LOYER Christophe

Photographie
Né(e) en :1956
41 quater, Boulevard Paul Vaillant Couturier
93100 Montreuil sous bois

06 74 94 73 28
contact@christopheloyer.fr
http://www.christopheloyer.fr

Le visage de l’invisible - 2019 - Installation (photographie, video, objet), dimension variable

Une exploration de l'invisible 
par la lumière, le son, la photographie, la vidéo et l’écriture

La lumière
Le point de départ de cette exploration est une boîte cubique percée de huit meurtrières, fenêtres étroites et verticales à travers chacune desquelles est observable une partie de son intérieur. Pourtant une colonne, au centre, échappe à tous les regards. Cet invisible qui, restant dans l’ombre,  attire les regards, je l’ai nommé Sombre Propos, traduction alternative de « dark matter », la matière imperceptible et pesante qui attire la lumière au sein des galaxies.
De même que l’inconnu, parce qu’encore à connaître, constitue l’aliment de la pensée, l’invisible est ce dont se nourrit le regard. L’exploration de l’invisible passe donc ici par la matérialisation des regards et des pensées, et cette façon qu’ils ont de se frotter à ce qui leur échappe. Cette matérialisation s’est imposée à moi par le biais de la lumière sans doute parce que celle-ci se propage comme les regards, mais aussi parce que, de tout temps, elle a symbolisé la pensée.
J’ai traduit ces regards et ces pensées en lumière avec le skoténographe, un dispositif optique fonctionnant comme un orgue dans lequel l’air aurait été remplacé par de la lumière. Cette lumière est produite dans des tubes verticaux d’où elle s’échappe à travers de fins clapets. Un clavier, qui permet d’ouvrir plus ou moins ces clapets, détermine l’intensité des faisceaux lumineux pénétrant et se superposant dans une chambre noire où ils peuvent impressionner un papier photosensible, être photographiés ou filmés.

Relation entre visuel et sonore 
C’est pendant l’écriture de la pièce Sombre Propos, un son et lumière sur l’invisible et l’inouï que s’est présentée, comme une règle de conduite du texte et des acteurs non pas psychologique, mais harmonique, une correspondance entre les huit ouvertures du cube Sombre Propos, et les huit notes d’un mode musical particulier, le deuxième mode à transpositions limitées.  Mode  souvent utilisé par Olivier Messiaen qui lui a donné son nom, il forme une charnière entre tonalité et atonalité, induisant une atmosphère sonore particulière - quelque chose de suspendu et mystérieux – car il n’autorise jamais à « résoudre » une phrase musicale sur une tonique finale. Messiaen disait y goûter « le charme des impossibilités ».
Cette « impossibilité » constitue déjà un point de convergence avec le cube Sombre Propos, qui nie aux regards et aux pensées leur satisfaction. Mais, de plus, ce deuxième mode, succession régulière de tons entiers et de demi-tons, présente avec le carré une analogie structurelle puisque ses 8 notes se divisent en 4 cellules semblables,  comme les 4 cotés d’un carré. Enfin, cette double correspondance s’est trouvée confirmée par une troisième coïncidence mystérieuse. À la consonance des notes au sein du mode de Messiaen répond le recouvrement des faisceaux à l’intérieur du cube Sombre Propos: plus un intervalle est consonant, plus les faisceaux associés se recouvrent amplement. Autrement dit, en classant les intervalles entre deux notes par ordre de consonance décroissante, on constate que l’angle entre les faisceaux des images associées, ainsi que leur surface de recouvrement, sont décroissants également. Un passage solide et que tout un chacun peut emprunter s’ouvre ainsi entre une structure purement auditive, et une structure purement visuelle.
Né à Paris. Après un bac scientifique à Paris, il a fréquenté l’Accademia di Belli Arte de Carrare, section sculpture, de 1977 à 1980 grâce à une bourse de l’AFAA, puis vécu à Carrare jusqu’en 1998. Au cours de cette période il travaille pendant plusieurs années au contact et/ou comme assistant de sculpteurs confirmés, puis se consacre à sa recherche personnelle.
Depuis son retour en France son travail explore une œuvre habitée par la questions de l’être, autour de laquelle gravitent une recherche sur la lumière, un travail de sculpture, de vidéo, d’écriture, des collaborations dans les domaines de la chorégraphie, de la musique, du théâtre.
Son travail de sculpture est présenté en France par la galerie Bénédicte Giniaux (Bergerac), en Belgique par la Frans Vanhove Art Gallery (Louvain), en Allemagne par la HS Kunst Galerie (Heidelberg).

