DUVAL LARABY Natalie (ND.-Elle)

Peinture
Nationalité :France
27, rue de Sèvres
91200 Boulogne-Billancourt

06 03 75 51 42
natalie.duval.laraby@gmail.com
http://www.natalieduval-laraby.com

Échancrure sur toile - 2019 - Acrylique sur toile, 162 x 130 cm

Au carrefour de l’Europe et de l’Asie de par mes origines, ma personnalité reflète ma diversité culturelle et la variété de ma formation et de mon expérience professionnelle.

Je n’ai pas a priori d’objectif. L’objectif ne me précède pas mais me suit. Je le découvre en donnant libre cours à mes vibrations intimes qui résonnent, en contrepoint, avec mon environnement. Je conduis et suis conduite à la manière du chef d’orchestre Furtwängler qui était submergé par la musique qu’il dirigeait.

Hyper-sensible à la couleur, je suis mon propre chemin, vivant devant chaque toile l’intuition de Bacon : ‘’Mon instinct produit des formes, mais cela n’a rien à voir avec l’inspiration …Cela advient sans s’y attendre et, en même temps, c’est complètement évident.’’ Ma peinture est une aventure, une tension entre moi profond et monde extérieur, entre le doute et la certitude, entre le jet et la construction.
Je m’aperçois ici que je suis encore trop intellectuelle. Dans l’action, je suis en fait all over, incandescente comme les couleurs, fluo, comme si mon énergie se dégageait de la matérialité et épousait en décalage l’imprégnation première qui échappe même à la vie. Aplats, vide, cris, gestuelle, giclures, spray, profondeur à la surface d’un tableau ouvert à toutes les dimensions.

« Chaque œuvre de ND.-Elle est une ava­lanche de spasmes en cou­leurs vives. Nulle ques­tion de trou­ver un centre dans le mou­ve­ment des formes. D’où des suites d’ouverture qui offre au regard une façon de se défaire comme une robe se défait. Chaque œuvre n’est plus un état mais un élan, un flux de marée mon­tante. Un front se met en place en un jeu de cache-cache pour ce qui peut enfin se don­ner en par­tage. Exit la divi­sion abstraction/figuration.

Voyons en l’artiste la pri­mi­tive du futur. Elle ouvre des cibles. Des semences poussent en syn­cope ou en des ébou­lis lumi­neux. Ils lavent l’ombre, forcent l’habituel cachot des images stan­dards. L’artiste reste néan­moins en paix au cœur des tem­pêtes qu’elle fomente au sein de ses îles incon­nues et des situa­tions inédites. Cher­chons en de tels vol­cans com­ment sombrent les ténèbres. Il faut entrer dans leur ventre afin que s’éclipse la nuit. Res­tent des inti­mi­tés de ver­tiges : arêtes vives, tor­sions, poin­tillés, ten­sions et scansions. »

(Jean-Paul Gavard-Perret, Lelitteraire.com, 2 octobre 2017)
Etudes
2007 : Examen d’accès au stage de commissaire-priseur
2006 : Diplôme d’Etudes Supérieures (muséologie) de l’Ecole du Louvre en Histoire, critique et conservation de l’art (mention bien ; Directeur de mémoire : Eric de Chassey)
1990 : 3e cycle en droit (D.E.S.S. « Juriste d’affaires international »), Université Paris-V René Descartes

Formation

2019-2017: (actuellement) Atelier des Beaux-Arts de la Ville de Paris, site Glacière (atelier de Martin Bissière)
2018-2016 : Stages auprès des peintres français Thibaut de Réimpré, Rogine Doré et Serge Saunière, et du peintre allemand Peter Casagrande
2012-2005 : Ateliers de peinture et de dessin, Centro d’Arte Verrocchio (Toscane), auprès d’artistes anglais et américains Graham Giles, Jai Chauduri, Oliver Bevan, Vince Tutton et Andrea Borsuk

Expositions

Février 2019 Exposition collective, galerie BellaZ’art (1re édition), Bastille Design Center, Paris 75011
novembre 2018 : Salon d’automne de la Société des Beaux-arts de la Ville de Boulogne-Billancourt, exposition collective, La danse
octobre 2018 : Exposition collective, [3/3] Complicité[s], galerie Abstract Project – Paris 75012
mai- novembre 2018: Exposition collective, In-Staticité, Conservatoire de Musique à Rayonnement Régional de Paris
février- mars 2018 : Exposition collective, galerie Concept Store Gallery – Paris 75006
décembre-août 2016 : Exposition collective, vente en ligne et vente publique dans une galerie et maison de vente aux enchères italienne Picenum, française Auction et chinoise Epailive
Référencée sur Artprice et Arsvalue
« Interview intempestive – ND.-Elle : celle qui marche en beauté, entretien avec l’artiste », par Jean-Paul Gavard-Perret, critique d’art et rédacteur en chef du lelitteraire.com mise en ligne le 2 octobre 2017 – traduction anglaise

Blog d’histoire de l’art : www.artysplash.com

Essai sur Jackson Pollock et la couleur (2006)