LAHUSEN Aliska

Sculpture
43, rue Cantagrel
75013 Paris
GSM : 06 72 93 25 12
lahusen.aliska@orange.fr
http://www.aliskalahusen.com

Porte-sommeil - 2013 - laque traditionnelle sur bois 29x69x23

Les sculptures d’Aliska Lahusen se refusent aux récupérations décoratives et provoquent sans compromis l’espace du regard. Ainsi réduit à lui-même, sans appel à la séduction ou à l’environnement culturel, ce pari de l’œuvre s’impose dans sa nudité plasticienne.
À l’opposé d’un artefact qui se définit tout entier dans sa fonction, l’objet d’art singulier se met indéfiniment en question dans cette généralité qu’on appelle l’esthétique: ramené à sa solitude, loin de son histoire et comme privé d’usage, il prend un tour autistique, comme un vestige d’un autre monde.
Aussi faut-il se souvenir qu’un langage soutient l’aventure plastique et l’éclaire d’une signification qui redouble le monde, sorte de narrativité non illustrative faite d’expérience intime et de confrontation de tous les instants avec l’histoire des hommes. (...) De verre, de fer ou de bois couvert de laque traditionnelle ou de plomb, chaque œuvre est à la fois une halte, un éclair dans l’obscurité, la forêt en hiver, un visage vu de l’intérieur, la mémoire de ce qui nous est invisible. Aliska Lahusen atteint à un tel raffinement dans la simplicité, une telle grâce hiératique dans le jeu des ombres et des couleurs comme de la transparence et des réfractions, que son art en ressort quintessencié, au-delà des avatars de l’incarnation, dans un prodige d’harmonie détachée.
Hubert Haddad, La traversée de l’invisible, extrait