JACQZ Hélène

Peinture
Né(e) en :1964
Nationalité :France
1, rue Racine
92120 Montrouge
Tél. 01 47 02 71 30
GSM : 07 81 64 28 30
helenejacqz@sfr.fr
http://www.helenejacqz.com

Ping-Pong - 2015 - Acrylique sur toile 180x160

Née à Paris en 1964. Elle grandit à Fontenay-aux-Roses et emménage à Paris en 1982. Elle intègre les Beaux-Arts de Paris en 1986, dessinant beaucoup d’après nature et au Louvre, admire les Nabis. Elle obtient le diplôme des Beaux- Arts en 1991, puis bénéficie de deux bourses (Fulbright et Lavoisier) 1991 et 1992 pour étudier à la Parsons School of Art de New-York. Retour en France en 1996. Elle travaille dans son atelier de Montrouge.


« Un moment essentiel des années de jeunesse d’Hélène Jacqz aux Etats- Unis, fut sa rencontre avec le Jazz. Elle y a trouvé un écho à son travail pictural, la recherche de cet équilibre fragile entre liberté et contrainte qu’on appelle l’improvisation. Le Jazz se déroule dans un temps, sur un tempo déterminé et joue avec les harmonies et la sonorité. La peinture se déploie dans l’espace limité du tableau et jongle avec les formes et les couleurs. L’action painting américaine, comme le tachisme et la peinture gestuelle en Europe sont d’ailleurs des phénomènes exactement contemporains du Jazz et comme lui constituent un langage qui ne cesse depuis de nous forger de nouvelles histoires.
Comme dans le jazz la pureté du son, dans la peinture gestuelle, la rapidité et la simplicité du mouvement ne s’acquièrent qu’au terme d’un long et patient apprentissage. Et à cet égard, il n’est pas indifférent de savoir qu’Hélène Jacqz au sor tir des Beaux-Ar ts, pouvait peindre à la perfection de petites natures mortes à laVuillard.
Mais loin des carcans académiques, elle a fait exploser la couleur dans un lâcher-prise total ou la liberté d’expression prend alors son envol. Elle nous fait découvrir des rivages inconnus. Les mots du quotidien semblent d’ailleurs trop maladroits et lourds pour les peintures d’Hélène Jacqz. Quand on veut en parler, on a l’impression d’avoir des sabots aux pieds alors qu’il faudrait valser, tourbillonner, s’envoler.Tout y est upside down, way in et way out. C’est la version abstraite du topsy-turvy! Des jaunes, des bleus, des rouges, des mauves et des blancs d’une pureté confondante, qui dansent ensemble, s’entrechoquant parfois mais sans jamais s’écraser, sans perdre leur individualité. Jusqu’aux fines gouttelettes aspergées qui forment le cercle parfait d’un anneau de fumée! Ses toiles sont habitées par le rythme et la lumière. Si vous croyez que j’exagère, allez-y, regardez. Et comparez. Peu de peintres savent allier, avec autant de sûreté, l’équilibre et le déséquilibre, la construction et l’abandon à l’impulsivité.
L’art contemporain m’a parfois fait penser à ce conte d’Andersen où des escrocs vendent très cher, à un empereur victime de la mode, un tissu invisible aux sots. Personne n’y voit rien, mais personne n’ose le dire de peur de passer pour un sot. Au contraire, je vois chez Hélène Jacqz un engagement et une sincérité qui entraînent ma totale adhésion. Elle me rappelle une fable orientale qui illustre de façon troublante comment l’esprit, la volonté, l’intention, ont parfois le pouvoir de pénétrer la matière inerte. Un prince chinois voit sa mère tuée par un tigre. Quelques jours plus tard, il croit reconnaître ce tigre au détour d’un fourré. Il tire alors contre lui une flèche avec tant de force et d’intensité qu’il est persuadé de l’avoir tué. En réalité, sa flèche n’a atteint qu’un rocher. Mais lorsqu’il s’approche, il découvre que son désir de venger sa mère avait été si fort que sa flèche a transpercé la roche.
Pour Hélène Jacqz, qui travaille au sol et fabrique ses propres outils, tous les moyens sont bons – des pinceaux de toutes tailles, fins comme la queue d’un âne ou larges comme des balais brosses. Mais lorsqu’elle peint, son désir de toucher le cœur des autres est si fort que je crois ses tableaux capables de toucher même des cœurs de pierre.

