HUCHER Virginie

Peinture
Né(e) en :1978
Nationalité :France
GSM : 06 50 74 70 41​
virginiehucher@gmail.com​
http://www.virginiehucher.com​

Composition 13 -2014- Peinture acrylique​ et collage  117x149

DECLARATION D'ARTISTE – VIRGINIE HUCHER
Virginie Hucher est attirée par l'art depuis son plus jeune âge. Elle fait, en 1993, un premier voyage en Espagne qui la marque
profondément, elle découvre pour la première fois, l'oeuvre de Pablo Picasso intitulée "Guernica", au musée Reina Sofia à Madrid.
A 13 ans, une nouvelle rencontre importante marque l'artiste, sa rencontre avec Bertrand Moulin, son professeur d'Arts Plastiques, au
collège Pablo Néruda de Stains.
Après des études d’Histoire de l’Art et d'Arts Plastiques à l’Université Paris 8 de Saint-Denis et un diplôme en arts appliqués
d'architecture et de décoration d'intérieur de l'école MJM Graphic Design/Roche Bobois à Paris en 2002, Virginie Hucher s’installe à
Paris dans le 11ème arrondissement.
D’abord décoratrice d'intérieur chez Roche Bobois, elle multiplie ses expériences auprès de grands couturiers de mode et de
design.Elle se rapproche des arts plastiques par l'enseignement au sein de diverses lieux culturels et éducatifs, puis elle décide de se
consacrer exclusivement à son art en 2008.
A partir de 2008, le travail de Virginie Hucher est fondé sur le corps, elle travaille la matière et la couleur. Remplit des carnets entiers de
notes, esquisses, qui lui serviront à réaliser sa première série en peinture à l'acrylique qu'elle nomme "le corps hybridé". Elle est en
quête de vérité sur son origine et son ascendance. Une toile de Paul Gauguin, l'interpelle "d'où venons nous que sommes nous où
allons nous". La généalogie, ses origines espagnoles, qu'elle découvre lors de ses recherches personnelles, orientent son travail vers
les cellules du corps humain, la vie à l'intérieur du corps, les liens entre chaque vie, chaque espace, chaque existence, chaque espacetemps.
La matière et le détail sont les fils conducteurs de cette série. L'imprévu et la spontanéité du geste sont également les lignes
directives de ce projet .
Elle quitte Paris. Elle s'installe en Picardie, près d'Amiens, et en 2011, elle suit les cours de peinture avec Bruno Lebel, et découvre le
travail d'Afred Manessier parallèlement.
Elle créée son atelier avec son compagnon. Un bâtiment en bois à proximitié de son domicile.
En 2011, elle s'intéresse aux entités vivantes, à l'au-delà, à l'invisible, à ce qui rend visible l'invisible, elle créee une nouvelle série "le
corps éthérique". Elle découvre l'oeuvre de Fabienne Verdier. Elle réalise de grands formats bleus et noirs, s'intéresse davantage à la
composition qu'à la couleur. La matière disparaît peu à peu, pour laisser place à une harmonie entre le plein et le vide. Elle commence
à dépouiller le superflus, pour composer avec l'essentiel.
En 2014, elle fréquente les Beaux Arts de Paris, en cours pour adultes, ou elle s'inscrit à l'Atelier de nus d'après modèle vivant, de
Michel Gouéry.
Le corps est toujours au coeur de son travail. Elle dessine beaucoup, elle découvre le travail de Véra Molnar, Martha Pan, Edgar Pillet,
Ana Eva Bergman, Véra Pagava ...
Elle s'intéresse au constructivisme, au formalisme, à l'abstraction géométrique. Elle construit, reconstruit, détruit son style antérieur, ses
recherches plastiques sont basés sur l'essentiel. La danse classique, moderne et contemporaine qu'elle pratique très jeune dans les
ateliers chorégraphiques de sa mère à Stains lui inspire de nouvelles formes artistiques, elle compose différemment, elle renouvelle son
style et ses idées.
Ses dessins se nourrissent aussi de références musicales à Igor Stravinsky, Serge Gainsbourg, Pierre Henry; de références
chorégraphiques à Maurice Béjart, Martha Graham, Merce Cunningham,Pina Bausch; ou encore de références artistiques marquantes
telles que la visite de l'exposition d'Ana Eva Bergman au National Gallery à Oslo en 2014.
Elle créee une série sur toile en 2014 et sur panneaux de bois en 2015 allant du petit format au grand format.
Sa série se nomme "le corps chorégraphié", elle exprime une aventure nouvelle avec la couleur et la composition dans l’historique de
sa création.
C'est un travail sur la frontière entre abstraction et figuration qui résulte de la naissance de compositions graphiques,
géométriques, organiques et dépouillées. Elles génèrent des partitions dont les rythmes et les couleurs entrecroisés jouent des pleins et
des vides faisant apparaître puis disparaître des corps dans un état de chorégraphie. Les corps sont comme photographiés, pris et
ralenti et capturés jusqu'à l'essentiel. Un réflexe entre la main et l'oeil qui permet d'ouvrir des possibles, des corps se forment, se
déforment, se libèrent pour créer un paysage corporel. Ces compositions traitant du thème du corps, opèrent une vision parcellaire,