Expositions personnelles récentes:
2019 – Festival Cactus Calamité, Vailly sur Sauldre 18260
2019 - Festival Arts Lézardés, Boussac 23032
2019 - Biennale Interactive de Sculpture en Bourgogne (invité d’honneur) ; Nolay 21340
2016 - Galerie Bénédicte Giniaux, Bergerac, France
2016 – résidence éphémère « Le Pignon », Mairie de Montreuil, 93100
2015- Abbaye de Koatmalouen, Kerpert 22400
2013/14– « Les invisibles » Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes ; Paris
2014 - MACPARIS
2014- Galerie HCE, saint-Denis 93200
2012 - Galerie Galartis, Lausanne, Suisse
2012 – Galerie du Cardo, Reims
2011- HS Kunst Galerie ; Heidelberg, Allemagne
2011- Galerie du Rhône, Sion, Suisse ;
2011- Espace Evasion, Montgermont, 35760 (publication) ;
2010- Galerie L. Mauguin ; Paris ;
2010- Château de La Verrerie, Aubigny sur Nère, 18260 ;
2010- Art.Metz (publication) ;
2009- PULS’ART, Le Mans (publication);
2009- Artmetz (publication);
2009- Kulturhaus Niederland (invité d’honneur) Luxembourg (publication) ;
2008- Galerie Brûlée, Strasbourg ;
2008- L’Art au lavoir, Dijon ;
2008- Puls’Art Le Mans, publication
2007- Art.Metz (publication);
2007- Galerie de l’Ecole des Beaux Arts de Versailles
2006– Castello di Vincigliata, Fiesole, Italie
2006- Espace Jacques Prévert, Mers les Bains ;
2006- Art.Metz (publication) ;
2005 - MAC 2000, Paris (publication);
2005- Théâtre de la guillotine, Montreuil 93100;
2005- Librairie Graphomane, Paris ;
2004 – Galerie Brûlée, Strasbourg;
2004- Galerie Pomone, Lausanne, Suisse ;
2003 – bibliothèque Robert Desnos, Montreuil (93100)
2003 – Auditorium Multimédia de l’ADAC (Paris)
2002- Galerie Trafic, Ivry sur Seine ;
2002- Espace Contemporain de Morsang sur Orge 91390 (Publication) ;
2001 – Le CREDAC, Ivry sur Seine (publication) ;