Marc Albert Levin, 2013

……………………………………

Anglais

Born in Paris in1964, Hélène Jacqz grew up in Fontenay-aux-Roses. She moved to Paris in 1982 and enrolled at the National School of Fine Arts in Paris (Beaux- Arts) in 1986, drawing from nature and at Le Louvre. An admirer of the Nabis, she obtained her Beaux- Arts diploma in 1991 as well as two scholarships, in 1991 and 1992, to study at the Parsons School of Art in New York (Fulbright and Lavoisier). She returned to France in 1996. Since then, she works in her studio in Montrouge.



A key moment of the early years of Helen Jacqz in the United States was her encounter with Jazz. She found in it an echo of her painted work, and at its core the delicate balance between freedom and constraint called improvisation.
Jazz requests to keep time on a given tempo and to improvise within the harmonies of a theme with the best possible tones and sonority. Painting unfolds in the limited space of the canvas and juggles with shapes and colors.The American action painting, like “tachism” and “gestual painting” in Europe are exactly contemporary phenomena. Both constitute a language that never stopped, since its inception, to forge new stories
As in jazz the purity of tone, in action painting, the speed of the movement and the simplicity of a stroke can only be acquired after a long and patient apprenticeship. In this respect, it is interesting to know that Helen Jacqz graduated in the School of Fine Arts in Paris, and was once able to paint with perfection small still-lifes in the manner of Vuillard.
But breaking free from the academic shackles, she let the colors explode and take their flight in a joyful expression of freedom. She unveils for us unknown shores. Everyday words also seem too awkward when one wants to describe Helen Jacqz’s paintings. It feels as if you wore heavy wooden shoes when you should waltz, swirl and soar. Everything is upside down, way in and way out.This is an abstract version of the topsy-turvy!Yellow, blue, red, purple and white with a remarkable purity, dancing together, sometimes clashing but never crashing, never losing their individuality. Even sprayed fine droplets end up forming the perfect circle of a ring of smoke! Forms overlap, dock and jostle in a joyous uproar, never sinking in darkness or confusion. Her paintings are inhabited by rhythm and light. If you think I exaggerate, go ahead and look. And compare. Few painters know how to combine with such mastery, balance and imbalance, construction and abandonment to impulsivity.
Contemporary art sometimes reminds me of a tale by H.C.Andersen, where crooks end up selling to an Emperor, victim of fashion, a very expensive fabric, invisible to fools. Nobody sees anything, but nobody dares to say a word for fear of being taken for a fool. On the contrary, in Helen Jacqz’s work, on the contrary, there is a commitment and a sincerity that motivate my full support. It reminds me also of an oriental fable illustrating in a striking manner how mind, will, and determination sometimes have the power to penetrate the inert material. A Chinese prince sees his mother killed by a tiger. A few days later, he thinks he recognizes that tiger at the corner of a thicket. He then throws an arrow at him with such force and intensity that is sure to have killed it. In reality, the arrow has reached a rock. But as he approaches, he discovers that his desire to avenge his mother was so strong that his arrow had pierced the rock.
For Helen Jacqz, who puts her canvases flat on the ground and fabricates her own tools, all means are good - brushes of all sizes, narrow like the tail of a donkey or brushes large as brooms. But when she paints, her desire to touch the heart of others is so strong that I think her paintings could touch even hearts of stone.
Marc Albert-Levin, July 2013
FORMATION
1993Master of Fine Art, Parsons School of Art, New York
1991Diplôme de l’Ecole Nationale Sup. des beaux-arts de Paris


EXPOSITIONS PERSONNELLES
2016 galerie Insula, Paris
2014 Domaine Tinel-Blondelet, FIAAC Pouilly
2013 Orangerie du Sénat, jardin du Luxembourg, Paris
Espace Icare, Issy les Moulineaux, Hauts de Seine
Auberge du Frankenbourg, Strasbourg
2012 Galerie Le Garage, Nantes
2010 Parsons Shool of Art, Paris
Galerie Alexandre Cadain, Paris
Centre d’arts plastiques Albert Chanot, Clamart, Hauts de Seine
2009 Galerie Pierrick Touchefeu, Sceaux, Hauts de Seine
2008 Maison des arts de Châtillon, Hauts de Seine
Médiathèque de Fontenay-aux roses, Hauts de Seine
2007 Espace Jacques Prévert, Mers-les-bains, Somme
40° sur la Banquise, Montrouge, Hauts de Seine
2005 MAC 2005, Paris
Parsons School Paris, Paris
Home Art, Ivry
2004 Les Cimaises, Aéroport d’Orly Ouest, France
Espace Citroën, Siège de Citroën, St Ouen
Manoir de Villers, « Travaux sur papier », Saint Pierre de Manneville
2002 Château d’Autonne, Normandie, France
2000 Maison des Arts, Charenton, France
1999 Hall Descartes, Lycée René Descartes, Antony, France
1998 ART FORUM 1998, Montreux ( 24-27 Sept.), Suisse
Les Cimaises, Aéroport d’Orly, France
1997 Maison des Arts, Charenton, France
Galerie Jaja, Paris, France
1996 MANIF 96, Séoul, Corée
1995 Atelier Porte Ouverte, Long Island City, New York, USA
1993 Festival des Arts de Williamsburg, New York, USA
1991 Galerie de la Grande Masse, Paris, France
1990 Collection Gérard Viret, Asnières, France


