VERRIER Laurent

Sculpture
Né(e) en :1966
Nationalité :France
7, La Fontaine du Vivier
37600 Loches
GSM : 06 76 96 20 19
laurent.verrier@libertysurf.fr
http://lcomv.blogspot.fr/

Mémo box - 2017 - Acier bosselé et patine 50x40x30

PIECE EXPOSEE

Titre : Dual Horizontal Dive (DHD)
Matériau : acier brut
Dimensions : 600x500x450
Poids : env. 20kgs
Type : suspente
Accrochage : pièce suspendue par des câbles

« Cette pièce pivote lentement sur elle-même dans un plan horizontal situé à hauteur d’horizon, à environ 1,60 m du sol.
Elle joue sur les masses et sur les rythmes pour créer, sous l’effet des lumières qu’elle capte, des dépressions. Ces motifs géométriques se concentrent sur deux centres opposés et creux, que je nomme « plongeons ».
Ils se répondent en se lovant dans un réseau assez dense et la rotation permet des variations d’éclairage : ça dépose un léger souffle sur la pièce, une respiration.
Le plongeon, c’est un abandon suivi d’une renaissance, c’est un choc entre deux mondes, un instant silencieux entre deux cris, l’un passé, l’autre à venir.
J’aime à croire que cet instant paradoxal recèle de vérité… »
Laurent verrier est né en 1966 à Châtillon sur Indre 36.
L’atelier de son grand-père serrurier est son aire de jeu dès son jeune âge.
C’est là qu’il découvre la plasticité du fer, ses limites, son rapport intime avec le feu et les nuances qui animent sa surface.
Il a été illustrateur et dessinateur archéologue. Il s’intéresse alors à la technique et à la représentation de formes complexes et figuratives. Il s’est ensuite formé à la taille de pierre pour la sculpture ornementale avant d’entreprendre des études d’architecte à L’Ecole d’Architecture Paris-Val-De-Marne. Au contact de l’histoire de l’art, il s’ouvre à l’abstraction géométrique et commence à s’intéresser aux réseaux, aux rythmes et aux masses qui environnent l’objet. Apres treize ans d’activité d’Architecte, il se tourne définitivement vers la sculpture. Il fabrique des formes à partir de modules et il imagine des jeux de construction ou de « déconstruction ». Il attend de l’objet qu’il offre une matérialité nouvelle, communicante…