FANCONY Pascal

Peinture
Né(e) en :1949
Nationalité :France
12, rue de la République
30700 Uzès
GSM : 06 13 17 51 62
fancony.pascal@orange.fr
http://www.pascalfancony.fr

Alphabets concrets (série 1 et 2) :entre dé-construction/construction et représentation soit 10 éléments en 2 colonnes - 2012 - Bois peints ajustés 100x80x4

L’ATTITUDE-COULEUR chez Pascal FANCONY
Par Jean Claude Le Gouic professeur d’esthétique, critique d’art

Si au départ des pratiques artistiques se trouve un ensemble de décisions concernant les outils, les supports, les thèmes, les procédés, il est une donnée généralement impensée : le choix de la gamme de couleurs. Pourtant celle-ci est un des principes fondamentaux qui structure nombre de créations, on pourrait dire un des degrés zéro de la plasticité. Le choix des couleurs demande un engagement singulier de l’artiste, ce n’est pas seulement un héritage mais une manière de s’inscrire personnellement, de poser une identification visuelle, de décider d’un style. Plutôt que de parler de geste couleur, peut-être devrions-nous convenir de ce qui pourrait s'appeler l'attitude couleur. L’attitude couleur de Pascal Fancony, remarquable par ses choix de mise en place des rapports colorés, va bien au-delà des champs disciplinaires traditionnels : peinture, sculpture, installation….

La couleur comme expérience
Comme le montrent ces œuvres et le disent ces titres, la présence de la couleur est d’abord liée à sa présentation. Que ce soit en tant que peintre, dans la manipulation de la couleur ou comme spectateur, dans la perception de celle-ci, l’expérience couleur se vit comme une manifestation phénoménologique. Bien que perçu par des données physiques, l’espace de la couleur reste fictionnel et imaginaire puisqu’il dépend largement de l'environnement et particulièrement d’une autre variable de la réalité, la lumière ….

….Depuis quelques années, cet artiste utilise comme supports moins souvent les châssis entoilés et plus fréquemment des tasseaux ou des lamelles de bois. Par ce fait, il signale combien en peinture la couleur est souvent une couche superficielle, artificielle, posée en surface, déposée là pour cacher la couleur intérieure. Une couche de couleur peut toujours en recouvrir une autre et, toujours par expérience, le peintre sait combien les couleurs visibles dépendent largement de celles déposées antérieurement ...

…La couleur peinte est l’inverse de la couleur capturée par des procédés techniques (photographie, cinéma, vidéo) : c’est une couleur produite à travers une véritable réalité matérielle. La surface colorée est, avec le choix du dispositif de structure, l’instance de réalité de la peinture de Pascal Fancony. Même si ses productions récentes s’apparentent à des volumes et des installations, celui-ci reste peintre précisément par cet engagement dans l’attitude couleur. Alors que l’on est presque toujours captif d’un film, accaparé par la lecture des photographies, devant les créations donnant une large place à la couleur il faut s’arrêter pour faire face. C’est ce qui se passe lorsqu’on se trouve devant Paradigme Bleu Rouge Jaune, 2012 et 2013 où, sur une surface colorée bleu nuit de 220 cm sur 210 cm, se répètent 11 fois, sur des lames de bois, les 3 couleurs toujours associées par 2. Cette création s’appréhende dans la distance et dans la durée ; la prise de conscience de l’expérience couleur demande que l’on recule de quelque pas. Dans l’œuvre citée ci-dessus, les superpositions créent des perturbations optiques. Pour l’appareil photo encore plus que pour l’œil, l’ombre d’une lamelle bleue posée sur une autre peinte en jaune paraît orangée. Il faut s’avancer pour constater qu’il n’y a là ni ajout d’une lame supplémentaire, ni étendue peinte. Dans d’autres créations, d’autres altérations visuelles sont attendues. Une fois fait et exposé, cela paraît simple. L’effet plastique se voit, il s’éprouve avec les sens et pourtant il reste difficile à dire. Ainsi cela semble tout simple d’avoir eu l’idée de superposer 5 lamelles de 150 cm peintes en 4 couleurs : B/R/J/V, Jeux de couleurs en lignes et de répéter l’opérations 3 fois en changeant d’ordonnance des lames ajustées. Pourtant il s’avère beaucoup plus compliqué de formuler avec des mots les effets différents produits sur la perception des teintes et des épaisseurs en fonction de l’ordre des juxtapositions. Dans des séries datant de 2009 ou 2010, d’autres dérangements visuels étaient obtenus : les superpositions et croisements provoquant des jeux de reflets et de contrastes simultanés tant sur les lamelles elles-mêmes que sur le mur où les œuvres étaient accrochées. …

…La couleur peinte par Pascal Fancony n’est pas là pour être belle (ou laide) comme le monde visible mais pour provoquer une série de questionnements sur les conditions de sa genèse. Il produit, à travers une réalisation matérielle, un autre réel. Ce réel de la peinture s’appréhende au-delà de la surface et des données physico-chimique, dans une distance subjective, favorisée par un arrêt du temps lors du moment du regard face à l’œuvre…