Expositions collectives récentes :
2019 – 12ème Biennale d’Art Sacré Actuel, Chapelle sainte Hélène ; Lyon
2019 – 2ème Biennale du SNSP, Palais Bondy ; Lyon
2019 – Galerie Abstract Project, Paris ; « Animé » (vidéo abstraite),
2018 – Salon des Réalités Nouvelles, Paris (prix de la Critique.org)
2018- Château des Vigiers/galerie Bénédicte Giniaux ; Bergerac : « Sculptures au jardin » ;
2018 – Affordable Art Fair Bruxelles, avec la Frans Hover Art Gallery, Louvain
2018 – Galerie Abstract Project : Abstractson, l’écho de la musique dans l’abstraction
2017 – Salon des Réalités Nouvelles, Paris
2017 – A3F Anvers (avc la Frans Hover Art Gallery, Louvain)
2017 – Biennale Interactive de Sculpture Contemporaine en Bourgogne (prix du jury et prix du public), Nolay 21340 ;
2017 – « RIFLESSI », Fondazione ARKAD, Seravezza, Italie
2017 - Affordable Art Fair Bruxelles, avec la Frans Hover Art Gallery, Louvain
2016- Salon des Réalités Nouvelles, Paris ; sections photo.
2016- Mairie de Villetaneuse/HCE galerie : « Imachination » ;
2016- Château des Vigiers/galerie Bénédicte Giniaux ; Bergerac : « Sculptures au jardin » ;
2015- Salon des Réalités Nouvelles, Paris ; sections photo et vidéo.
2015 – Festival L’Art à la Pointe ; Audierne : 29770 sélection vidéo ;
2015- Festival Cactus Berry, Aubigny sur Nère : vidéo, sculpture, performance
2015- Cité Internationale des Arts, Paris (Ministère de la Culture, SNSP, SAIF)
2014- Galerie Michèle Chomette, Paris, « La photographie à cœur ouvert/open heart photography 1850-2015 » dans le cadre du mois de la photo
2014- Galerie Bénédicte Giniaux, Bergerac
2014- Galerie Brûlée, Strasbourg
2014– HSKunstGalerie, Heidelberg, Allemagne
2011- L’Arrivage ; Troyes
2010 - HS Kunst Galerie ; Heildelberg, Allemagne
2009- Affordable Art Fair, Londres (avec la Galerie du Fleuve,Paris)
2008- Linéart, Gand, Belgique (avec la Galerie Brûlée, Strasbourg)
2008- Start, Strasbourg (avec la Galerie Brûlée, Strasbourg)
2008- HS Kunst Galerie , Heidelberg, Allemagne
2008- Art.Metz
2007- Undergrund Gallery, Luxembourg
2006 – HS Kunst Galerie , Heidelberg, Allemagne
2006 – Biennale d’Art Monumental de Marcigny (prix du public)

Collections Publiques et réalisations monumentales
2013 – Musée d’histoire de Marseille. « Une ville invisible », Projet d’installation multimédia interactive. Projet finaliste, consultation déclarée infructueuse.
2011- Médiathèque de Trévou-Tréguignec, 22660 : 1% artistique, «Parsi lisant», pierre de Puisaye, H=210cm.
2011- Médiathèque Le Passtemps, Malestroit, 56140 :1% artistique, « Exploration erratique 2/3 », sculpture suspendue, bronze et métaux cuivreux, H=200cm.
2011- Espace Evasion, Montgermont 35260 :1% artistique : « Exploration erratique 1/3 », sculpture suspendue, bronze et métaux cuivreux, H=200cm
2009- Collection de la Ville du Mans : « Exploration du bout du chemin », sculpture suspendue, bronze et métaux cuivreux, H=130cm.
2008- Le Clos de la Valériane, Hagondange 68228 : « L’Arbre de la vie », Sculpture, inox et bronze, H=420cm
2007- Siège de la ERNST AND YOUNG, La Défense, PARIS : « Trois inconnus » et «  La balancoire », sculptures suspendues, bronze et acier, H=160cm.
2002- FMAC (Fond Municipal d’Art Contemporain de la Ville de Paris) : « Lumière sonore », 4 skoténographies sur papier baryté, 50x50cm chaque ;
1995- Museo dei Bozzetti di Pietrasanta, Italie : « Le roi des oiseaux », plâtre H=60cm, et dessin 30x40cm 
1991- Ville de Bron, 69500 : « Aire d’envol de toupie volante » Sculpture, marbre, 200x200x400cm

