BELIC Milija

Sculpture
Né(e) en :1954
Nationalité :France
189, rue Ordener
75018 Paris
Tél. 01 42 64 36 90
milija.belic@wanadoo.fr
http://geoform.net/artists/milija-belic/

Morsure - 2017 - Acier peint 56x41x20

Une des caractéristiques principales de la nature créative de Milija Belic, peintre, sculpteur, théoricien d’art et esthéticien, c’est la haute conscience de l’essence et le destin d’oeuvre d’art dans sa projection historique et sa réalité existencielle. Il est auteur d’une conception complexe plastique et sémantique de la forme où se passent des métamorphoses merveilleuses de plusieures couches d’apparence. La couche visible de la réalité (comme source de la forme), Belic l’a divisé en plusieures unités fonctionelles et sémantiques dans le cadre de sa vision plastique: l’objet qui est en rélation avec la réalité existante, est compris comme possible projection de l’experience visuel confrontée à l’experience méditative; il est privé de son conditionnement fonctionel primaire; il est éloigné de modèles de formes d’expression verifiés par l’histoire, et pourtant – par sa dimension intérieure – il est conditionné de sa manière par toutes ces dispositions négatives.
Quel est ce jeu plastique avec les essences de Belic? Il construit, en général, les images à part, solitaires, des objets par les techniques picturales simples sur un fond neutre, monochrome ou en quelques variations tonales. Belic utilise une bonne quantité des éléments de l’ilusion picturale classique – contraste, ombre, perspective, ligne, couleur, proportion, mais sans la moindre envie de recréer l’illusionnisme classique. Une aquatinte (de 1996) est nomée Paradigme et représente peutêtre le bon exemple de son dessein pictural. Elle est la composition géometrique de cubes qui, avec ses dispositions alogiques, tente à provoquer notre perception, notre experience entière. Elle est l’expression de croyance au „logiquement impossible“. Et pourtant, elle ne possède aucune dimension ésotérique, magique ou surrealiste: tout est jeu géometrique, ou plus exactement – jeu de l’esprit avec la géometrie. L’image (la vision) „couvre“ en même temps plusieurs points de vu et ouvre les nouveaux en permanence. Si vous essayez de la tourner autour de son axe, vous obtiendrez un grand nombre de combinaisons surprenantes et inattendues. Rapport avec la réalité est indirect comme la logique indirecte du système sémantique sur lequel cette expression est basée. Ces formes se lisent comme défi permanent à notre perception habituelle et ne sont guêre destinées à une seule signification, ni la confirmation d’un seul système de la pensée plastique. Elles ouvrent les questions qui appellent la philosophie, psychologie, mathématiques et la vérification des modèles sémantiques de l’histoire qui ont mené à la naissance de la conscience de l’art moderne.
C’est pourquoi il faut respecter le fait que Belic porte largesse de la double créativité et arrête en soi le temps pour arrêter aussi l’écart entre les apparences et la réalité empirique. C’est pourquoi il ne tend pas vers la richesse du langage poétique, vers son abondance matérielle: et la couleur, et la ligne, l’espace et les proportions, la manière de modeler et de composer sont conditionnés par le concept qui ouvre la possibilité de définir une nouvelle place et l’essence de la forme dans le système de la communication plastique. Une sertaine narration dans les oeuvres anciennes et l’analogie possible avec des modèles sémantiques dans l’histoire, aussi une certaine symbolique du caractère métaphysique ont indiqué le fait que Belic respecte réelement la définition classique fonctionelle de la forme. Cette forme était la part du spectacle (qu’elle crée) et de l’atmosphère qui dérive de son arrangement spécial et qui s’appuit sur les motives de la mythologie grecque ou égyptienne. C’était en quelque sorte l’effacement de barrières temporelles sur lesquelles insiste la conscience historique et la tentative de decouvrir l’absolut du status existentiel de la forme, sans prendre en compte son conditionnement temporel ou sa limite sémantique.
La nature poétique de Belic ne cherche pas la déformation comme princip ni la violence sur la logique géometrique: elle a soif tout simplement de découvrir une nouvelle dimension de l’épreuve et la compréhension du monde. Il y a là aussi de l’envie secrète d’entrer dans les espaces obscures du Mystère, dans ces régions de l’esprit humain qui ne sont jamais complétement éclairées par la lumière du conscient. La confiance en la science n’exclut pas la possibilité de toucher à la structure poétique du monde.

Sreto Bosnjak
Peintre, sculpteur, théoricien d’art. Né en 1954 à Rudovci. Diplôme de l’Académie des Beaux-Arts de Belgrade en 1978, section peinture. Doctorat de l’Université de Paris I Panthéon Sorbonne en Arts et Sciences de l’Art en 1994. Membre de l’ULUS depuis 1979. Membre de l’AICA depuis 1999. A eu un grand nombre d’expositions personnelles et collectives. A publié plusieurs livres : "Meta Art" (SKC, Beograd, 1997), "Nebeske priče" (Biblioteka grada, Beograd, 2000), "Apologie du Rythme" (L’Harmattan, Paris, 2002), "Omcikous" (L’Age d’Homme, Lausanne, 2004), "Slika i Svet" (SKC, Belgrade, 2004), "Photographies 1964-1978" (Narodna knjiga-Alfa, Belgrade, 2008), "Spiritus Mundi" (Red Box, Belgrade, 2011), "Metafotografije Mirka Lovrića" (Artget – Clio, Beograd, 2015), "Izazov modernosti" (Arhipelag, Beograd, 2017). Œuvres dans les collections : Bibliothèque Nationale, Paris ; Musée Satoru Sato, Tome (Japon) ; Musée d’Art Contemporain, Belgrade ; Centre Culturel de Serbie, Paris ; Bibliothèque de la ville de Belgrade etc.

