VIOLEAU Laurent

Peinture
Né(e) en :1970
Nationalité :France
20, avenue JacquesCoeur
86000 Poitiers
GSM : 07 77 05 55 74
lvioleau@wanadoo.fr

Sans titre - 2013 - Techniques Mixtes 31x31

Le travail de Laurent Violeau est très simple, mais cette simplicité est difficile à aborder car elle prend source dans une histoire qui a autant d’amateurs que de contradicteurs : l’art concret et le cinétisme du GRAV. S’il y a pourtant dans ces deux mouvements une recherche assez technique ou un souci constant des matériaux et des textures, la pratique de Laurent Violeau, en grand connaisseur de l’abstraction géométrique d’après-guerre, se distingue par la modestie des moyens employés, modestie qui cette fois le renvoie à des formes de pratiques artisanales, voire au bricolage le plus élémentaire. L’art semble sortir d’un garage : techniquement réalisable par tous et avec les moyens du bord, il est, par son aspect « non-spécialisé » une revendication de démocratie.
On reconnaitra aussi dans ce travail des jeux arithmétiques, un aspect ludique qui laisse imaginer une pratique de loisir, l’art de résoudre des problèmes mathématiques, des jeux abstraits de l’esprit ou des problèmes de géométries. Les oeuvres en effet se construisent selon des processus logiques, presque par elles-même. Elaborées plus à partir de dispositifs de déductions que de visions, les productions de Laurent Violeau sont donc une recherche rythmique à partir de matériaux, de formes et de couleurs standards. Et si la série apparaît à l’intérieur de chaque pièce, elle est aussi présente dans une suite d’oeuvres qui peut sembler infinie.
En fait, nous devons le rappeler, les préoccupations nobles de recherche d’harmonie, de composition et d’équilibre, sont montrées ici avec de simples clous peints. Les principes de séquence et de répétition, en plus d’un dispositif systématique, génèrent une sorte de musique. Toute en sérialité, la pratique de Laurent Violeau existe peut-être pour nous rappeler comment un détail ou un dégradé de teintes peuvent faire basculer une composition, changer radicalement l’aspect final. Un point bleu ou un rose particulier modifient toute l’atmosphère et tout l’équilibre d’un tableau.

Mais surtout, les tableaux de Laurent Violeau fonctionnent comme des dispositifs à générer de l’attention, nous aidant à constater que de multiples variantes, créent des résultats très divers, aux différences invisibles au premier abord, mais pourtant bien présentes. Une délicatesse apparaît alors, par ailleurs va s’amuser des déplacements du spectateur, et par des effets de moirages et de grilles, prendre en compte sa perception.
L’oeuvre de Laurent Violeau se situant par conséquent au point de jonction entre la sculpture et la peinture peut être perçue bizarrement accoustiques. Et on retrouve peut être ici, plus que tout, le jazz ou la pop anglaise qui l’inspirent.
Damien Airault
Expositions Collectives :
2013 : 67 ème Salon des Réalités Nouvelles ( Parc Floral de la Ville de Paris )
58 ème Salon de Montrouge ( Le Beffroi )
2011 : Les Prix des Mouettes, La Rochelle ( Conseil Général )
Exposition Personnelle :
2013 : Espace Mose ( La Roche Posay, 86 )