…. Chez lui aussi les formes, les matières, les couleurs sont des passeurs pour un au-delà du visible, sans recours à quelque métaphysique et aussi sans nécessité de codification sémiotique. Ce n’est pas à lire mais juste à voir, à voir avec un regard juste. Chaque spectateur organise librement son temps de vision et les parcours de son regard. L’optique (le phénomène physique) cède progressivement la place à l’haptique (le lieu d’inscription d’un désir). Face aux peintures de Pascal Fancony le balancement persistant entre l’optique et l’haptique devient un lieu nourrice pour une série de réflexions.

La peinture réflexive
La peinture abstraite contemporaine se veut réflexive, elle cherche à provoquer visuellement le spectateur pour le faire entrer en réflexion. Celui-ci doit prendre conscience du sens émergeant en lui à partir de l’espace plastique qu’il appréhende avec les yeux. Au-delà des signes, symboles et significations formulables dans un langage, sa pensée doit prendre source dans la fonction purement visuelle de l’œuvre. Comme nous venons de le dire, dans les créations récentes de Pascal Fancony la couleur est privilégiée à la fois comme élément matériel de l’œuvre, comme processus générateur de la plasticité et comme facteur de cette mise à distance. Ces réalisations ne sont pas faites pour devenir intelligibles mais pour être des exemples sensibles, plus du côté sensuel et du changement que de l’intellectuel ou de l’immuable. Il s’agit encore, comme le demandait déjà Matisse en 1948, de "conduire la couleur par les sentiers de l'esprit".

La couleur est un dispositif pulsionnel qui ne fait pas texte mais qui permet à la subjectivité de s’installer ; les couleurs aident les sujets regardant, après les sujets peignant, à s’installer comme tels. Les couleurs doivent être considérées comme des éléments majeurs de subjectivation des uns comme des autres.

Jean Claude Le Gouic, février 2013

Peintre, plasticien de l’espace et de la couleur
Vit et Travaille à Uzès


Expositions
Sélection depuis 2010

2016
• janvier , NÎMES, « Abstract-Color », exposition personnelle Institut d’Alzon + conférence sur l’histoire et la naissance de l’abstraction radicale
• Avril-mai : Commisaire de l’exposition ALBEDO : Abstraction et Couleur, Palais de l’Évêché d’UZÈS : Aurélie Nemours, Albert Ayme, Antoine de Margerie, James Guitet
• Avril, Mai –Juin : Médiathèque d’Uzès, Pianos et Echelles, in Les Partitions musicales des compositeurs du XXème
• 11- 28 mai : PARIS, Galerie Abstract-Project, exposition collective. 70 ans des Réalités Nouvelles
• 8 mai - 2 nov : Château du Bosc, Exposition Lignes émancipées, Installation in situ .
• 5 mai – 1er nov : Fondation DATRIS. Isle sur la Sorgue, Sculpture en Partage,
• 24 Juin - 25 juillet : SISTERON , 04200, Exposition personnelle « Couleurs en retour » , organisée par l’Office de la Culture, Mairie de Sisteron , édition d’un catalogue
• 1 Septembre - 15 décembre : Prieuré de SALAGON, , 04 , exposition : « Juste la couleur », dialogue avec les vitraux de Aurélie Nemours, organisée par le Conseil Général des Alpes de Haute Provence, édition d’un catalogue , commissariat : isabelle LABAN DAL-CANTO
• Paris , Salon des Réalités Nouvelles


2015
• Paris, Hôpital Paul Brousse
Couleurs ajustées et formes ordinaires, février 2015
• Nîmes, Galerie La Salamandre, « Couleurs-Power », exposition collective dont il est le commissaire
• La Seyne-sur-Mer, le PLAC
Couleurs ajustées et formes simples, Mars 2015
• Marseille, Galerie J.-F. Meyer
Sur les murs la couleur !, Mai 2015
• Paris, Salon des Réalités Nouvelles
• Paris , Abstract –Project, Hommage à Malévitch, dans le cadre du colloque : accrocher l’abstraction !


2014
• Aix-en-Provence, Atelier de Cézanne
Modulations polychromiques, dialogue avec Paul Cézanne, fév.mars 2014
• Chalon-sur-Saône, Chapelle du Carmel
Jeux de Couleurs comme jeux de langages
• Villa Datris, Fondation pour la sculpture, Isle-sur-la-Sorgue : Sculpture du Sud, exposition collective, été 2014
• Sète, Galerie Agosti, accrochage collectif
• Albi, Hôtel Rochegude : Singularités, juillet-aôut.
• Salon des Réalités Nouvelles, Paris
• Pékin, Musée des Beaux arts, Sélection R.N.