Vidéos (année de création, titre, première présentation publique)
2015 – Si voir signifie … (7mn) festival L’Art à la Pointe, Audierne, 29770
2013 – Variations skoténographiques (14mn ; création sonore Nicolas Losson) Espace Pierres-Gilles de Gennes, Paris ; festival AVIFF CANNES 2014, festival Art Shangaï 2014.
2011 - Chiasmes : installation numérique en coréalisation avec le chorégraphe Marc Vincent ; production DICREAM/DRAC Languedoc Roussillon; Théâtre de la Parole Errante, Montreuil, 93100 ;
2011 – L’Acrobate Aveugle et son double,13mn, Espace Evasion, Montgermont 35760
2003 – L’Harmonie des cubes, 12mn, sélection européenne du Salon d’Art Contemporain de Montrouge, 92120 ;
2005- Si dire... , 8mn, Festival Alain Astruc, Théâtre de la Guillotine, Montreuil 93100 ;
2003 – Solipsisme, 14mn, en collaboration avec la compagnie de danse Artefactdanse. Théâtre de la Parole Errante, Montreuil 93100 ; Théâtre de l’Athanor, Albi (2004), Festival Strasbourg Danse, (2005).
2001 - Changements de points de vue, 14mn ; LE CREDAC, Ivry sur Seine 94200 ;
1985 - Le double voyage, 28mn, coprod. Ministère de la Culture/Armand Gatti, Centro Culturale La Capella, Azzano, Italie

Collaborations
2012 -chiasmes : installation numérique en coréalisation avec le chorégraphe Marc Vincent ; production DICREAM/DRAC Languedoc Roussillon; Théâtre de la Parole Errante, Montreuil, 93100
2005- La litanie de l’être et du dire : sur un texte Christophe Loyer, mise en voix et direction d’acteurs : Claude Merlin ; Festival Alain Astruc, Théâtre de la Guillotine, Montreuil 93100 ;
2004- Autour de Sombre Propos : une mise en scène du dialogue théâtral Sombre Propos, un son et lumières sur l’invisible et l’inouï de Christophe Loyer ; Théâtre de la Démesure, Chuelles 45220.
2003 – Autour de Sombre Propos, la seconde mineure : avec le compositeur Michel Sendrez ; composition musicale pour deux soprani, flûte et harpe, avec projection vidéo esquissant une correspondance entre sensations visuelles et auditives ; Auditorium multimédia de l’ADAC, Paris.
2002 – Solipsisme : performance vidéo en collaboration avec le chorégraphe Marc Vincent ; Théâtre de la Parole Errante, Montreuil 93100 ; Théâtre de l’Athanor, Albi (2004), Festival Nouvelles Strasbourg Danse, (2005).
2002 - Le Théâtre des concepts : Avec Joey Könhke, metteur en scène, un travail scénique en résidence à l’Espace Contemporain de Morsang sur Orge,à partir du travail d’écriture et de sculpture Le Cirque Philosophique de Christophe Loyer.
1997 - Chant des regards par quatorze points de vue : scénographie pour le triptyque Déviance du chorégraphe Marc Vincent ; "La nuit des Soli", Montpellier ; Carré d’Art de Nîmes (1998) ; galerie Les Filles du Calvaire de Paris (1999) ; Centre Chorégraphique du Havre (2000) ; LE CREDAC, Ivry sur Seine 94200 (2001).

