PONTIE Stéphane

Peinture
Né(e) en :1966
Nationalité :France
GSM : 06 52 22 89 92
pontie@free.fr

N°300 (séries "Les Décomposés") - 2013 - Acrylique sur toile 77x77 (© Studio Jean Cousin)

1 – Mes thèmes de recherche

Fasciné par la relation entre la juxtaposition, les effets de répétition,
de profondeur et les mécaniques du fonctionnement social humain,
je ne me suis pas contenté de faire des formes, j'ai inventé une syntaxe entièrement nouvelle,
tirée de la confrontation entre ces processus.

J'explore, avec insistance, à la fois le potentiel expressif du comportement humain dans ces excès
et un art abstrait économe, minimaliste, fait de lignes et de formes géométriques simples, anguleuses,
dans des compositions qui maintiennent ces aspects en tension.

Le but étant que ces fils narratifs apparaissent et disparaissent,
troublant notre regard qui parcourt la toile pour assembler ces formes abstraites
(certaines rappelant un tissage, d'autres évoquant des formes plus élaborées de structures architecturales,
ou des formes inventées), les lisants comme se lit une belle phrase formant un message linéaire cohérent.

Association contrôlée ou spontanéité maîtrisée ?

Ce travail, délibérément énigmatique, utilise la répétition certaine et nécessaire d'un geste,
d'une couleur, d'une forme et ou d'un trait pour nous rappeler subtilement une chose déjà vue.

Le comportement social et ces mécaniques jouant un rôle essentiel dans mes oeuvres;
Rajouter la notion plus subjective de temps par la répétition de lignes, alliée aux effets de profondeur,
et à l'introduction de formations volumiques composées et "non-courbes",
justifie et souligne l'importance des thèmes abordés.

Cette "bande-son" quasi hypnotique, alliée à ses rythmes répétitifs ordonnés (ou pas),
se mariant comme par magie aux mouvements, soulignée par la violence de couleurs primaires,
mets en évidence une fois de plus, le caractère insistant de situations répétées.


A travers chaque toile, je capture le regard et l’attire au fond de celles-ci,
amenant le spectateur à imaginer ce qui pourrait arriver après le bord du cadre.

Ces toiles mettent ainsi, en scène le fait d’être observé, scruté,
suivis, par un “quelque chose” continu, linéaire et intentionnellement confus,
resté en retrait, pour mieux projeter vers d'autres dimensions le résultat obtenu.

2 – La nature de mes travaux.


Si le dessin et la peinture conservent leurs statuts historiques,
en tant que composantes fondamentales de la représentation,
à une époque où règne le tout numérisé, par ma façon d°aborder ce médium,
je continue à tirer parti du potentiel de toutes ces mécaniques “traditionnelles”.

Avec des formes "non-courbes" (anguleuses simples : carré, cube, triangle, etc ...),
et la ligne (droite ou brisée), je poursuis cette recherche sur l'interface entre image dessinée
et comportement humain.

Mettant en avant le trait dans sa représentation la plus épurée,
j'insiste de cette façon sur le potentiel expressif et le formalisme de la représentation linéaire,
dans une composition qui maintient ces aspects en tension,
telle que celle-ci semble parfois faire vibrer mes toiles.

Quand j'ai commencé à mettre au point mon langage, il m'a semblé évident qu'en cherchant
à mettre l'accent sur ce type de représentation, il faudrait en grossir le caractère graphique,
comme le fait un écrivain ou un auteur en grossissant une situation pour en extraire le grotesque par exemple.

J'ai donc symbolisé ce "grossissement", tout d'abord, en donnant une épaisseur à ce qui n’était au départ qu’un trait,
et ensuite à l'utilisation exclusive de formes anguleuses.

Il devint très vite nécessaire, de pousser le concept plus loin qu'un simple abécédaire.

Il m'apparut logique de rajouter des chiffres, à cet alphabet, pour obtenir une base linguistique cohérente.
Renforcé par cette idée de l'utilisation d°un langage, d°une syntaxe mathématique,
j'appliquais le “non courbes” aux chiffres.

Et à l'observation des chiffres suivants : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9,
qui forment la base de nos mathématiques (utilisés de façon simple 1,6, ou composés 22, 546, etc.),
j'en ai extrait le 1, le 4, et le 7 (étant les seuls chiffres anguleux de la série),
en les utilisant de manière simple ou composée.

En résumé, arriver à exprimer de véritables vertiges, créés par ces situations dont nous sommes tous auteurs et acteurs,
par le biais de lignes structurées simples ou composées (réseaux maillés),
associées à des formes anguleuses et des effets de profondeurs et perspectives calibrées,
alliées à un champ chromatique bien définies.