2013
• Le Vigan, Château d’Assas, CG Gard, projet d’été : Construire avec la couleur
• Marseille, Galerie Gourvennec-Ogor, Over the Rainbow, Marseille-Provence 2013
• Salon des Réalités Nouvelles, Paris, 21-29 sept
• Paris, Galerie Maubert, exposition collective
Derrière la couleur », nov-déc 2013
• Rencontres esthétiques entre pratiques et théories de la couleur, Conférence, Musée de Béziers


2012
 Marseille, Galerie Jean-François Meyer
 Cahors : Exposition : L’art contemporain dans le Lot (invité d’honneur)
 Marseille, L’art au Paradis : Couleur,art,design, architecture
 Paris, Salon des Réalités Nouvelles
 Saint-Etienne, Galerie Une image
 Cycle de conférences sur la couleur dans l’art au XXème siècle : Béziers, Saint-Etienne, Marseille


2011
• Béziers : Couleurs En-Jeux », Rétrospective 1970-2011 (avril-juin), Musée / Espace Riquet
• Conférence sur les enjeux et les héritages de sens dans la couleur de l’art abstrait, Béziers


2010
 Sète : Espace Don Quichotte, Groupe Promeo
 Paris, Villejuif, Hôpital Paul Brousse : Le temps du regard, commissariat Jeanne Gatard
 Avignon : Galerie Parcours de l’Art, Couleurs tressées, couleurs croisées
 Conférence : Centre de la Poésie, Avignon


Oeuvres dans les collections publiques
France
- Musée d’Art moderne de Céret
- Musée d’Art moderne de Saint-Etienne
- Musée des Beaux-Arts de Béziers
- Château d’Assas, Conseil Général du Gard.

Espagne
- Museo de Bellas Artes de Santa Cruz de la Palma
- Musée de Gijón

Italie
- Centre d’Art et des Humanités de Prato

Allemagne
- Musée de Wuppertal
Bibliographie et articles de presse
Sélection 2000-2013

• Jean Claude Le GOUIC : L’Expérience de la couleur chez P.F, février 2013, 4 pages
• Dominique JUAN : La couleur au Paradis, 4ème édition, in Cote-magazine, Marseille avril-mai-juin 2012
• Jacqueline MAUREL : Pour le plaisir des yeux, in l’Hérault d’avril 2011
• Yvan LE CHEVALIER : haut en couleur, in revue « Parcours des arts », n° avril-mai-juin 2011
• BTN. in Art Vues : P. Fancony, à l’Espace Riquet, in n° avril-mai 2011
• Jean-Pierre COMETTI : Préface au catalogue : La couleur En-jeux, mars 2011
• BTN. In Art Vues : P. Fancony, à l’espace Don Quichotte, Sète ,déc 2010
• BTN. in Art Vues : P. Fancony, Parcours de l’art en Avignon, fév. 2010
• Stéphane CERRI, A Aubais P.F. décline les états de la couleur, 5 oct. 2007
• Stéphane CERRI, L’alchimie lumineuse de Pascal Fancony, in Midi-libre, Nimes, 16 février 2007
• R.MASSABIO, La couleur et le temps, in Midi-libre, Nimes, 6 février 2007
• Alain RESTRAT, Parce qu’il y a émotion de lumière, catalogue Arpac, Montpellier, juillet 2006
• BTN, in Art Vues, juillet 2006
• Muriel PLANTIER, in Midi-Libre, Nîmes, 12 juillet 2006
• N.V. in La Marseillaise des Alpes : Un cheminement intérieur dans les couleurs de l’âme, juillet 2004
• La Provence : Fancony, peintre des couleurs, juillet 2004
• FRED. M.: L’art selon Fancony, in La Marseillaise des Alpes, Manosque, été 2004
• Alain CHAREYRE-MÉJAN : La couleur et le bonheur, in catalogue été 2004, Fondation Carzou
• Alain LEMETAYER : La dissolution de la forme et du fond
• Interview Candice Desbonnet-Reverdy in BI-Place, n°7/dossier Woogie n°3, Marseille : Reflets dans un œil
• Patrick MERLE, De la couleur dans l’émotion, La Provence, novembre 2003
• François BAZZOLI, Géographie de la couleur, Alain CHAREYRE-MEJAN, La couleur et le bonheur, Table ronde Passage de l’Art, 2003
• Pierre PALIARD - Pascal FANCONY : Peindre pour mieux vivre, Entretien, octobre 2003
• François BAZZOLI, 7 textes sur le Rouge de Chine, édition
• Jean-Louis BARTOLONI, Entretien, in La Marseillaise, mai 2002
• Madeleine GASPART, Pascal Fancony, in Art-Sud, mai-juin 2002
• Natacha PUGNET, catalogue de l’exposition d’Aix-en-Provence, mars 2002
• Jeanne GATARD, préface à l’ouvrage Rouge de Chine
• Jean-Michel BATTESTI, Exprimer la voie intérieure, catalogue pour l’exposition Artistes d’Architectes, mars 2001