Prix
2018 – Réalités Nouvelles : prix de « lacritique.org »
2017 – Biennale interactive de sculpture contemporaine de Bourgogne : prix du jury et prix du public
1997- Prix du Rotary Club de Strasbourg
2006 Artistes dans la rue, Ecole Nationale des Beaux Arts de Versailles, Prix du public
2006- Biennale d’Art Monumental de Marcigny, prix du jury
Ecrits et publications :
2018 – Théorie du passage chez Elie Faure, suivie de quelques exemples de son application à la sculpture Revue Sigila, n°40, Paris
2015- Etredir ou la chair du monde revue Sigila N° 34, Paris
2011- Exploration erratique Espace Evasion, Montgermont 35760, France.
2011- Une absence féconde Revue Sigila, n° 28, Paris
2006– l’ombre à l’intérieur de la lumière Revue Le Nouveau Recueil, n° 78.
2002 - Le théâtre des concepts, Espace Contemporain de Morsang sur Orge, 91390 ;
2002 – Sombre propos ; textes, sculptures et dessins Christophe Loyer, photographies Jacqueline Salmon ; Le CREDAC, Centre d’Art contemporain d’Ivry sur Seine, 94200 ;
2000 – Empreintes de l’impondérable ; Introduction au catalogue de J. Salmon, Photographe : Arsenal (Conseil Général du Var/Ministère de la Culture).
1998- Le cirque philosophique ; Texte et sculptures Christophe Loyer, photographies Carlo Gianni ; Castello di Vincigliata, en collaboration avec la mairie de Fiesole et avec le patronage de la mairie de Florence et de l’Institut Français de Florence.
1997 - La foudre gouverne toutes les choses ; Texte, installation et sculptures Christophe Loyer, photographies Jacqueline Salmon ; Editions Mitteleuropa, Schiltigheim.
1991 -Personnages, terres, dessins ; texte, sculptures et dessins Christophe Loyer, photographies Jacqueline Salmon ; éditions Tierces, Paris.
1991- Sculptures suspendues; Texte et sculptures, Christophe Loyer, photographies Quentin Bertoux ; Editions Tierces, Paris.
1991- Sculptures en plâtre ; texte et sculptures Christophe Loyer, photographies Jacqueline Salmon ; Editions Tierces, Paris.
1991 –Calligraphie ; Texte et sculpture Christophe Loyer, photographies Jacqueline Salmon ; Editions Tierces, Paris.
1985 - Textes et dessins, in La Revue Noire, Montpellier.

Articles de presse et textes critiques
Jean-Marie Baldner, lacritique.org  2018
Georges Quidet, catalogue de l’exposition « Imachinations », Mairie de Villetaneuse 93200 ; 2016
Dominique Aussenac, revue Le matricule des Ange n° 163 ; mai 2015
Fabrice Redon, la gazette Bourbonnaise, mai 2009
Annie Gaspard, Le Jeudi (Luxembourg), octobre 2008 et janvier 2009
Jean-Louis Renaudin, Ouest-France (2 mai 2008)
Didier Debril, Le Courrier Picard, 02/09/2006
L’Informateur (Mers-les-Bains) 24 août et 31 août 2006
Nicole Dehayes : « Au bord du vide », Art-scènes 2006
Christian Gattinoni : Artention mars/avril 2006
Dominique Aussenac, Le Matricule des Anges n° 74, 2006
Jean-François Fleury : catalogue de l’Exposition à la galerie TRAFIC, Ivry sur Scène, 2003
Julie Carpentier : Dernières Nouvelles d’Alsace, 31/12/03
Françoise Christmann : Le journal de Montreuil, janvier 2003
Gérard Mayen, revue Mouvement, oct. 2002
Elodie Prenant, Le Républicain, 21/02/02
Marie Christine Vernay, Libération, 26/02/00
Véronique Missud : thèse de doctorat Arts Plastiques et Sciences de l’Art, Paris1, 1999
Julie Carpentier : Dernières Nouvelles d’Alsace, 25/03/99
Fabio Palchetti : Il Cannocchiale (Rome, Italie), 1999
Marco Pratellesi : La Republica (Florence, Italie), 09/05/98
Il tacchuino di Firenze (Florence, Italie), juin-juillet 1998
Rolando Bellini : catalogue de l’exposition « Le Cirque Philosophique »,Fiesole, mai 1998
Gerard Mayen : Le midi Libre, 03/12/97
Julie Carpentier : Dernières Nouvelles d’Alsace, 06/97
Pierre Brisset : catalogue de l’exposition à la galerie Sculpture, Paris 1991
Carole Chevrier : Espace, la revue internationale de sculpture (Montréal), hiver 1985
Jean de Breyne, l’Humanité dimanche, 2 décembre 1983
Elyane Gérome, Le progrès, décembre 1983
Le Journal (agglomération lyonnaise), 24 novembre 1983
Henri-Marie Robert, Lyon-Poche, juin 1982