Ce qui au premier abord semble dû au hasard est en fait structuré comme un chant,
et cette répétitive imagerie de tressages juxtaposés, sert de refrain, venant interrompre des séquences très rythmées.

Regarder ces formes peintes comme un tout, revient à lire un message transcrivant fidèlement le comportement relationnel,
par la matérialisation en un environnement visuel cohérent.

En substance, ces toiles mettent en scène et soulignent ces pratiques sociales que mes contemporains utilisent,
dont ils usent et abusent au quotidien, pour tenter de tout contrôler (gens et situations) dans leur vie.

Elles accentuent aussi, le fait d’être observateurs et spectateurs, scrutés, décortiqués, suivis, par mon regard.

Restant moi-même intentionnellement en retrait, dans un souci de transcription fidèle,
pour mieux projeter dans d’autres espaces le résultat de mes observations.
1956... ou avant... ou peut-être aprés 65
06 février, naissance dans le Sud, je crois ......

1974 – 1983 :
Pratique assidue du dessin et de la musique (apprentissage de la trompette et du solfège).

Etudie au Lycée Saint Théodard à Montauban. Passion naissante pour le cinéma grâce au tournage
du ‘’vieux fusils’’, qui se fît dans son école.
Fasciné par l’aéronautique, avec le concours d’un ami pilote apprend tout ce qu’il faut savoir en aéromodélisme pour construire et faire voler un avion, une brouette, un ovni….
Arrête le dessin figuratif dont il se servit pour tout dessinait sous tous les angles, et fait ses premières œuvres abstraites à l’encre.

1983 – 1985 :
Par obligations, étudie le dessin en construction mécanique à l’école Saint Joseph de Toulouse,
avec une spécialisation dans le domaine du solaire. Préfère s’intéresser aux architectes et à leurs travaux. Une passion pour Frank Lloyd Wright l’amènera à s’intéresser à l’Art Déco et à ceux qui firent cette époque (peintres, sculpteurs, designers, décorateurs, …). Commence à chanter et jouer de quelques instruments (guitare, basse). Vasarely, Kandinsky, Miro, Buffet et Dubuffet entrent dans sa vie. Part vivre à Auch et Aire sur Adour, dans le Gers.

1985 – 1988 :
Part vivre à Font-Romeu (Pyr.Orientale). Continue à étudier les bases de l’architecture et du génie civil à Perpignan. Part une année à l’école privé Gaudi de Barcelone, étudié le dessin. Premier pas dans deux radios locales (NRJ Sète et RPC) où il anime une émission le week-end.
Première exposition de ces travaux à l’encre sur les volumes, au ‘’ Berlin Express’’ de Perpignan.

1988 – 1989 :
Service militaire au C.N.E.C (Centre National Entraînement Commando) de Mont Louis (66)

1989 – 1995 :
Vit à Paris. étudie l’informatique et la 3D dés l’apparition même de l’image de synthèse,
tout en travaillant dans des bureaux d’architecture.
Apprends le ‘’graph’’ à la bombe et à l’aérographe dans les rues de Paris et devant le
Centre Beaubourg, durant des séances de ‘’travail expos’’.
Commence des cours d’acteur, premier rôle dans ‘’Brouillard Bleu’’ film école.

Pour gagner de l'argent, il fait de la publicité et quelques rôles au cinéma et à la télévision.. continuant ses cours d’acteur aux Conservatoires, il fait des spectacles au cafés-théâtre, seul et avec la troupe du ‘’Manège des Illuminés’’, durant 3 ans.

Expose quelques travaux à la galerie J.P.G.G.A - Arts d’Aujourd’hui, dans
le 1er arrondissement de Paris.
Avec son professeur de comédie monte une affaire de production audiovisuelle
( le C.L.A.P : Comptoir Latin de Production )..
Durant cette époque parisienne, Beaubourg, le Musée d’Orsay, l’Orangerie, et quelques galeries parisiennes devinrent sa seconde maison, lui permettant ainsi de continuer son éducation picturale et
de mieux comprendre l’Art Contemporain, ceux qui la firent et les divers mouvements qu’ils créèrent.

1996-1997 :
Repart vivre dans le Grand Sud. Participe à un concours de peinture sur le thème
de :‘’La vie de Vauban‘’, dont il gagne le 1er prix.
Approfondie ces connaissances en image de synthèse, et travaille sur Toulouse dans l’architecture,
le génie civil, le design, les jeux vidéos… Carrière éclair d’enseignant en logiciels 3d.

1997-2000 :
Vit à Toulouse. Travail dans le domaine du traitement d’images satellites.
Quelques tournages de pub, de courts-métrages et films d’entreprise lui permettent de gagner
un peu d’argent.
1re grande exposition à Barcelone, dans une galerie éphémère, découverte de l’indifférence ! 
Apprentissage du multimédia (cd-rom et site Internet).
Création de SPc, société de création multimédias.