cellulaire, sans visage et sans sexe du corps. Ils confèrent à l'oeuvre un caractère anonyme et universel. Elle remet en cause toute idée
de beauté, de vraisemblance et de proportion.
En 2015, elle revient très inspirée de ses voyages en Norvège et en Suède, le climat et l'ambiance des Pays du Grand Nord l'intrigue,
elle est séduite par le calme, les bruits du silence, les grands espaces immaculés de blanc. En 2016, elle y retourne et réalise de
grands dessins dans la neige, elle s'approprie des espaces entiers, des terres vierges de toutes traces vivantes, blanchies par la neige
encore fraiche, telle une énorme toile blanche. Elle réitère cette expérience à son retour en France, en Baie de Somme, ou elle change
de support, le sable. Ses expériences "Land Art" lui permettent de danser directement, d'être dans la danse, d'incarner la danse pour
mieux la représenter, l'interprêter picturalement. Peindre sur un support vivant.
Son travail devient de plus en plus figuratif, le trait, le dessin prennent le dessus sur la spontanéité du geste qu'elle pratiquait en 2008.
Elle réalise une série de petits formats à l'huile , ou elle tente de présenter une certaine vision du monde. Comme un album photo, puis
elle peind de très grands autoportraits et portraits à l'acrylique à partir de mai 2016, dans un style figuratif et épuré, sur fond noir le plus
souvent.
La peinture de Virginie Hucher est remplie de ressenti et de vécus personnels, tel un pont qu'elle aurait construit entre son monde
intérieur et le monde extérieur. Et pour l'exprimer, elle oscille entre peinture "abstraite" et peinture "figurative"car tout ne se voit pas de
la même manière pour tout le monde, et pour soi-même, en fonction de la période de sa vie.
Combien de naissance dans une seule vie?
Artiste plasticienne
Née en 1978 à Enghien-Les-Bains (France)
Vit et travaille entre Amiens et Beauvais
2016/ octobre, exposition collective, 70ème Salon des Réalités Nouvelles, Parc Floral de Paris, France
2016/ octobre, exposition collective, 12ème édition des invitations d'artistes en Picardie, Galerie Hors Cadre, Beauvais, France
2015/ décembre-janvier, exposition individuelle le corps chorégraphié, Galerie Pop Up, Amiens, France
2015/ septembre-décembre, exposition individuelle le corps chorégraphié, Université Picardie Jules Verne, Amiens, France
2015/ mai-juin, exposition collective, 9ème Salon Art Contemporain, Saint Nicolas d'Aliérmont, France
2015/ juillet-août, exposition individuelle le corps chorégraphié, Médiathèque, Anzin, France
2015/ acquisition publique Médiathèque Jean Moulin, Margny-Les-Compiègne, France
2015/ juin-aôut, exposition individuelle le corps éthérique, Centre culturel, Margny les Compiègne, France
2014/ novembre-décembre, exposition individuelle le corps chorégraphié, Galerie Hors Cadre, Beauvais, France
2014/ atelier croquis d'après modèle vivant avec Michel Gouéry (cours pour adultes) ENSBA, Paris, France
2014/ juin-août, exposition individuelle le corps éthérique, Château Saint-Just, Belle Eglise, France
2014/ juin-août, exposition individuelle le corps hybridé, Posada la Sacristia, Tarifa, Espagne
2014/ mai,juin, exposition collective, La Linerie, Rencontres d'Artistes, Crosville sur Scie, France
2013/ novembre-décembre, exposition collective, Salon des Indépendants, Grand Palais, Paris, France
2013/ février-mars, exposition individuelle le corps hybridé, Centre culturel Saint André, Abbeville, France
2013/ avril-mai, exposition individuelle le corps hybridé, Maison Caillaud, Ars-en-Ré, France
2013/ mai-juin, exposition individuelle le corps hybridé, Somewhere, Glastonburry, Angleterre
2012/ février-mars, exposition collective, 74ème Salon des Artistes Indépendants Normands, Rouen, France
2012/ mai-juin, exposition collective, Manoir de Briançon, Criel sur Mer, France
2012/ septembre-octobre, exposition collective, Invitations d'Artistes, Amiens, France
2011/ mai-juin, exposition collective, Galerie 60, Giverny, France
2010/ Atelier Arts Plastiques avec Bruno Lebel, La Chaussée-Tirancourt, France
2010/ septembre-octobre,exposition collective, 6ème édition des invitations d'artistes en Picardie, Eglise de Montigny sur l'Hallue,
France
2009/ septembre-octobre, exposition collective, Grand Marché d'Art contemporain, Paris, France
2009/ novembre-décembre, exposition collective, Galerie Mécénavie, Espace Pierre Cardin, Paris, France
2009/ mai-juin, exposition collective, Art Capella, Chapelle de Béléan, Ploeren, France
2009/ septembre-octobre, exposition collective, Ile de la Jatte, Neuilly sur Seine, France
2004/ commande, décors défilés Haute couture, Erik Schaix, Paris, France
2002/ école d'Arts Appliqués, architeture d'intérieur, MJM Graphic Design et Roche Bobois, Paris, France
2002/ licence Arts Plastiques, Université Paris 8, Saint-Denis, France