EPRON Delphine

Peinture
Atelier : 23, rue Ramponeau
75020 Paris
GSM : 06 63 17 21 04
delphine@delphineepron.com
http://www.delphineepron.com

Sans titre - 2017 - Acrylique et xylogravure sur toile 114x116

C’est en plongeant dans la couleur, une palette dense et envoutante, que Delphine Epron
nous invite à explorer un paysage comme un voyage au bout de soi-même. Sans chercher nécessairement la narration, la confrontation entre le trait du dessin et la couleur révèle un espace, invente des lieux et construit un univers pictural singulier.
Son profil atypique, façonné par une histoire familiale baignée de peinture, musique, théâtre et architecture a influencé sa vision du monde originale et captivante. Travaillant par séries, elle cherche dans sa pratique artistique à explorer les aspects onirique, fantastique et dramaturgique du paysage, à réveiller des souvenirs d’espaces parcourus gravés dans notre mémoire. Minéral, végétal, fleurs étranges, cailloux, volumes ; les paysages fantasmés de Delphine Epron sont utopiques. Animée par le désir de représenter une réalité autre, mystérieuse et énigmatique, ses œuvres font surgir un récit de la vie dynamique, intense, imprégné de tensions, comme s’il s’agissait d’échapper au naufrage du monde.
Le premier choc pictural de l’adolescence avec Delacroix puis Turner, ce sont ensuite les œuvres de Bonnard, Matisse ou David Hockney pour la couleur (entre autres) et aussi de Friedrich, Per Kirkeby ou Kuniyoshi qui guideront son regard.
Diplômée de l’Ecole d’Esmod, D. Epron se plonge d’abord dans l’univers du Prêt-à-Porter de luxe. Elle poursuit sa formation artistique dans l’atelier de Françoise Bissara Fréreau, puis à l’école d’art Françoise Conte et enfin aux ateliers des Beaux-arts de la ville de Paris avec Martin Bissière.
Delphine Epron a exposé au Salon de Montrouge en 2007, au Salon des Réalités nouvelles (depuis 2008), à l’Espace Culturel les Dominicaines à Pont-l’Evêque (2010) et au salon du Grand Prix de Peinture à Saint Grégoire (2013). Depuis 2015, elle présente son travail à l’exposition annuelle « Mixété » à la galerie Téodora à Paris.
Elle a collaboré à nombreux projets artistiques tels l’élaboration de la Nef Végétale, œuvre monumentale de Juliette et Jacques Damville au Château de Mesnières en Seine Maritime (2008), la performance de body painting lors du défilé au Carrousel du Louvre de Zhen & Mossi (2013) et l’exposition/collection « Atelier de l’Ange » avec ces mêmes créateurs. Elle a également participé au Festival de Land Art 2014 de Cannes avec son installation « Mirage Bleu ».
Guidée par un engagement environnemental et le désir de promouvoir l’art conçu à partir du recyclage de matériaux, elle a développé, en partenariat avec la Petite Roquette, le projet « Les Extraordinaires Objets de l’Ordinaire » dont la 4ème édition aura lieu en novembre prochain à la Villa Belleville dans le 20ème arrondissement de Paris.