"La nature poétique de Milija Belic ne cherche pas à déformer la logique géométrique: elle a soif tout simplement de découvrir une nouvelle dimension du monde. Il y a là aussi de l’envie secrète d’entrer dans les espaces obscures du Mystère, dans ces régions de l’esprit humain qui ne sont jamais complètement éclairées par la lumière du conscient. La confiance en la science n’exclut pas la possibilité de toucher à la structure poétique du monde." (Sreto Bosnjak)

Expositions (sélection) :

2018 Carrément 5, Espace Christiane Peugeot, Paris
2018 Paris, Art et Mathématiques, Galerie Abstract Project
2018 Paris, Mathématiques & Art, Mairie du 5ème
2018 Budapest, Cinétique, Saxon Art Gallery
2017 Paris, Art Numérique, Galerie Abstract Project
2017 Paris, Cinétique, Galerie Abstract Project
2017 Paris, Salon des Réalités Nouvelles
2017 Beograd, Confronti, Kinoteka
2017 Pont de Claix, Biennale Internationale d'Art Non Objectif
2017 Auckland (New Zealand), “I live for that energy”, Studio One - Toi Tū
2017 Budva (Monténégro), Galerie Moderne
2017 Paris, A géométrie variable, Espace Oasys
2017 Carrément 4, Espace Christiane Peugeot, Paris
2016 Lausanne, Art et mathématique, École Polytechnique Fédérale
2016 Paris, Salon des Réalités Nouvelles
2016 Châteauroux, Rythme et Géométrie
2016 Paris, Carrément 3, Espace Christiane Peugeot
2016 Florence, Art et Mathémathiques, Palais Medici Riccardi
2015 Sydney, Carrément Sydney, Factory 49
2015 Beograd, Na čaju kod Jozefa, Galerija New Moment
2015 Paris, Salon des Réalités Nouvelles
2015 Paris, Carrement 2, Espace Christiane Peugeot
2014 Sydney, Papiers, Factory 49
2014 Pekin, Guoyi Art Museum, RN Hors les murs
2014 Sendai (Japon), Art Géo Construit, Galerie Sénkén
2014 Paris, Salon des Réalités Nouvelles
2014 Chaudes Aigues, RN Hors les murs
2014 Sevres, Salon „Urbain!“
2013 Paris, Nouvelle Abstraction Serbe, Centre Culturel de Serbie,
2013 Paris, Salon des Réalités Nouvelles
2013 Grisy-les-Platres, Grisy Code
2013 Beograd, RN Structure, Paviljon Cvijeta Zuzorić
2012 Plasmolen (Holland), Galerie de Vierde Dimensie
2012 Paris, Galerie Monod
2012 Paris, Salon des Réalités Nouvelles
2012 Pont de Claix, RN Structure
2012 Beograd, Galerija 73
2011 Gentilly, Parcours d’Artistes, Mairie
2011 Pančevo, Bijenale crteža, Arhiv
2011 Beograd, Galerija Progres
2011 Kraljevo, Galerija Maržik
2011 Paris, Salon des Réalités Nouvelles
2010 Tivat, Centar za kulturu
2010 Kragujevac, Gradska galerija Mostovi Balkana
2010 Beograd, Galerija kod Apoteke
2010 Gornji Milanovac, Deseti međunarodni bijenale umetnosti minijature
2010 Beograd, Identitet, Galerija Blok,
2010 Smederevo, VII Bijenale likovnih i primenjenih umetnosti
2010 Kragujevac, Identitet, Narodni muzej
2010 Gentilly, Cyberespace
2010 Paris, Salon des Réalités Nouvelles
2009 Beograd, Knjiga umetnika, Pedagoški muzej
2009 Kovin, XXVI Jesenji likovni salon, Galerija centra za kulturu
2009 Beograd, Fascinirajuća geometrija, Galerija Magacin
2009 Gabrovo, Bijenale humora i satire
2009 Beograd, Pariske vertikale, Galerija Atrijum, Biblioteka grada
2009 Sremska Mitrovica, Umetnost koja povezuje i zrači
2008 Beograd, Galerija Atrijum, Biblioteka grada
2008 Opole, Identitet, Gallery of Modern Art
2008 Gornji Milanovac, Deveti međunarodni bijenale umetnosti minijature
2008 VI Bijenale likovnih i primenjenih umetnosti, Smederevo
2008 Murska Sobota, Identitet, Galerija
2007 Bar, Balkan link, Galerija Velimir A. Leković
2007 Lazarevac, Moderna galerija
2007 Beograd, Oktopus, Medjunarodni bijenale proširenih medija
2007 Identitet, Reithalle, Ingolstadt
2006 Paris, Le Salon du timbre & de l’écrit, Parc Floral
2006 Kochel am See, Galerie Art +
2006 Pančevo, Galerija Gradske biblioteke
2005 Novi Sad, Galerija Most
2005 Aranđelovac, “Mermer i zvuci”
2005 Beograd, Galerija Biblioteke grada
2005 Smederevska Palanka, Narodni Muzej
2004 Paris, Galerie Etienne de Causans
2002 Smederevo, Gradska galerija
2002 Beograd, Galerija ULUS
2000 Paris, Gallery C International
2000 Gornji Milanovac, Šesti međunarodni bijenale umetnosti minijature