EXPOSITIONS DE GROUPES
2014 « Ames en Résonnances », Takamatsu, Japon
Guoyi Art Museum - Galerie Nationale des Beaux Arts de Pékin
2012 Exposition itinérante en Italie, Milan / Lecce / Venise
2011 Centre d’arts plastiques Albert Chanot, Clamart, Hauts de Seine
Artcité 2013, Fontenay-sous-bois, Val de Marne
2010 à 2012 Salon Comparaison, Grand Palais, Paris
2004 à 2014 Salon Réalité Nouvelle, Paris
2008 Peinture fraiche, Les Parasols, Rungis
Biennale CRAC, Champigny sur Marne
Galerie Klein, Sceaux, Iles de France
2006 EPSIGN expose 3 peintres, 1 sculpteur, Saint Cloud
Salon de Montrouge
2005 Double expo Paris 9e et Honfleur,
Partenariat Galerie François Dudouit et Optimeus
Salon de Montrouge
1m2 d’imaginaire, 30 peintres francophone, Marcoussis, Iles de France
2001 Salon de Montrouge
2000 LYF présente 4 peintres, Montrouge, France
1998 « Icare », ESTRAN, Paris, France
1995-96 Galerie Jaja, Paris, France
1994 Galerie Ramnarine, Long Island City, New York, USA
1992 « Autour d’Henry Miller, France Contact, New York, USA
1990 « Dessin d’après Poussin », Chapelle des Petits Augustins, Paris
Exposition pour le Prix de Dessin Pierre David Weil de l’Institut de France, Paris


DISTINCTIONS
1991-93 Bourse d’Etude Hélèna Rubinstein, New York, USA
1992 Bourse Lavoisier du Ministère des Affaires Etrangères
1991 Bourse Fulbright, bourse pour les échanges internationaux des Nations Unies
1990 1er prix de dessin de l’Institut des beaux-arts, Prix Pierre David Weil

Presse / Catalogue / web (selection)
– Saison de culture /Caravane, Paris/Damas/Tokyo, Orangerie du Sénat
HDS. Mag numéro 27, janvier Février 2013 : « Abstraction » Zoom sur Hélène Jacqz -
26 nov 2012 : Ouest France, « Hélène Jacqz cultive l’instant dans l’abstrait » - Saison de Culture, octobre 2012 Douze Commune/ le magazine de Cergy Pontoise, « Manganèse l’art et la matière »- Moutrouge Mag 2008: « Contrastes », Haude Bernabé et Hélène Jacqz exposent à la Maison des Arts de Chatillon - 92 Express 2008 : « Mondes visibles et invisibles », par Alix Saint Martin - 92 Express 2006: L’art circule à Montrouge, par Alix Saint Martin L’informateur juin 2007 : Canton d’Eu, Hélène Jacqz et Daniel Roger - La Bible de l’art abstrait : 2008, édition le livre d’art

Télévision - TV
Mars 2013, Clip « Rose »
10 novembre 2012, Emission Thé ou café, France 2, avec l’invité Bartabas
10 juin 2012, Emission Thé ou café, France 2, avec l’invité Isabelle Autissier
20 mars 2011, Emission Thé ou café, France 2, avec l’invité Michel Leeb
27 mars 2010, Emission Thé ou café, France 2, avec l’invité Judith Godreche
10 nov 2010, Emission Thé ou café, France 2, avec l’invité Jean d’Ormesson
12 octobre 2009, Emission Thé ou café, France 2, avec l’invité Charles Berling
10 mai 2009, Emission Thé ou café, France 2, avec l’invité Gérard Klein
4 mai 2008, Emission Thé ou café, France 2, avec l’invité René Frydman

Galerie - Agents
Galerie Insula, Paris - Dromson Art Consulting - Expression Ephémère , Le Chesnay - l’Art en Mouvement, Paris - Galerie Marie Demange, Paris