ZELNIK Caroline

Sculpture
Nationalité :France
GSM : 06 07 74 15 34
caroline.zelnik@free.fr
http://www.carolinezelnik.com

Sans titre - 2016 - 46x50x6

Tout est hasard, et rien n’est au hasard : c’est en regardant un film de Patrick Bokanowski consacré à Henri Dimier (1899 -1986), La Part du hasard, que mon travail a pris son orientation. Leçon de peinture, le film (1984) révèle les techniques et les méthodes à l’œuvre chez cet artiste qui met le hasard au centre du processus créatif : le hasard invente des formes que la main organise, travaille et inscrit dans un graphisme élaboré.
J’ai commencé mon apprentissage comme un jeu, un jeu de hasard, sans dess(e)in préalable, attirée par les collages qui ne nécessitent pas de savoir dessiner. J'avais découvert les collages de Prévert, de Braque, de Picasso et, plus tard, ceux de Schwitters.
Au hasard des rencontres, d’expérience en expérience, un chemin s’est tracé, souvent dans la solitude ; j’ai adopté ou redécouvert des techniques utilisées par d’autres : « frottage », pliage, froissage.
Puis j’ai éprouvé le besoin de pousser mon travail en fréquentant des ateliers: atelier de dessin et de peinture puis atelier de « mélange de matériaux ». C'est dans cet atelier que s’est imposée à partir de 1998 une troisième dimension en utilisant le jeu de matériaux au service de formes renouvelées. Les collages sont devenus des assemblages.
Le hasard s’est à nouveau fait nécessité. Hasard des matériaux d’abord : fil de fer, carton, verre, éléments de récupération divers. Il n’y a pas de matériau « noble », mais des trouvailles du bricolage, des objets détournés, des matériaux modestes ou « pauvres ». Pas à pas, d’ébauche en ébauche, la sculpture se construit.
Parfois l’espace -le vide- devient l’élément essentiel de la construction qui tourne à l’épure. Parfois c’est le choix du support qui guide la densité ou la légèreté de l’assemblage.
La sculpture doit d'abord trouver sa stabilité mais l'équilibre demande aussi à être visuel, double exigence à laquelle l’esprit de Calder et les recherches des constructivistes ne seraient pas étrangers. Compère du hasard, l’humour s’invite parfois dans la danse…
Je vis et travaille à Paris.

Expositions personnelles :

CENTRE CULTUREL LE SEL (Sèvres 2016)
GALERIE WEILLER (Paris, 2014)
GALERIE WEILLER (Paris, 2012)
GALERIE WEILLER (Paris, 2010)
GALERIE WEILLER (Paris, 2008)
GALERIE WEILLER (Paris, 2006)

Expositions collectives :

GALERIE CREARTE (Ars en Ré, 2016)
REALITES NOUVELLES (Paris, 2015)
GALERIE MONDAPART (Boulogne, 2015)
LA SEVRIENNE DES ARTS (Sèvres, 2015)
AR'CIME (Paris, 2014)
REALITES NOUVELLES (Paris, 2014)
REALITES NOUVELLES (Paris, 2013)
REALITES NOUVELLES (Paris, 2012)
CENTRE CULTUREL JAPONAIS (Cologne, 2008)
MAIRIE DU IXème (Paris, 2007 avec l'association Arkifuse)
GALERIE PEINTURE FRAICHE (Paris, 2005)
COMPARAISONS au sein du groupe « collages abstraits » (Paris, 2002 et 2004)
SALON ITINERAIRES (Paris, 2003)
SALON DES BEAUX ARTS (Chatou, 2002)
SALON DES ARTS (Vaucresson, 2001, 2002, 2003)
LES BEAUX ARTS DE GARCHES (2001, 2002 , 2003)
NOUVELLES TENDANCES (Marly-le-Roi, 2001 et 2003)
ARTCOLLE (Paris, 2000, 2001, 2002)