arco, « 10 ans de sérigraphie »), Paris.

1986 Galerie 5 (« Abstractions-Figurations »), Fontainebleau ; Galerie Anne Lavenier (« Les années 50 »), Paris ; 4ème Biennale de l'Estampe, Sarcelles ; Centre Culturel Boris Vian, Les Ulis (1er Forum d'arts plastiques en Ile-de-France ) ; Inter-Art (« Le pastel français contemporain « ), Séoul.

1988 Biennale de l'Estampe, Sarcelles ; Maison de la Culture des Hauts de Belleville, (« Le dessin, le pastel, l'aquarelle aujourd'hui »), Paris ; Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris (« L'Art pour la vie ») ; Galerie Nationale de Prague (« Présence de l'art français contemporain »).

1989 « L'art à l'école », exposition itinérante, Paris ; Maison de la Culture des Hauts de Belleville (« Signes, codes, symboles ») ; Ecole des Beaux-arts, Paris, « Le paysage dans l'art contemporain » ; Groupe « Atmosphère », Hôtel de Ville de Neuilly.

1990 Exposition itinérante « Couleurs de la vie ». Cent artistes témoignent pour l'Homme (Bibliothèque Nationale de Paris, Erevan, Prague, Madrid...). Galerie Cour Max Jacob, Quimper.

1991 Galerie Saint-Rémy, Meaux ; Galerie M.D.C., Moulin de Fombeton (Sisteron) ; Galerie de l'Etoile, (« Ombres et Lumières »), Paris.

1993 Musée de Libourne (Sélection du Salon des Réalités Nouvelles).


Collections publiques:


Musée d'Art Contemporain de Skopje (Yougoslavie).

International Center of Aesthetic Research, Turin.

Fondation Pagani (Castellanza), Milan.

Palazzo dei Diamanti, Ferrare.

Université du Nouveau-Mexique (Etats-Unis).

Musée d'Arts Graphiques, Madrid.

Musée de Ciudad Cuauhtémoc (Mexique).

Musée des Beaux-Arts de Nantes.

Musée de Saint-Orner.

Musée d'Art Moderne de Dunkerque.

Musée d'Art Moderne de Taïwan.

Bibliothèque Nationale de Paris.

Laks
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, Rechercher
Victor Laks extrait vidéo
Victor Laks extrait vidéo

Victor Laks est un peintre Français né en 1924 à Châtillon (Hauts-de-Seine).

Etudes à Lyon, à la Faculté des Lettres, à Paris, à l'Ecole du Louvre.

Enseignant aux Etats-Unis

Après une expérience américaine, riche en évènements et rencontres importantes, il revient en France en 1955 et se consacre à une recherche dans la peinture abstraite.


Expositions personnelles [modifier]

1948 Guadalupe Gallery, Albuquerque (Etats-Unis) ;Galeria Escondida, Taos (Etats-Unis) ;. Rotunda Gallery, San-Francisco.

1949 Ministère de l'Education et de la Santé, Rio de Janeiro.

1950 Penthouse Gallery, New York.

1952 New Gallery, New-York.

1953 Galerie Moderne, New-York.

1954 Galerie Wildenstein, New-York.

1968 International Center of Aesthetic Research, Turin ; Galleria deI Grattacielo, Milan.

1969 « Cent dessins concernant la naissance des formes », Roche-Bobois, Paris.

1971 Musée d'Art Moderne, Fondation Pagani, Milan (Castellanza).

1972 Centre Culturel de Bobigny, « Vingt années de peinture », exposition rétrospective en parallèle avec une exposition de Silvano Bozzolini sur le même thème ; Galleria Cavour, Milan

1973 Maison de la Culture de Colombes.

1974 Galerie La Pyramide, Florence.

1975 Galerie Septentrion, Marcq-en-Barœul.

1976 Galerie Christiane Colin, Paris, « Feuilles de Présence l » ; Centre d'Art et de Communication, Vaduz, Liechtenstein, « Feuilles de présence II ».