2000-2002 :
Travail dans l’événementiel comme designer, entre Toulouse et Casablanca.
Ses activités de designer lui permettent de créer des manifestations au Maroc.
Exposition au Café des couleurs, Toulouse.
Tente une deuxième grande exposition dans une galerie éphémère de Barcelone sur son thème
de prédilection ‘’les cadres’’. Franc succès.
S'engage alors définitivement dans la peinture.
Etudie le trompe l’œil, la peinture décorative (fausses matières, meubles, etc…), et utilise ces connaissances pour vivre grâce aux commandes qu’on lui passe en France, en Espagne et au Maroc. Commence le projet "911".

2003-2004 :
Expositions aux café des couleurs et Classico Café à Toulouse.
Vit entre la France et l’Espagne. Travaille sa peinture et l’expose au Centre culturel de Girone
entre autres lieux.

2005 :
Travaille à la galerie CARPE DIEM. Il rencontre des peintres comme Serge Labegorre, Morales, Olivier de Sagazan, Abraham Addad, Rustin, Hohler.
Exposition au 7eme salon des arts de saint Jory et gagne le 3eme prix.
Reprise du projet ‘’911’.
Expositions à la galerie Artero, Toulouse.

2006 :
Vit entre la France et l’Espagne.Travaille dans une agence de publicité Espagnole.
Expose à Girone au Centre culturel .Cette année là, fait une série d’expositions dans Toulouse.

2007 :
Travail dans l’événementiel comme designer indépendant, entre Toulouse Barcelone.
Cette année là, fait une série d’expositions dans Toulouse, dans les mêmes lieux que l’année précédente, en y rajoutant la galerie Tiny Factory.

2008 :
Travail en atelier, et déplacement en Espagne.
Retourne à Barcelone pour faire une Exposition intitulée « Cadre 004 »  en galerie éphémère.

2009 :
Travail en atelier, sur diverses séries et déplacement en Espagne.
Pas d'exposition cette année là.

2010 et années suivantes voir : Biographie chronologique



Biographie chronologique


1986 :
- Le Berlin Express galerie, travaux à l’encre.

1993 :
- Travail expos Graph à Beaubourg et rues Parisiennes.

1994 :
-Exposition au J.P.G.G.A, Arts d’Aujourd’hui dans le 1er art de Paris

1996 :
- Concours de Mont-Louis 1er prix sur le thème de ‘’La vie de Vauban’’.

2000 :
-Exposition « Les Cadres OOI »- 1ère grande exposition Barcelone.

2001 :
-Exposition Café des couleurs et café Classico, Toulouse

2002 :
-Exposition « Les Cadres OO2 » 2ème Exposition à Barcelone.

2003 :
-Exposition café des couleurs et café Classico, Toulouse.

2004 :
-Exposition « Les Cadres OO3 » Centre culturel de Girone et fondation Josep Niebla, Costa-Brava

2005 :
-Fecit Galeria, Girone, Costa-Brava.
-Salon des Arts de saint Jory, 3eme prix en peinture.
-Exposition à TLT (télé Toulouse)
-Exposition à la galerie Artero, Toulouse.

2006 :
-Exposition au Centre culturel de Girone, Costa-Brava.
-Exposition au Théâtre du Grand Rond, Toulouse
-Exposition à TLT (télé Toulouse)
-Exposition au café des artistes, Toulouse

2007 :
-Exposition au café des artistes (mai-juin), Toulouse
-Exposition à la galerie Tiny Factory, Toulouse
-Exposition à TLT (télé Toulouse)
-Printemps de septembre - off - Exposition au café des artistes, Toulouse
-Salon des Arts de Colomiers (Haute-Garonne).

2008 :
-Salon des Arts de Colomiers (Haute-Garonne).
-Salon des Arts de Balma (Haute-Garonne).
-Exposition Cafés, Centre Culturel et Galeria Ruis, Barcelone, Costa-Brava.
-Exposition « Les Cadres OO4 » à Barcelone.

2009 :
Travail en atelier, et déplacement en Espagne. Pas d’expositions.

2010 :
-Exposition à la galerie Auprés de mon Art, Villeneuve Tolosane, Salon GMAC Bastille Paris du 28-10 au 02-11.

2011 :
- Salon des Arts Méridionaux – Toulouse - Janvier 2011

2012 :
Juillet :
- Exposition avec travaux façon II , Playa de Aro, Costa-Brava

Aout :
- Exposition avec :
- travaux "Les Décomposés" façon I.
- travaux façon II
à Font Romeu et Perpignan.