MATO

Peinture
Né(e) en :1951
Nationalité :France
28, rue Firmin Gemier
75018 Paris
GSM : 06 71 59 97 43
matocrea@orange.fr
http://matocrea.wix.com/mato-abstractions

Signal avant-coureur - 2016 - Acrylique sur toile 130x130

MATO Démarche

L’Architecte Georges-Henri PINGUSSON disait «toute Architecture qui
n’intègre pas une dimension poétique n’est pas de l’architecture»
ou encore
«Ce qui est entre l’architecture est plus important que l’architecture elle-même»

Remplaçons dans ces deux phrases, le mot architecture par créativité, art,
expression, peinture et bien d’autres mots du langage de l’artiste. Ces deux phrases sont à considérer comme un fil conducteur de mon travail.
La dimension poétique, s’exprime de bien des manières dans une oeuvre, mais il est certain qu’elle contribue grandement à l’appropriation de cette oeuvre par celui qui la regarde.
Ce qui est entre, ce qui relie, c’est aussi ce qui est en dehors du tableau, ce qui déborde de l’oeuvre, ce décadrage invisible qui laisse fuir le regard et les pensées.
C’est à cet endroit qu’il y a possibilité de rencontres, dans ce qui n’est plus l’oeuvre, ce qui n’est plus le tableau, au moment ou l’art suggère, mais n’explique plus.


se frayer un chemin dans la matière.....


SIGNAL AVANT COUREUR
Les toiles de cette série se dressent comme des signaux, ou plutôt des vestiges de signaux anciens, posés au fil du temps.
Des couches successives de matières viennent s’empiler, sorte d’emplâtres au temps.
Parfois subsiste un mot, une lettre qui émerge de la matière , vestiges de messages anciens.
Non est peut être le mot complet , non comme un refus passé , non à qui ? non à quoi ?
Ce n.o.n perdure et s’actualise dans les couleurs et les surfaces, comme une façon dynamique de définir ce que « je veux » en prenant position sur ce que « je ne veux pas ».