1981 Galerie de Bellechasse, Paris

1982 Syn' Art, Paris, exposition de dessins

1986/1989 Galerie Olivier Nouvellet, Paris.

1991 Galerie Olivier Nouvellet, Paris ; Galerie Françoise Bolognini, Thionville.

1992 Galerie Convergence, Nantes.

1998 Galerie Eric Le Gallo, Rouen.

Liens externes [modifier]

[1] Victor Laks sur l' Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain, témoignage personnel.
Portail de la peinture

Portail de l'art contemporain
Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Laks »

Catégories : Peintre abstrait • Naissance en 1924
Affichages



Première exposition personnelle à la Guadalupe Gallery, Albuquerque (Etats-Unis, 1948), et parmi d'autres à la Rotunda Gallery, San Francisco ; au Ministère de l'Education, Rio de Janeiro ; à la Galerie Wildenstein, New York ; à l'International Center of Aesthetic Research, Turin ; à la Galleria del Grattacielo, Milan ; chez Roche-Bobois (« Cent dessins concernant la naissance des formes »), Paris ; au Musée d'Art Moderne de la Fondation Pagani, Milan-Castellanza ; au Centre Culturel de Bobigny ; à la Galleria Cavour, Milan ; à la Galerie Christiane Colin (« Feuilles de présence »), Paris ; au Centre d' Art et de Communication de Vaduz (Liechtenstein) ; à la Galerie de Bellechasse, Paris ; au Centre Syn'Art, Paris ; à la Galerie Olivier Nouvellet, Paris ; à la Galerie Convergence, Nantes ; à la Galerie Eric Le Gallo, Rouen ; à la Maison des Arts de Châtillon (Hauts-de-Seine).

Collections publiques : International Center of Aesthetic Research, Turin ; Fondation Pagani, Milan-Castellanza ; Palazzo dei Diamanti, Ferrare ; Fondation Carmen Autrique, Mexico ; Musée des Beaux-Arts de Nantes ; Musée d'Art de Saint-Orner ; Musée d'Art Moderne de Dunkerque ; Musée d'Art moderne de Taiwan ; Bibliothèque Nationale de Paris.

Bibliographie : Dictionnaire des Peintres (Ed. Gründ) ; l'Art abstrait, Michel Ragon et Michel Seuphor (Ed. Maeght) ; Regard sur la peinture contemporaine, Gérard Xuriguera (Ed. Arted) ; Le Dessin, le Pastel, l'Aquarelle dans l'art contemporain, Gérard Xuriguera (Ed. Mayer) ; Victor Laks, monographie de Gérard Xuriguera (Ed. Art Moderne) ; Connaître la peinture de Victor Laks, Collection Jacques Dopagne (Ed. François Rolin) ; La peinture à Paris entre 1945 et 1965, Lydia Harambourg (Ed. Ides et Calendes, Neuchâtel).



Né à Châtillon (Hauts-de-Seine). Etudes à Lyon, à la Faculté des Lettres, à Paris, à l'Ecole du Louvre. Enseignant aux Etats-Unis. Vit et travaille à Paris et à Chavannes-sur-Suran (Ain).



Dictionnaire des peintres (...), Ed. Gründ, 1976.

L'Art abstrait, Michel Ragon et Michel Seuphor (Ed. Maeght, 1974).

Regard sur la peinture contemporaine, G. Xuriguera (Ed. Arted, 1984).

Les années 50, Gérard Xuriguera (Ed. Arted, 1984).

Le Dessin, le Pastel, l'Aquarelle dans l'art contemporain, Gérard Xuriguera (Ed. Mayer, 1987).

Victor Laks, monographie, G. Xuriguera (Ed. Art Moderne, 1981).

Connaître la peinture de Victor Laks, Collection Jacques Dopagne" (Ed. François Rolin, 1989).

La Peinture à Paris entre 1945 et 1965, Lydia Harambourg (Ed. Ides et Calendes), Neuchâtel, à paraître en 1993.

Interviews sur "France Culture": Michel Chapuis (avril 1982), Valère Bertrand (mai 1991).